Plateforme XQ3


La plateforme XQ3 était une station spatiale capable d’accueillir des navires de la taille d’un croiseur.

Continuité : Legends


  Les plateformes de la série des XQ sont des plateformes spatiales de grande taille qui furent produites à l'époque de la Guerre Civile Galactique de manière successive par des firmes très renommées du moment, les Chantiers Spatiaux de Bengel, les Systèmes de Transport Xizor, le Syndicat Tenloss mais aussi la Corporation Telgorn. Ces plateformes spatiales facilement reconnaissables par leur design, c'est-à-dire une structure circulaire ou polygonale autour de laquelle venaient se greffer trois hangars et trois aires de stationnement trapézoïdales, rencontrèrent un vif succès.

  Aussi bien utilisées à des fins civiles et commerciales ( postes de douane, aires de repos et de stockage, devantures commerciales, chantiers de réparation, etc. ) qu'à des fins militaires ( avant-postes, armureries, base de chasseurs stellaires, etc. ) ou même scientifiques, les plateformes XQ servirent également de repaires à nombre d'indépendants et autres bandes de pirates. Les plans de la XQ3, conçus à l'origine par les ingénieurs des Chantiers Spatiaux de Bengel, furent rapidement revendus aux Systèmes de Transport Xizor non sans que cela froisse le Syndicat Tenloss qui avait entretemps racheté Bengel après que cette dernière ait fait faillite et ce malgré le succès de la XQ2. Quoiqu'il en soit, et bien que cela reste peu clair, il semble que la production en tant que telle de la plateforme XQ3 ait été sous-traitée à la Corporation Telgorn.

  On ne sait que peu de choses sur cette plateforme si ce n'est qu'elle fut conçue comme le successeur direct de la XQ2. Capable d'accueillir des vaisseaux de la taille d'un croiseur, la XQ3 était d'apparence plus ramassée que la XQ2 et était également légèrement plus petite avec ses 999 mètres d'envergure. Toujours dotée d'aires de stationnement beaucoup plus larges - destinées à soit à y faire stationner les transports soit à y faire patienter les petits transports et les navettes attendant de pouvoir accéder aux hangars -, la XQ3 requérait un équipage accru de 2.450 personnes. Dès lors, et bien que la structure octogonale de la plateforme XQ2 et sa plateforme d'atterrissage ait été remplacée par une structure en forme de dôme, on peut penser que la XQ3 disposait d'une capacité d'accueil, de commodités et d'un confort plus importants.

  On ne sait si la XQ3 rencontra le même succès et si elle fut davantage employée à des fins militaires que les modèles précédents. Néanmoins, on notera que l'une d'elles, la station NL-1, fut déployée par le Vice-Amiral Thrawn lorsqu'il mena une opération de pacification dans le système Pakuuni à l'époque de la bataille de Hoth.
  Toute aussi résistante que cette dernière avec son blindage de 1216 RU et son bouclier déflecteur de 2560 SBD, la XQ3 pouvait compter sur la présence d'au moins deux escadrons de chasseurs ou bien sur son armement propre généralement composé de six batteries de canons lasers réparties aux extrémités des aires de stationnement et de six batteries turbolasers localisées au dessus des hangars et sous la station. Parfois un lance-missiles à concussion était même monté sous la station.

Plateformes XQ3 connues :
Station AZ 77 : une plateforme de l'Alliance Rebelle qui fut, avec le croiseur Mon Calamari Ardent, l'objet d'une attaque impériale durant la Guerre Civile Galactique.
Station Cyrlus : une plateforme de l'Alliance Rebelle qui, avec les plateformes Abriham et Bersebba, fut l'objet d'une attaque impériale durant la Guerre Civile Galactique.
Station NL-1 : Un avant-poste impérial établi par le Vice-Amiral Thrawn dans le système Pakuuni à l'époque de la bataille de Hoth.
Station Tortali : un check-point impérial localisé dans le système Tortali IV qui fut l'objet d'un raid de la Rébellion durant la Guerre Civile Galactique.
Station Viraxo 1 : cette station appartenant aux Viraxo fut détruite par les Azzameen pour le compte de l'Alliance Rebelle dans le but de mettre la main sur un stock de missiles.


]Note de l'auteur : Les caractéristiques de la plateforme ayant varié plusieurs fois entre les différents jeux, celles affichées dans le jeu X-Wing Alliance et le guide associé ont été privilégiées.
  Les cutscenes du jeu Tie Fighter ainsi que les illustrations du livret The Stele's Chronicles et du guide TIE Fighter - The Official Strategy Guide illustrent à tort toutes les plateformes XQ sous les traits de stations spatiales de classe Empress.
  Dans le jeu Tie Fighter, la station NL-1 est tantôt dépeinte comme une plateforme XQ1, tantôt dépeinte comme une plateforme XQ3.


Actualités en relation

Knights of the Old Republic Remake annoncé !

C'est la petite surprise inattendue du PlayStation Showcase 2021 : un remake du jeu Knights of the Old Republic a été annoncé, jeudi ! Développé par Aspyr, à qui l'on doit le remaster de plusieurs autres jeux Star Wars, le RPG...


The Bad Batch | La série d'animation renouvellée pour une seconde saison

La nouvelle était ni attendue, ni inattendue : Lucasfilm a annoncé hier renouveler la série d'animation Star Wars : The Bad Batch pour une seconde saison. Les aventures des soldats clones de la Force 99 aux tout premiers temps de l...


Star Wars Visions | Lucasfilm dévoile un premier aperçu de la série animée !

Annoncée en décembre dernier, la série Star Wars Visions faisait partie des séries les plus intrigantes (enfin pour votre serviteur) des nouveautés présentées par Lucasfilm. Imaginez un peu, un Animatrix ou un Batman : Gotham...


Notre avis sur les rédditions X-wing, TIE Fighter et Racer

Souvenez-vous, tout cela a commencé en juin 2019 chez Limited Run Games avec la réédition du jeu Star Wars sur NES et GameBoy (avec des éditions simple ou Premium), puis en mars 2020 pour notre premier avis. La collection...


Informations encyclopédiques
Plateforme XQ3
Nom
Plateforme XQ3
Nom original
XQ3 Platform
Classe
Station spatiale
Constructeur
Taille
999 m
Equipage
2.450 personnes
Armement
Variable
Troupes
Variable
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
12/02/2013

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
14 258


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.