Airspeeder de combat Deathhawk


L’airspeeder de combat Deathhawk, sosie presque parfait du T-47, était un véhicule militaire performant notamment utilisé par les Impériaux sur Goroth Prime.

Continuité : Légendes


  Presque identique au fameux Airspeeder T-47 utilisé par l'Alliance durant la Guerre Civile Galactique, l'Airspeeder de combat surnommé Deathhawk est un véhicule qui fut fabriqué par une obscure société du nom de Barresin à la même époque. Du double de sa taille avec ses 12 mètres de long, le Deathhawk était pour le reste assez similaire.

  Également armé d'un canon laser double, le véhicule était rapide ( 1 000 km/h ), manœuvrable et pouvait monter jusqu'à 250 mètres d'altitude. Pouvant également servir comme un appareil biplace, on ne sait néanmoins, si comme sur le T-47, le copilote avait à sa charge le maniement d'un grappin ou non.

  Pour terminer, bien que l'on ignore le succès rencontré par cet appareil, plusieurs escadrons de ces véhicules furent utilisés par le contingent impérial stationné sur Goroth Prime et ses affidés.
Informations encyclopédiques
Airspeeder de combat Deathhawk
Nom
Airspeeder de combat Deathhawk
Nom original
Deathhawk combat airspeeder
Classe
Airspeeder
Constructeur
Taille
12 m
Equipage
1 pilote
1 co-pilote
Armement
1 canon laser double frontal
Soute
10 kilogrammes
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
02/11/2015

Date de modification
05/11/2015

Nombre de lectures
25 864


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.