Vaisseau Bouclier


Les Vaisseaux Bouclier étaient des bâtiments utilisés dans le complexe minier de Calrissian sur Nkllon.

Continuité : Légendes


  De toutes les entreprises spécialisées dans la construction de vaisseaux spatiaux, la Corporation Technique Républicaine était relativement jeune par rapport aux entreprises plus anciennes telles la Corporation Technique Corellienne ou les Chantiers Navals de Kuat, car créée juste après la défaite de l'Empire lors de la Bataille d'Endor. Mais une chose était sûre : cette jeune entreprise fabriquait des vaisseaux réputés dans la galaxie pour leur robustesse, et il n'est pas étonnant que Lando Calrissian ait choisi cette compagnie pour construire ses vaisseaux boucliers lorsqu'il décida de défier le danger une nouvelle fois en exploitant les ressources minières de la planète Nkllon.

  Assistant les ingénieurs de la Corporation Technique Républicaine, Lando Calrissian mit son grain de sel en exigeant des spécifications complexes et exhaustives pour la conception de ses vaisseaux boucliers. Néanmoins, grâce à une étude basée sur les données de Calrissian, l'équipe de concepteurs paracheva les plans du vaisseau en quelques mois et les chantiers purent commencer la production des nouveaux vaisseaux de la flotte personnelle de l'ancien administrateur de la Cité des Nuages; le coût de fabrication fut réduit car une partie du vaisseau bouclier était constituée d'un modèle de remorqueur stellaire existant, qui fut modifié pour s'assembler aux gigantesques disques qu'étaient les boucliers. De par sa conception, le vaisseau bouclier ressemblait à un grand parasol de duracier, dont l'aspect était plus fonctionnel qu'es thétique : en effet, le vaisseau de la Corporation Technique Républicaine fut conçu pour tempérer la chaleur redoutable et les radiations émanant d'Athega, l'étoile autour de laquelle orbitait Nkllon.

  Les radiations stellaires émises par Athega sont si élevées, et Nkllon si proche de son soleil, qu'il est impossible d'approcher de la planète dans un vaisseau possédant des boucliers déflecteurs conventionnels. Pourtant cela n'empêcha des pionniers intrépides, faisant fi des mesures de sécurité, de tenter le voyage, attirés par les vastes ressources de hfredium, de dolovite et de kammris; ils connurent tous une mort épouvantable en rôtissant dans leurs transports en fusion.
  Calrissian, même s'il était un adepte invétéré du jeu de hasard, n'était pas assez fou pour risquer sa vie aussi bêtement; c'est pour cela qu'avant de créer la Corporation Minière Calrissian, il décida de se munir d'une flotte de vaisseaux boucliers dont le disque au blindage protecteur, couplé à un remorqueur, pouvait escorter des engins plus vulnérables jusqu'à Nkllon.

  Le bouclier en lui-même était composé de plusieurs couches de duracier à haute densité afin de stopper les radiations, et était traversé de toute part par des tubes refroidissants et des conduits d'évacuation thermique afin de supporter la chaleur du soleil Athega. Le liquide refroidissant partait d'un réservoir central situé au cœur du pylône moteur, juste à la base de la parabole.
  Une fois arrivés à destination en orbite au-dessus de la face nocturne de la planète, les vaisseaux escortés se posaient à la Cité Nomade, grand complexe minier et de raffinage mouvant, qui prenait toujours soin de rester dans l'ombre de la planète. Une fois ses passagers débarqués, le vaisseau bouclier retournait, seul ou en compagnie d'autres vaisseaux souhaitant quitter Nkllon, dans une base située aux limites du système, où il subissait en cale sèche un programme de maintenance détaillé après chaque voyage.

  Cette station de réparations et de transferts était connue sous le nom de Dépôt de la Bordure Extérieure, et était la propriété de Lando Calrissian et de sa Corporation Minière. Arrivé à quai, l'équipage du vaisseau bouclier bénéficiait d'un temps de repos tandis que le personnel de support de la base réparait ou remplaçait les lignes de refroidissement, changeait les plaques de blindage qui avaient fondu sous l'effet de la chaleur, et vérifiait chaque système de contrôle du vaisseau. Ce degré de sécurité draconien était plus que vital, car tout dysfonctionnement condamnait non seulement le vaisseau bouclier, mais aussi tous les transports qu'il escortait.
  Si le coût de production de ces vaisseaux fut élevé, sans parler de celui de l'entretien, les bénéfices engrangés par l'exploitation furent bien supérieurs, atteignant la barre des 10 millions de crédits par an, ce qui était tout à fait rentable pour Calrissian.

  Bien sûr, pour piloter des engins hors du commun, il fallait au patron de l'exploitation minière pour sa flotte de vaisseaux boucliers les meilleurs pilotes civils de la Région d'Expansion, et Calrissian ne manquait pas une occasion de se vanter qu'il pouvait emprunter la route de Nkllon les yeux fermés, ce qui était tout à fait véridique puisque son vaisseau était guidé par un système d'asservissement le raccordant au vaisseau bouclier. Mais tout pilote de vaisseau, qu'il soit chevronné ou non, a besoin de senseurs pour se guider dans le vide spatial, et en raison des éruptions solaires et des décharges énergétiques émises par Athega, les senseurs conventionnels et les com-scans brûlaient rapidement quand un appareil pénétrait au cœur du système. C'est pourquoi, pour parer à cet inconvénient, les équipages des vaisseaux boucliers utilisaient des signaux de comlink à courte portée pour se guider et donner des directives aux vaisseaux en transit.

Vaisseau Bouclier


  Pour réduire le temps de trajet jusqu'à Nkllon, les vaisseaux boucliers pouvaient effectuer des sauts en hyperespace courts mais efficaces, bien que le voyage en vitesse subluminique n'excède pas les 10 heures, le vaisseau se déplaçant à la vitesse de 60 MGLT. Lorsque l'un des douze vaisseaux boucliers construits pour la Corporation Minière accompagnait une barge ou un transport, il enclenchait un système de circuits asservis interreliés, la capsule de contrôle du vaisseau bouclier verrouillant son train de transport en formation afin que les nombreux vaisseaux puissent se déplacer comme une entité unique; ce circuit d'asservissement était coupé lorsque le vaisseau approchait de la planète aride. En raison du diamètre de son disque, le vaisseau bouclier pouvait accueillir une dizaine de transports moyens de type Gallofree lors de chaque trajet.

  Comme le trajet n'excédait pas une heure en hyperespace, les vaisseaux boucliers effectuaient trois allers et retours vers Nkllon pendant les 90 jours que durait la révolution de la planète autour de son soleil, maintenance comprise dans ce laps de temps.
  Paradoxalement, pour diriger un tel mastodonte, un équipage de cinq personnes était amplement suffisant : il comprenait les deux pilotes à la barre, un officier de navigation qui s'occupait des corrections de trajectoires immédiates, s'adjoignant parfois pour cette tâche les services d'une unité R2, et enfin deux ingénieurs chargés de surveiller en permanence l'état de la coque, les tubes de refroidissement et les niveaux de chaleur. La capsule de contrôle servant à diriger le vaisseau se situant sur le pylône de l'engin, l'équipage devait se déplacer sans visibilité, obstruée par le disque; pour cela, ils se reposaient uniquement sur les signaux émis par la Cité Nomade et sur les coordonnées orbitales précises des corps stellaires se déplaçant dans le système, programmées dans les ordinateurs de navigation Fabritech du vaisseau. Si l'appareil venait à dévier de sa trajectoire, quatre énormes ailerons directionnels situés à l'extrémité du pylône servaient à la rectifier.

  Lorsque Leia Organa Solo, Han Solo, Chewbacca et Luke Skywalker rendirent visite à Lando sur Nkllon, ils furent escortés par un de ces parasols métalliques jusqu'à la Cité Nomade. C'est d'ailleurs lors de cette visite que le Grand Amiral Thrawn en profita pour s'accaparer une cinquantaine de taupes minières de Calrissian; cette visite, hélas, ne fut pas la dernière du Grand Amiral Chiss.

  En effet, lors d'une seconde attaque, qui plongea tout le système dans le chaos, Thrawn détruisit les moteurs et les équipements de communication de la ville mobile, condamnant ainsi ses habitants à une mort certaine par radiation lorsque le soleil illuminerait, et embraserait, la cité en perdition. Mais Thrawn ne s'arrêta pas en si bon chemin : ses forces attaquèrent le Dépôt de la Bordure Extérieure et détruisirent tous les vaisseaux boucliers à l'exception d'un seul. Sans cet unique appareil intact, le sénateur Garm Bel Iblis et son cuirassé, le Peregrine, n'auraient jamais pu atteindre Nkllon afin de sauver les habitants de la Cité Nomade. Suite à ce désastre, et en attendant de remettre son affaire sur pied, Calrissian vendit le vaisseau bouclier restant pour compenser les pertes consécutives à l'attaque des Impériaux.

  Malgré leur conception balourde et leur manque de manœuvrabilité, les vaisseaux boucliers s'avérèrent être des armes redoutables lorsque les héros de la Rébellion durent anéantir la Garde Prétorienne Yuuzhan Vong sur Helska IV. Cette avant-garde avait établi une base sur la quatrième planète glaciaire du Système Helska, et pour tuer le Yammosk, coordinateur de guerre des envahisseurs, enfoui à l'abri dans les profondeurs du monde, près de sources chaudes sous-marines, il fallait faire baisser la température de la planète par une concentration des rayons du soleil du système.

  Ainsi, une flottille de vaisseaux boucliers de Lando se mit en orbite autour d'Helska IV et réussit, même si beaucoup d'entre eux furent détruits, à congeler la planète au point que le phénomène d'expansion de la glace qui en résulta finit par détruire la planète. Heureusement, les équipages des vaisseaux se désolidarisèrent des disques qu'ils laissèrent sur place afin de continuer à concentrer les rayons tandis qu'ils se mettaient à l'abri, à bord des remorqueurs qui constituaient les pylônes de ces engins. Si les vaisseaux boucliers démontrèrent toute leur efficacité et repoussèrent le danger que représentaient les Vong, ils n'empêchèrent pas l'inévitable : une plus grande armée, venue des confins de l'univers et attendant patiemment dans le vide intergalactique, s'apprêtait à fondre sur les habitants de la galaxie.
Informations encyclopédiques
Vaisseau Bouclier
Nom
Vaisseau Bouclier
Classe
Autre
Constructeur
Taille
Longueur : 500 m
Diamètre : 800 m
Equipage
2 pilotes
1 officier de navigation
2 ingénieurs
1 unité R2
Armement
Parabole en duracier renforcé
Tubes de refroidissement
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
14/10/2020

Nombre de lectures
17 031


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.