Havoc


Le vaisseau/bombardier personnel de Nym

Continuité : Légendes


  Tous les bons pirates ou chasseurs de primes possèdent des vaisseaux plus qu'exceptionnels : Jango Fett avait son Esclave 1, IG avait son IG 2000 et Bossk avait son Dent du molosse. Ainsi, Nym n'échappa pas à cette coutume et s'octroya un vaisseau digne des meilleurs appareils de cette taille dans la galaxie. L'histoire du Havoc est assez atypique, un peu comme tous les vaisseaux modifiés.

  Le Havoc est un bombardier Nubian Scurrg H-6 développé par Nubian Design Collective dans le but d'en équiper les hangars royaux de la planète Naboo. Les ingénieurs de Nubia avaient mis toute leur créativité dans la conception de ce vaisseau qui se voulait à la fois dévastateur et relativement maniable, ne nécessitant pas trop d'entretien tout en ayant une portée assez large. Hélas, le Conseil Consultatif de Naboo rejeta cette idée de vaisseau purement offensif, qui ne respectait pas les standards de la conception du chasseur naboo N-1 et encore moins l'idéal pacifique de ces derniers. Les vendeurs de Nubia revinrent alors bredouille de leur entretien annonçant à leur chef que tous les efforts mis en œuvre pour la réalisation de ce bombardier avaient été vains et que Naboo ne désirait pas de ce bombardier.

  Loin de s'abattre, le concepteur du Scurr H-6, un Bith dénommé Jinkins, persévéra dans ses efforts, apportant toujours plus de modifications à son vaisseau pour le rendre plus attrayant aux yeux d'une clientèle désireuse d'acquérir un bombardier de valeur. Il le dota d'encore plus d'armes et d'un bouclier accru. Toutefois, devant les sommes investies dans ce projet, Nubia préféra arrêter les frais sachant que le bombardier ne se vendrait de toute façon pas et voulut passer à autre chose, laissant cet échec de côté.

  Jinkins se sentit trahi à l'annonce de l'arrêt de son projet. Il ne revenait pas qu'après tant d'efforts, Nubia eut pu décider de ne plus le financer. Il se tourna alors vers un pirate connu pour ses opérations clandestines, Nym, avec lequel il passa un contrat. Il lui permit de voler le prototype de bombardier en échange d'une collaboration accrue entre les deux hommes. Peu de temps après, Nubian Design Collective s'aperçut que son vaisseau avait été volé et que, étrangement, Jinkins avait disparu.

  Après quelques modifications de dernières minutes, le Havoc était prêt à être utilisé par Nym. Sa forme oblongue de face lui permettait de présenter une surface d'exposition réduite à d'éventuels agresseurs, laissant ainsi à son pilote une plus grande liberté de mouvements car il ne craignait pas les attaques de front, ni de l'arrière d'ailleurs. Par contre, une attaque en piquée peut s'avérer fatale pour le bombardier du fait de sa surface exposée. Pour remédier à ce problème, Jinkins avait fait installer sur le vaisseau une armure relativement solide et capable de résister à un tir nourri avant de céder sous la contrainte. Ainsi, le vaisseau pouvait sans problème se faire tirer dessus à condition que ce pilonnage ne dure pas trop longtemps. C'était un facteur important pour Nym car un bombardier qui ne tolérait que très peu de chocs était juste bon à être jeté aux Mynocks.

  Pour attaquer ou du moins, se défendre, le Havoc disposait de six canons lasers, par couples de trois, positionnés sur les flancs, à l'extrémité du vaisseau. A eux seuls, ils pouvaient infliger de graves dégâts à un appareil léger ou à un cargo moyennement blindé. Leur redoutable efficacité réside dans leur vitesse de rechargement, ils ne mettent que quelques millièmes de secondes pour se recharger. Pour parfaire la protection du vaisseau, une tourelle laser avait été installée sur le dos de l'appareil, capable de pivoter sur 360°. Elle pouvait donc protéger l'arrière ou le dos de l'appareil aussi bien que de se mettre en phase avec les autres canons laser et tirer à l'unisson.

  Pour mériter sa dénomination de bombardier, le Havoc possède une formidable arme qui le rend terriblement efficace contre des cibles terrestres et par extension à des bâtiments lourds dans l'espace. Cette arme est une matrice génératrice de bombes. Le vaisseau ne craint donc pas un manque de munitions aussi longtemps que cette matrice fonctionne. L'idée originelle était de placer à la place de cette matrice, une soute à bombes protoniques. Mais devant l'extraordinaire technologie qu'était la matrice, Nym décida de la mettre à la place de la soute. De plus, cette matrice est adaptable à toutes sortes de vaisseaux et est facile à démonter et à monter sur un nouveau vaisseau.

  Pour finir, le vaisseau, malgré sa taille, peut être piloté par un seul homme alors qu'il avait été conçu pour un fonctionnement optimal de cinq personnes. En fait, Jinkins asservit toutes les fonctionnalités du vaisseau à un seul poste de commande, celui de Nym. Ce dernier pouvait alors contrôler toutes les fonctionnalités du vaisseau le rendant encore plus mortel pour ses victimes, soit il les contrôlait manuellement, depuis son poste, soit il enclenchait le fonctionnement automatique des armes régies par un cerveau-moteur central. Sachant qu'il ne pouvait par contre pas s'occuper de la maintenance seul, Jinkins équipa le bombardier de deux astromécanos qui pouvaient aussi bien programmer des sauts en hyperespace que réparer les avaries.
Informations encyclopédiques
Havoc
Nom
Havoc
Classe
Appareil unique
Constructeur
Taille
22 m
Equipage
1 pilote
2 astromécanos
Armement
2 paires de canons laser
1 tourelle laser
1 matrice génératrice de bombes
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
17 925


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.