Inferno


Vaisseau personnel du Devaronien Vilmarh Grahrk

Continuité : Légendes


  Beaucoup d'ingénieurs en construction ou réalisation de vaisseaux pensent que ces derniers, avec la myriade de circuits logiques les constituant et la complexité des cerveaux moteurs les régissant, peuvent ou ont déjà développé une personnalité bien à eux, indépendamment du pilote. Ce qui est sûr c'est que l'Inferno, vaisseau conçu pour l'exploration appartenant à Vilmarh Grahrk a développé sa propre personnalité.

  Alors que certains contrebandiers préfèrent s'acheter des vaisseaux flambants neufs dans les chantiers navals les plus prestigieux, ou encore en voler un à de riches dignitaires, Vilmarh s'est construit lui-même son vaisseau personnel qu'il nomma l'Inferno. Ce dernier est très différent des autres vaisseaux arpentant la galaxie. En effet, son cockpit est installé à l'arrière de l'appareil et à une forme plus qu'étrange du type cylindrique courbe. Encore plus surprenant, la longueur de l'appareil, comparée à sa profondeur, 10 mètres, et à sa hauteur, à peine quelques mètres, le rend assez déstabilisant à regarder, et la couleur mauve dont il est recouvert n'arrange rien à la chose. En outre, il possède deux turbines à propulsion ionique qui traversent de part en part le vaisseau et qui assurent une vitesse loin d'être négligeable.

  La raison de la longueur, qui est de 27 mètres, de l'appareil vient du fait que Vilmarh voulait que ce dernier soit très difficile à viser lorsqu'un ennemi viendrait à sa rencontre de profil. La surface apparente pour cet appareil se réduirait à très peu de mètres, ce qui rendrait l'attaque de cet engin plus qu'ardue. De plus, il est plus difficile de verrouiller un missile à concussion sur un vaisseau aussi effilé, ce qui confère à Vilmarh une protection non négligeable. Enfin, l'Inferno bénéficie d'une surface sensible aux détecteurs très réduite, ce qui empêche ses ennemis de le repérer tant qu'ils ne sont pas à portée de tir du vaisseau, ou encore, de passer inaperçu au milieu d'un blocus planétaire.

  Pour se défendre, l'Inferno possède trois canons laser répartis sur l'avant de l'appareil. Il possède néanmoins un canon à ion qui permet à Vilmarh de neutraliser ses ennemis sans les détruire pour autant. Pour obtenir un effet de surprise, les quatre armes sont cachées et ne sortent au grand jour que lorsque la situation l'impose, occasionnant une belle surprise pour ceux qui voyaient en cet appareil une cible complètement désarmée prête à être capturée. Toutefois, si ces armes ne sont pas suffisantes, Vilmarh compte sur la manoeuvrabilité et la vitesse de l'appareil en atmosphère, qui avoisine les 1200 km/h, et sur ses boucliers déflecteurs, placés à l'arrière du cockpit, afin de fuir sans dommages trop conséquents infligés de la part de ses agresseurs.

  La "personnalité" de l'Inferno est en fait due à un droïde d'astronaviguation de classe NT 600 que Vilmarh nomme communément NT. La fonction de ce petit droïde est de s'occuper des systèmes à l'intérieur de l'Inferno et de veiller à ce que ces derniers restent en bon état. Toutefois, il peut également servir de copilote si Vilmarh en a besoin lors d'une situation de crise ou lorsqu'il veut se reposer et que le vaisseau doit continuer sa route. Sachant que NT ne pouvait pas être partout en même temps, Vilmarh construisit un petit droïde qui ne fait qu'errer dans le vaisseau à la recherche d'avaries diverses mais qui peut également scanner les passagers du vaisseau, sur ordre de NT, pour voir s'ils ne cachent pas d'armes ou autres moyens de blesser Vilmarh. NT est tellement attaché à son maître qu'il peut envoyer le petit droïde à la poursuite de Vilmarh et le suivre dans ses déplacements afin d'avoir constamment un œil sur lui.

  Mais NT est plus qu'un simple copilote ou qu'un simple droïde, il est l'âme et la conscience de Vilmarh. En effet, du fait de sa programmation ciblée sur l'éthique et la morale, il ne peut s'empêcher d'informer son maître que ses actes sont amoraux. Plus qu'un guide moral, NT est aussi un véritable ami pour Vilmarh car il vola au secours de son maître plusieurs fois à bord de l'Inferno, démontrant ainsi une loyauté sans faille. Loyal à ses origines contrebandières, Vilmarh fit placer à l'intérieur du vaisseau un holoprojecteur capable de recevoir toutes sortes de messages parcourant la galaxie. Ainsi, il peut se tenir au courant des différentes primes offertes sur telle ou telle tête, mais aussi sur la situation de ses rivaux. Must de l'équipement de contrebandier sur un si petit vaisseau, Vilmarh installa un rayon tracteur capable de ramener vers l'Inferno de petits modules éjectés de vaisseaux en cours d'abordage. C'est à bord de ce vaisseau que Vilmarh aida le Jedi Quinlan Vos dans sa recherche des différentes parties de sa mémoire. De même, il a escorté la princesse Foolookoola jusqu'à Dur Sabon à bord de ce vaisseau. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, Vilmarh n'est pas si malhonnête que cela : il sait, parfois, choisir le bon camp.
Informations encyclopédiques
Inferno
Nom
Inferno
Classe
Appareil unique
Constructeur
Taille
27 m
Equipage
1 pilote
Armement
Affiliation
Vilmarh Grahrk

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
15 237


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Inferno" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.