Sabacc : Spike Corellien


Le Spike Corellien était une variante du Sabacc traditionnel, joué dans toute la galaxie depuis l'Ancienne République.

Continuité : Canon


  Le Sabacc Spike Corellien était le jeu de prédilection de Han Solo. C'est en jouant une partie contre Lando Calrissian qu'il gagna le célèbre Faucon Millenium en -10 av.BY.

Sabacc : Spike Corellien

Han Solo et Lando Calrissian jouant au Sabacc
Cover Art du Spin Off Solo : A Star Wars Story


But du jeu



  Le jeu comprenait 62 cartes, contrairement au Sabacc traditionnel qui en comptait 76. Il y avait 30 cartes positives, vertes, 30 cartes négatives, rouges, et deux Sylops. Le Spike Corellien se jouait également avec deux dés à six faces, appelés les dés Spike, ou dés de chance. Les cartes étaient divisées en trois séries différentes, appelées portées : cercles, triangles et carrés, avec des valeurs allant de 1 à 10, ou de -1 à -10 pour les cartes négatives. Les Sylops avaient une valeur de zéro. Le mot Sylop signifiait "idiot" en vieux Corellien.

  Le but du jeu était d'obtenir un total de cartes le plus proche de zéro possible. Si le total de cartes était égal à zéro, on appelait cela un Sabacc. Les dés Spike étaient lancés trois fois par partie. Lorsque ils tombaient sur le même symbole, la main de chaque joueur était défaussée et remplacée par des cartes nouvelles de la pioche, ce qui pouvait améliorer une mauvaise main, ou au contraire en ruiner une bonne.

Sabacc : Spike Corellien

Les cartes du Sabacc Spike Corellien


Déroulement d'une partie



  Chaque partie se composait de trois tours, chacun composé de trois phases. Au début du premier tour, chaque joueur plaçait deux crédits dans le pot de jeu, et un crédit dans le pot de Sabacc. Le croupier distribuait ensuite à chaque joueur deux cartes gardées secrètes. Les cartes restantes, placées face cachée, constituaient la pioche. Le croupier retournait ensuite la première carte de la pioche et la posait face révélée, à côté de la pioche.

  Le jeu commençait avec la phase de pioche. Les joueurs avaient alors plusieurs possibilités : prendre la première carte de la pioche en payant un crédit, échanger une carte de sa main contre la première carte de la pioche, prendre la carte révélée de la pioche en payant deux crédits, échanger une carte de sa main contre une carte révélée, ou ne rien faire.
  Venait ensuite la phase de pari. En partant de la gauche du croupier, les joueurs qui pariaient pouvaient suivre le pari d'un joueur, relancer un pari, passer, ou décider de se coucher. Dans ce dernier cas, leurs cartes étaient défaussées, face visible, sur la pile de défausse. Un joueur qui choisissait de défausser ses cartes était hors du jeu jusqu'au début de la partie suivante.
  Il y avait enfin la phase de Spike. Le croupier lançait alors les deux dés Spike. Si les symboles étaient les mêmes, hormis les symboles Spike, tous les joueurs actifs devaient défausser deux cartes de leur main, et en recevaient deux nouvelles provenant de la pioche. Si les dés tombaient chacun sur le symbole Spike, tous les joueurs actifs devaient défausser toutes leurs cartes, et en recevaient de nouvelles : le même nombre de cartes qu'ils avaient défaussé.

  Pour le deuxième tour, il fallait ensuite répéter la séquence "phase de pioche", "phase de pari", et "phase de Spike". Puis, il fallait encore répéter une fois cette séquence pour le troisième tour.

  Enfin, s'il restait plus d'un joueur actif, les joueurs révélaient tous leurs mains. Celui qui avait la meilleure main remportait le pot du jeu. Si cette main avait une valeur d'exactement zéro, le joueur en question avait un Sabacc. Il remportait donc également le pot de Sabacc.
Après cela, le jeu continuait, et une nouvelle partie pouvait commencer. Le croupier changeait à chaque partie : la personne qui était à la gauche du croupier lors de la première partie devenait croupier pour la deuxième, et ainsi de suite pour les parties suivantes.

Sabacc : Spike Corellien

Deck de Sabacc Spike Corellien, avec des Dés Spike, et un "compteur de tours" sur la boite


Les mains gagnantes



  Il existait vingt mains gagnantes possibles : Pure sabacc, Full Sabacc, Fleet, Yee-Haa, Rhylet, Squadron, Gee Whiz, Straight Khyron, Bantha's Wild, Rule of Two, Sabacc, Sabacc avec le plus de cartes, Sabacc avec les cartes de la plus haute valeur, Sabacc avec la carte à valeur unique la plus élevée, Nulrhek, Nulrhek avec un score positif, Nulrhek avec le plus de cartes, Nulrhek avec les cartes de valeur la plus élevée, Nulrhek avec la carte à valeur unique la plus élevée et le Single Blind Draw.

  Cependant, selon les règles du casino Yarith Bespin, se situant dans la Cité des nuages, la meilleure main gagnante était le "Idiot's Array", qui consistait à avoir un Sylop avec un +2 et un +3. Il s'agissait en fait de la meilleure main possible du Sabacc traditionnel. Dans ce système, la meilleure main suivante était la "Prime Sabacc", qui consistait en un +10, un -10 et un Sylop, soit un "Full Sabacc" avec un +10 et un -10.



En savoir plus

  C'est avec la main "Straight Khyron" que Han Solo remporta la partie lors du tournois de Sabacc où il gagna le Faucon Millenium.

  Par ailleurs, les célèbres dés dorés, porte bonheur que Han Solo gardait toujours avec lui, étaient des dés Spike, les mêmes dés qui étaient utilisés pour jouer au Sabacc, et au Sabacc Spike Corellien.

  Cette variante du jeu de Sabacc apparut pour la première fois dans le roman Legend Lando Calrissian and the Mindharp of Sharu, et le design des cartes apparut dans le Spin Off Solo : A Star Wars Story. Lucasfilm déposa en août 2018 la marque "Sabacc". Les règles se concrétisèrent avec le jeu "Sabacc Corellian Spike" vendu chez le Toydarian Toymaker à Disneyland.
  Cependant, plusieurs variantes de ces règles virent le jour, différentes en fonction du pays ou de la région où ce jeu est pratiqué. Les règles présentées ici sont les règles officielles de France, établies par la Communauté Francophone de Sabacc Corellian Spike.


Actualités en relation

Encyclopédie | De nouvelles fiches du canon Star Wars mises en ligne

Bonjour à tous, Pour varier de The Bad Batch et La Haute République, nous vous proposons aujourd'hui un pack de 33 fiches sur différents éléments de l'univers Star Wars canon, venant essentiellement de la littérature romans...


Encyclopédie | Arrivage de fiche sur Le Gambit du Hutt

Salutation hors-la-loi de l'espace ! La chaleur de l'été pointe son nez, et l'Holonet vous propose la froideur de l'espace et de la pègre qui y règne. Pour cela, nous vous proposons une s...


Informations encyclopédiques
Sabacc : Spike Corellien
Nom
Sabacc : Spike Corellien
Nom original
Corellian Spike
Classe
Arts - Us et Coutumes
Type
Variante du Sabacc
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
15/05/2021

Date de modification
15/05/2021

Nombre de lectures
124


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.