Vaisseau Horde Ithorien


Cité flottante ithorienne conçue pour protéger l'écosystème d'Ithor

Continuité : Legends


  Les Ithoriens, mieux connus à travers la galaxie sous le sobriquet de "têtes de marteaux", ont une relation particulière, si ce n'est pas unique avec l'environnement de leur monde natal : Ithor. Ce monde possède en effet une atmosphère extrêmement riche en oxygène, ce qui a permis le développement d'un écosystème floral dense et diversifié, la quasi-totalité des continents de la planète étant recouvert par une jungle dense que les prêtres ithoriens baptisèrent Mère Jungle.
  Cette forêt gigantesque fournissait la population en nourriture, en matériaux de construction et en médicament, et en échange, les Ithoriens replantaient deux plantes pour chaque végétal utilisé, les natifs d'Ithor et la végétation entretenant une relation symbiotique très étroite. Plus tard, lorsque la technologie du clonage fut développée, les Ithoriens l'utilisèrent pour remplacer chaque plant par son double génétique.

  Ces mesures de respect de la nature étaient profondément ancrées dans l'esprit collectif des Ithoriens, ces derniers sachant très bien que, si le taux exceptionnel en oxygène a permis le développement de la flore planétaire, il peut-être également un excellent catalyseur pour le feu, qui se propagerait à une vitesse incroyable sur toute la surface d'Ithor. Voilà pourquoi les Ithoriens ont toujours pris soin de leur monde natal, ayant conscience de sa fragilité, et purent, lorsqu'ils découvrirent la technologie des répulseurs, construire leurs célèbres vaisseaux hordes afin de vivre à un certain niveau de vie technologiquement acceptable tout en trouvant une nouvelle opportunité de respecter leur Mère Jungle, en ne souillant plus le sol de la planète d'une quelconque trace de technologie.

  Le nom de ces vaisseaux caractérise bien leur fonction, à savoir, qu'ils ont été construit par un clan familial ithorien ou horde afin de servir de lieux d'habitation pour la dite horde. Mais comme les Ithoriens utilisaient toujours les ressources de leur Mère Jungle, et qu'ils ne voulaient plus occasionner le moindre préjudice à la forêt, des échantillons de la faune et de la flore planétaire furent prélevés et emmenés à bord des gigantesques cités flottantes afin de subvenir aux besoins de la horde. C'est d'ailleurs pour cela qu'il est formellement interdit, voire qualifié de criminel, de poser ne serait-ce qu'un pied à la surface d'Ithor, sauf dans certains cas exceptionnels.
  Si les clans vivaient séparément dans leurs cités flottantes respectueuses, une fois par an, l'ensemble des clans se réunissait pour célébrer le Temps de la Rencontre, une fête durant laquelle l'intégralité des vaisseaux hordes s'amarraient les uns aux autres afin de ne former qu'une seule cité, les vaisseaux mineurs se rassemblant autour de celui que l'on pourrait considérer comme la capitale ithorienne : la Mère Nuage, le plus grand des vaisseaux hordes, célèbre pour ses hôpitaux et ses manufactures de verre.
  Près de 12 ans après la Bataille de Yavin, les anciens héros de l'Alliance Rebelle assistèrent à cette cérémonie de communion entre tous les clans ithoriens et la Mère Jungle.

  Malgré un isolement relatif entre les différents clans, les Ithoriens ne sont pas isolationnistes au point de négliger la politique et le commerce extérieurs, et c'est d'ailleurs pour cela que leurs énormes vaisseaux accueillent des marchands et des réfugiés, ainsi que des groupes partageant les idéaux pacifiques des natifs d'Ithor. Il arrive parfois que des résidents provisoires décident d'embrasser le mode de vie des Ithoriens et deviennent des membres à part entière d'une horde ithorienne.
  Mais on n'entre pas non plus dans un vaisseau horde comme dans un moulin; c'est pour cela que les Ithoriens, malgré leur esprit très ouvert, ont conçu leurs cités flottantes avec différents niveaux de sécurité : en effet, chaque vaisseau en forme de disque se compose de quatre niveaux, l'un des étages inférieurs servant au transit des visiteurs avant qu'ils puissent accéder directement à la ville et aux ponts d'observations au niveau supérieur, à condition bien sûr de franchir les vérifications nécessaires.
  Il est vrai que les équipages de mauvaise réputation sont refoulés par le contrôle aérien avant qu'ils n'accèdent à l'étage de transit. Mais si le capitaine d'un vaisseau se montre trop récalcitrant, et même si les Ithoriens sont paisibles de nature, les innombrables batteries de canons laser d'un vaisseau horde se chargent de repousser les assaillants, surtout si ces derniers sont des pirates; ce cas de figure est très rare, les Ithoriens essayant de préserver au maximum leur Mère Jungle toute proche.

Vaisseau Horde Ithorien


  Une fois qu'un engin en règle est autorisé à atterrir, il peut se poser sur une des nombreuses plaines herbeuses formant les plates-formes d'atterrissage du niveau supérieur. Cette herbe est spécialement cultivée par les Ithoriens dans leurs serres pour résister aux fortes chaleurs, aux poids extrêmes et aux déchets chimiques, afin de supporter les nombreux allers et venues de vaisseaux. Toujours par précaution, des équipes de techniciens ithoriens inspectent les véhicules arrivants avant de laisser leurs occupants débarquer avec des laissez-passer pour leurs explorations.
  Sur le niveau supérieur, d'immenses dômes de transparacier couvrent la surface dont le plus grand abrite la ville où habite les résidents et les marchands, les autres dômes servant surtout de serres botaniques où l'on cultive la flore ithorienne, cette dernière profitant de la lumière amplifiée du niveau supérieur. En se rendant des aires d'atterrissages jusqu'à leurs logements, les visiteurs doivent obligatoirement passer par un de ces dômes botaniques qui donnent l'illusion aux touristes de se trouver à la surface de la planète. Des excursions sont organisées en speeders à travers ces jungles sous serres, leur étendue étant si vaste qu'il est facile de s'y perdre quand on est un nouveau venu.

  La majorité des vaisseaux hordes possèdent des cités sous dômes pressurisés, même si les cités flottantes ne gagnent presque jamais l'espace, au sommet de leur disque. Il existe même des cités à l'intérieur des cités, qui sont avant tout des lieux où vivent les communautés ithoriennes, afin de préserver leur culture et leur mode de vie malgré la présence d'étrangers; ces zones sont rarement visitées par des non-Ithoriens contrairement à l'étage le plus bas où les touristes peuvent bénéficier d'un magnifique panorama sur la Mère Jungle.
  Mais il existe un niveau encore plus secret, gardé jalousement par les natifs d'Ithor : le niveau d'ingénierie, où se trouvent les systèmes de survie, les moteurs subluminiques et l'hyperdrive, ainsi que les répulseurs permettant au vaisseau de se sustenter au-dessus de la forêt. C'est également au cœur de l'engin que se trouvent les plantes et le sol d'origine de la Mère Jungle, où ils sont protégés, entretenus et vénérés.

  Toutefois, même si la quasi-intégralité des vaisseaux hordes est équipée pour le voyage spatial, très peu de cités flottantes ont décidé de quitter Ithor afin d'explorer les systèmes stellaires de la galaxie.
Cependant, avec l'invasion Yuuzhan Vong, cet état de fait n'est plus d'actualité : en apprenant que leurs armures en crabe vonduun étaient sensibles au pollen de l'arbre Baffor, originaire d'Ithor, les extragalactiques décidèrent d'attaquer la paisible planète. Si une bonne partie des vaisseaux hordes ithoriens réussirent à gagner l'espace, les survivants de la Bataille d'Ithor connurent un sort similaire à celui des survivants d'Alderaan : leur planète fut détruite et les Ithoriens, comme beaucoup d'autres peuples de la galaxie durant cette guerre, devinrent des exilés.


Actualités en relation

HoloNet | Les vaisseaux à l'honneur de notre nouveau pack de fiches Rebels !

Il y a deux mois, Star Wars Rebels revenait en force sur l'HoloNet avec une mise à jour des personnages principaux. Aujourd'hui, l'équipe vous propose de vous plonger un peu plus profondément dans ce que cette série...


Marvel | Sortie de The High Republic #1

C'est le premier comics à sortir aux couleurs de la nouvelle ère période Star Wars lancé hier par Lucasfilm : Marvel sort aujourd'hui The High Republic #1, le numéro inaugural de la série phare consacrée à la Haute...


Bienvenue à la Haute République, la toute nouvelle période Star Wars !

C'est un événement qui n'arrive pas tous les jours dans la galaxie Star Wars : en ce début janvier, Lucasfilm inaugure une toute nouvelle ère, une époque toute neuve et inédite de la saga, celle de la...


Disney-Lucasfilm Press | Sortie de A Test of Courage

Vous l'avez sans doute remarqué, à l'occasion du lancement du très ambitieux projet transmédia autour de la Haute République, Lucasfilm a organisé la sortie de plusieurs produits griffés du nom de cette nouvelle période Star...


Encyclopédie | De nouvelles fiches canons pour le Nouvel An

L'équipe Star Wars HoloNet vous souhaite à tous une excellente année 2021, que l'on espère d'un meilleur cru que 2020 ! Pour célébrer ce passage, notre petit rituel, c'est le pack de fiches : après...


Informations encyclopédiques
Vaisseau Horde Ithorien
Nom
Vaisseau Horde Ithorien
Classe
Autre
Constructeur
Taille
1.000 m de diamètre
Armement
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
15 798


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.