Scanner Portable


Appareil de détection multifonctions, utilisé par Han Solo sur Hoth

Continuité : Légendes


  Malgré le fait qu'ils soient moins puissants et plus spécialisés que polyvalents si on les compare aux senseurs que l'on retrouve sur les vaisseaux stellaires, les scanners portables sont néanmoins des dispositifs peu onéreux et très pratiques pour les éclaireurs pour les missions d'exploration et de reconnaissance du terrain. Ce genre d'appareil fut particulièrement précieux pour les membres de l'Alliance Rebelle pour opérer en groupes isolés plutôt qu'en troupes massives, afin de donner plus de fil à retordre à leurs adversaires impériaux.

  Les manœuvres rapides et efficaces qu'effectuait l'organisation rebelle, se prêtant plus à un jeu de chat et de la souris qu'à un véritable affrontement, du moins dans les premières années de la Guerre Civile Galactique, étaient principalement dues à des sentinelles de talents, équipées de ces simples scanners portables face à l'écrasante technologie de senseurs et de com-scans dont disposait l'Empire. En effet, si un com-scan placé à bord d'un vaisseau impérial était capable de repérer une base rebelle depuis l'orbite, il se trouvait dans l'impossibilité de détecter un seul Rebelle au niveau du sol, ce qui rendait les recherches extrêmement difficiles lorsqu'il s'agissait de démanteler un réseau de résistance planétaire divisé en multiples cellules.

  C'est là que l'on peut se rendre compte que la technologie ne suffit pas à donner l'avantage : en effet, même isolés, et grâce à leurs scanners portables, les fantassins de l'Alliance pouvaient opérer en parfaite synchronisation à la surface des planètes, détectant les mouvements ennemis et prenant les décisions en conséquence, soit la fuite dispersée ou la mise en place d'une embuscade. De même, même si la base rebelle était importante, ces dispositifs servaient aux sentinelles pour détecter les mouvements de troupes et de blindés tels les TB-TT. Mais il ne faut pas croire que les scanners portables sont uniquement réservés aux militaires, les caractéristiques multiples de ces appareils démontrant bien qu'ils peuvent aussi bien servir pour un usage civil.

  En effet, la technologie des scanners portables fut développée de façon universelle pour n'importe quel type d'équipe de reconnaissance, que ce soient des éclaireurs, des colons ou des explorateurs de l'espace, et ce afin de rassembler des données sur les formes de vies, les émissions énergétiques, les champs électromagnétiques, les communications et les activités géothermiques. Les scanners soniques sont capables d'amplifier des sons émis depuis une grande distance, et ce sur de multiples fréquences, même inaudibles pour des êtres humains; d'autres scanners, basés sur la reconnaissance visuelle, peuvent magnifier la lumière ambiante et utiliser des détecteurs à infrarouges ou à ultraviolets. Il existe même des scanners spécialisés dans les diagnostics médicaux, l'examen de l'état d'un véhicule, ainsi que dans la recherche de minerais précieux.

  La seule chose qui peut différencier les scanners militaires des scanners civils c'est le nombre d'utilisation qu'on peut en faire : les appareils utilisés par les civils sont en général dédiés à une tâche spécifique, car ils offrent une bonne performance tout en étant très économiques, ce qui n'empêche pas n'importe quel quidam de se procurer un scanner polyvalent, à condition de débourser quelques crédits en plus.
  Les militaires, en revanche, préfèrent les scanners multifonctions, non parce qu'ils ont un peu plus de moyens, mais pour des raisons pratiques, un seul scanner regroupant toutes les fonctions valant mieux que de nombreux scanners à fonctions uniques lorsque l'on doit se déplacer en milieu hostile. Sachant que ces scanners serait plutôt l'appareil de prédilection des militaires, leurs constructeurs les rendirent particulièrement robustes à tous les types d'environnement, ce qui vient expliquer leur prix plus élevé par rapport à leurs équivalents civils. À l'époque de la Guerre Civile Galactique, le scanner le plus populaire était l'Ampliscan fabriqué par Cryoncorp et principalement utilisé par l'Alliance.

  Inspiré de l'ancien bioscanner Lifedetec, également fabriqué par Cryoncorp, l'Ampliscan multifonctions est certes moins élégant que d'autres modèles, mais a maintes fois prouvé sa fiabilité, ne tombant en panne que très rarement. Si jamais un tel problème devait se présenter, les ingénieurs de Cryoncorp conçurent cet appareil de façon à ce qu'il soit très facile à réparer, même dans un lieu isolé de tout. En plus de comporter un détecteur de formes vivantes, l'Ampliscan dispose de trois modes additionnels lui permettant de détecter les métaux, les mouvements et les communications, ces trois fonctions ayant été très utiles pour les éclaireurs rebelles, cela allant des équipes stationnées sur le monde glaciaire de Hoth à celles patrouillant dans les jungles d'Arbra et les montagnes de la planète Thila.
  L'ordinateur interne de l'Ampliscan lui permet de contrôler simultanément les quatre modes et de les afficher sur le moniteur.

Scanner Portable


  La portée du dispositif dépend du mode utilisé. Par exemple, le module bioscanner de l'Ampliscan peut détecter une entité biologique à près de 1500 mètres et peut déterminer l'espèce à laquelle elle appartient, les banques de données du scanner pouvant intégrer le recensement de 300 créatures différentes; pour une analyse, l'ordinateur se base sur la masse corporelle et la morphologie du sujet étudié et, si possible, sur une analyse visuelle. En général utilisé en collaboration avec le bioscanner, le détecteur de mouvement détermine la position et la direction de l'objet ciblé dans un rayon de 500 mètres, et peut être programmé pour émettre un signal sonore, le scanner faisant ainsi office de sentinelle automatisée gardant un camp. L'Ampliscan détecte également les concentrations de métal dans un rayon de 100 mètres, mais peut être programmé pour la recherche d'un minerai spécifique.

  Même s'il utilise de larges gammes de fréquences, le scanner portable Ampliscan ne peut pas transmettre de messages, du moins pas de façon directe. Les fréquences qu'il utilise sont plutôt destinées à l'interception de transmissions de comlinks, les modèles de scanners très sophistiqués pouvant même décoder les transmissions encodées, et cela dans un rayon de 3000 mètres. Toutefois, il est possible de relier le scanner à un comlink, non pas pour envoyer un message, le comlink suffisant largement à cela, mais pour balayer un nombre de fréquence plus grand.
  Mais il est possible pour l'utilisateur de l'Ampliscan de transmettre des données rapportées par son scanner via un databloc, un ordinateur ou un droïde relié au port de connexion du scanner, ainsi que de recevoir des informations. Loin d'une source d'énergie permanente, les six cellules énergétiques de l'équipement lui permettent de fonctionner pendant dix jours standards d'affilée.

  Le scanner Ampliscan fut d'une grande aide pour l'Alliance Rebelle, dont les membres sur Hoth pouvaient repérer avant d'être attaqués les formes de vies hostiles locales que sont les Wampas. C'est ce même équipement qui permit à Han Solo de porter secours à son ami Luke Skywalker, justement enlevé par une de ces créatures des glaces. Ce dispositif permit à Solo de retrouver assez rapidement le jeune Jedi, mais si jamais un problème devait se présenter, ce qui arriva lorsque son Tauntaun rendit son dernier soupir, le Corellien avait prévu d'intégrer un comlink à son Ampliscan au cas où il aurait besoin de signaler sa position.  La tempête s'étant avérée violente, Solo dut attendre le lendemain matin pour envoyer un signal de détresse, qui fut intercepté par les membres de l'Escadron Rogue partis à la recherche des deux hommes.
Informations encyclopédiques
Scanner Portable
Nom
Scanner Portable
Classe
Equipement individuel
Constructeur
Type
Système de détection portatif
Fonction
Détection longue distance multicritères
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
8 642


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.