Transport Léger Lantillien GX1


Vaisseau de transport léger construit par les Ateliers Lantilliens.

Continuité : Légendes


  Conçu à l'origine comme un cargo léger de plaisance destiné aux classes moyennes, le transport Léger lantillien GX1 est un vaisseau aux capacités moyennes qui ne fit jamais réellement une percée sur le marché des cargos, pour de multiples raisons qui ne tiennent d'ailleurs pas toutes à des lacunes techniques. Le GX1 fut développé par la société des Ateliers Lantilliens, une petite compagnie d'ingéniérie navale, sous la direction de Shil Tervo, un excellent ingénieur et ami de Walex Blissex, rendu célèbre notamment par ses travaux sur le Destroyer Stellaire de classe Victoire, qui fut utilisé quelques temps par l'Empire Galactique avant l'arrivée massive des puissants destroyers de classe Impériale.
  
  L'objectif premier et clairement avoué de Shil Tervo et de son équipe était pour le moins ambitieux : construire un vaisseau de transport léger performant et économique, c'est-à-dire marcher sur les plates-bandes de la toute puissante Corporation Technique Corellienne, omniprésente sur ce marché avec sa longue série des YT. Malgré des qualités certaines, le projet des Ateliers Lantilliens était sans doute par trop ambitieux et le GX1 ne fut jamais une menace pour la Corporation Technique Corellienne. Cependant, avec un coût d'occasion de 20 500 crédits à peine, le transport léger lantillien constitue l'un des premiers appareils à la fois performant et accessible au grand public. Ainsi, si le projet fut plutôt mitigé au niveau technique et commercial, il fut en revanche un succès au niveau de la réduction des coûts et de l'accessibilité du vaisseau.
  
  Malheureusement, la société des Ateliers Lantilliens fut absorbée par la TaggeCo peu après la Bataille de Yavin, sans doute dans un effort de la part de l'Empire de renforcer ses sociétés de construction navale pour lutter contre l'Alliance Rebelle, et empêcher que certaines corporations, même les plus modestes, ne puissent alimenter la machine de guerre rebelle. L'exemple récent d'Incom ne pouvait que rappeler aux autorités impériales l'importance de la maîtrise du marché de la conception de vaisseaux stellaires. La plupart du personnel des Ateliers Lantilliens fit les frais de la restructuration qui s'ensuivit, et un grand nombre d'ingénieurs furent purement et simplement licenciés. Shil Tervo tira néanmoins son épingle du jeu en rejoignant la prestigieuse compagnie des Chantiers Navals de Kuat, où il développa un grand nombre de systèmes importants pour le futur destroyer de classe Eclipse qui devait faire parler de lui quelques années plus tard lors de la campagne de l'Empereur Palpatine ressuscité.

  Du fait de cette nationalisation et des coupes budgétaires qui s'ensuivirent, le marché du GX1 sombra complètement. En plus de la difficulté de trouver des appareils neufs, il devenait quasiment impossible d'acheter des pièces de rechange. Cet état de fait sonna le glas de la commercialisation du GX1 à grande échelle. Cependant, de nombreux contrebandiers et marchands indépendants continuèrent d'utiliser ces vaisseaux après qu'ils leur aient fait subir quelques modifications. Dans la plupart des cas, les propriétaires de GX1 en ont retiré les équipements jugés inutiles, comme la salle d'holothéâtre, pour rajouter des compartiments secrets et/ou des soutes supplémentaires. Les capacités de défense et de riposte ont été également toujours revues à la hausse car les équipements de base étaient bien trop insuffisants pour faire face à la moindre attaque de pirates.
  
  Le modèle de base, commercialisé pendant quelques années sur le marché civil, est en effet un appareil somme toute assez commun. Doté d'un armement très léger - un seul canon laser manipulable par un artilleur dédié ou par le pilote ou le copilote - le GX1 possède un écran déflecteur 7Y4 de chez Fabritech, un modèle assez peu performant mais très économique. Son ordinateur de navigation NavMaster de Cybot Galactica, ainsi que ses moteurs subluminiques de classe 4 des Ateliers Lantilliens sont également des équipements d'entrée de gamme et ne valent pas grand-chose pour une utilisation qui dépasse la plaisance. Un sentiment confirmé par l'agencement intérieur du vaisseau, surtout orienté vers les distractions (holothéâtre) et le confort (chambre de relaxation à gravité zéro, quartiers d'habitation vastes, etc.)

  En dehors de ces capacités opérationnelles, qui ne sont rien de plus qu'un choix stratégique guidé par l'objectif d'un coût le plus bas possible, le transport léger lantillien GX1 ne possède réellement qu'un seul défaut technique : son train d'atterrissage. Assemblé d'une façon anormalement complexe pour un appareil de cette classe, le train constitue le point faible du transport GX1. Mal entretenu, il peut tomber facilement en panne, et le pilote peut avoir des difficultés à le rentrer, ou pire, le sortir avant un atterrissage. Trop de poussière ou un peu de corrosion, voire un débris quelconque, suffisent en effet à empêcher ce mécanisme de fonctionner correctement, ce qui occasionna quelques accidents gravissimes.
Informations encyclopédiques
Transport Léger Lantillien GX1
Nom
Transport Léger Lantillien GX1
Classe
Navette & Transporteur
Constructeur
Taille
27m
Equipage
1 pilote
1 copilote
1 opérateur détecteurs et communications
1 opérateurs écrans déflecteurs
Armement
Troupes
6 passagers
Soute
85 tonnes métriques
Hyperpropulsion
x2 (de secours : x12)
Affiliation
Variable

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
16/08/2021

Nombre de lectures
10 831


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire
Navette de transport GX1

La navette de transport GX1 était utilisée par la République comme vaisseau diplomatique.

Continuité : Canon


  La navette de transport GX1 était un vaisseau conçu par les ateliers Lantilliens et utilisé par la République Galactique comme transport diplomatique. Longue de 37,28 m, la navette était généralement pilotée par un unique droïde, disposait d'un hyperdrive de classe 2, ainsi que d'un module détachable pourvu de son propre hyperdrive, un atout indispensable pour les situations les plus périlleuses auxquelles les ambassadeurs de la République furent confrontés durant la Guerre des Clones. Pouvant atteindre jusqu'à 800 km/h, ce transporteur était équipé d'un canon laser monté sur tourelle ainsi que d'un dispositif de communication longue portée.

  À la fin de la Guerre des Clones, les navettes de transport GX1 continuèrent d'être utilisées sous l'Empire, mais cette fois-ci comme des transports de civils, et étaient ainsi souvent aperçues dans la Bordure Extérieure : le cramoisi de l'armature, classique du temps de la République, fut néanmoins abandonné pour des tons plus sobres. À l'intérieur, on trouvait cinq couchages pour les voyages les plus longs, ainsi qu'un holo-théâtre pour les plus vieux modèles.
  À l'aube de la Guerre Civile Galactique, Ezra Bridger et Sabine Wren s'échappèrent de Garel à bord d'une navette GX1.

Navette de transport GX1

Une navette GX1 du temps de l'Empire

Informations encyclopédiques
Navette de transport GX1
Nom
Navette de transport GX1
Nom original
GX1 short hauler
Classe
Navette & Transporteur
Constructeur
Taille
37,28 m
Equipage
1 pilote (droïde en général)
Armement
Canon laser monté sur tourelle
Hyperpropulsion
Oui (classe 2)
Affiliation
- République Galactique : vaisseau diplomatique
- Empire Galactique : transport civil

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
08/01/2022

Date de modification
08/01/2022

Nombre de lectures
0


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.