Étoile de la Mort II


L'Étoile de la Mort II est une station spatiale militaire construite par l'Empire Galactique sur la base du première modèle, et qui fut détruite lors de la Bataille d'Endor.

Continuité : Legends


  Malgré la destruction de la première Étoile de la Mort lors de la bataille de Yavin, l'Empereur Palpatine ordonne néanmoins le lancement d'un nouveau projet encore plus démesuré que le précédent. Après s'être vengé de Bevel Lemelisk en le faisant dévorer par une race de scarabées particulièrement voraces, Palpatine fait cloner l'ingénieur en charge du projet Étoile de la Mort. Palpatine lui ordonne ensuite de se mettre au travail pour concevoir une station spatiale indestructible.

  La seconde Étoile de la Mort est non seulement plus grande et plus puissante que la précédente, mais son concept est également revu sur plusieurs points : les puits d'aération vulnérables, qui se sont révélés le principal point faible de la station, sont remplacés par de multiples petits dissipateurs thermiques. La station fait au total 160 kilomètres de diamètre, et est séparée en deux par un pôle artificiel. A l'extrême pôle nord de la station se trouve une tour fortement blindée, siège de la salle d'observation de l'Empereur.

  L'arme principal de la station se compose d'un superlaser impérial Mark II plus performant que le modèle I. Au lieu d'une journée, l'arme peut désormais être rechargée en quelques minutes. Son système de visée et également revu à la hausse et peut maintenant faire feu efficacement contre des croiseurs lourds.

  Les plans de la seconde Etoile de la Mort incluent 15 000 batteries de turbolaser afin de repousser les chasseurs et les vaisseaux plus importants. Une fois terminée, la station accueillera des milliers de stormtroopers, des centaines d'escadrons de TIEs et une force d'assaut terrestre suffisante pour conquérir n'importe quelle planète. Rien n'est laissé au hasard : une fois construite, l'Étoile de la Mort sera indestructible.

  Pour l'Empereur, cette station est également la pièce essentielle d'un subtil piège pour éliminer la Rébellion et s'assurer la collaboration de Luke Skywalker. Palpatine s'arrange tout d'abord pour que des espions bothans parviennent à entrer en possession des plans de l'Étoile de la Mort, ainsi que la localisation précise du lieu de construction. Sa présence à bord constitue également une motivation pour les troupes rebelles : s'ils parviennent à détruire la station, c'en sera fini de l'Empire.

  L'Étoile de la Mort est protégée durant sa construction par un puissant bouclier érigé depuis la base impériale construite sur la lune d'Endor. Pour lancer un assaut spatial, le bouclier doit d'abord être détruit. Un commando rebelle envoyé sur place parvient, malgré l'embuscade impériale, à détruire le générateur. Dans l'espace, toute la flotte de l'Alliance lance l'attaque sur la station, et tombe nez-à-nez avec la flotte impériale menée par le Super Destroyer Stellaire Executor. Lors de la célèbre bataille d'Endor, l'Étoile de la Mort est détruite lorsque les chasseurs rebelles pénètrent la superstructure et pulvérisent le noyau de la station, entraînant une réaction en chaîne.


En savoir plus

  Tout comme la première Étoile de la Mort, la seconde connue des changements de taille au fil du temps. Là encore, c'est un livre du jeu de rôle de West End Games qui fournira une première taille : 160 kilomètres de diamètre. Diverses remarques issu d'un employé d'ILM, ainsi que durant la conception du livre Inside the Worlds of Star Wars Trilogy menèrent en 2008 à une retcon qui établit une taille de 900 km de diamètre. Mais le livre Death Star Owner's Workshop Manual rétablira à nouveau la taille des 160 km.
  C'est d'ailleurs cette dernière taille que l'on retrouve dans le récent guide Ultimate Star Wars, qui appartient à la continuité Canon.



Actualités en relation

Pocket | Sortie de Thrawn : Trahison

Les lecteurs et les lectrices avides de connaître la suite des aventures du Grand Amiral Thrawn auront noté la date de ce jour avec une patience à toute épreuve : c'est en effet aujourd'hui que parait Thrawn : Trahison, le troisi...


Vader Immortal | Le jeu est désormais disponible sur PlayStation VR

Le jeu Star Wars en réalité virtuelle Vader Immortal est disponible à partir d'aujourd'hui sur PlayStation VR dans une version intégrale, après avoir été quelque temps une réservé en exclusivité aux systèmes Oculus. Le titre...


Delcourt | Sortie du Cristal de Kaïburr

Les fans francophones de récits Star Wars Legends ne sont pas oubliés en cette journée riche en sortes littéraires car c'est précisément ce mercredi que parait Le Cristal de Kaïburr chez Delcourt. Ce...


HoloNet | Un pack de fiches et une critique rétro de Force Commander

Qui, parmi vous, a entendu parler de Force Commander ? Et parmi vous qui en avez entendu parler, combien y a joué au moins une fois ? Levez la main, parce qu'on n'est pas nombreux. Il est temps de...


HoloNet | Critique d'Alphabet Squadron : Shadow Fall

Shadow Fall est le deuxième tome de la trilogie Alphabet Squadron - dont le premier opus est sorti en février dernier en France, chez Pocket. Écrit par Alexander Freed (Battlefront: Twitligh Company, Rogue One, Alphabet Squadron), ce nouveau roman est...


Informations encyclopédiques
Étoile de la Mort II
Nom
Étoile de la Mort II
Nom original
Death Star II
Classe
Station spatiale
Constructeur
Taille
160 km de diamètre
Equipage
485 560 hommes d'équipage
152 276 canonniers
1 295 950 agents de maintenance
334 432 pilotes et hommes d'équipage
Armement
Troupes
600 escadrilles de chasseurs
Nombre indéterminé de vaisseaux de soutien, de véhicules d'assaut et de troupes
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
11/04/2019

Nombre de lectures
104 506


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.