TIE/sh


Le TIE/sh est une navette de la lignée des TIE conçue pour le transport de passagers.

Continuité : Légendes


  S'il est un vaisseau qui a été décliné sous toutes les formes possibles et imaginables, c'est bien la série des TIE. Non content de se contenter d'avoir adapté le chasseur TIE à tous les profils de mission existants tels que le bombardement, la reconnaissance ou le contrôle de tirs, Sienar Fleet Systems décida de concevoir un vaisseau destiné au transport de passagers et de marchandises. Les fruits de ces recherches donnèrent la navette TIE. Basé sur la coque du bombardier TIE, la navette TIE ne peut toutefois pas rivaliser avec les navettes traditionnelles comme la navette Lambda, puisqu'elle ne peut embarquer, en plus du pilote, que deux passagers et une petite tonne de marchandises.

  Toutefois, les deux navettes n'ont pas été conçues du tout pour le même usage. Si la navette Lambda est utilisée pour effectuer de longs trajets à travers l'hyperespace, la navette TIE, dépourvue quant à elle d'hyperdrive, a été typiquement conçue pour relier en un minimum de temps des vaisseaux d'une même flotte ou des installations orbitales. De facto, le gain de temps était conséquent puisque les navettes TIE bénéficient d'une cadence de rotation bien supérieure aux Lambda car, comme les autres modèles de TIE, elles ne nécessitent qu'une maintenance moindre. Ainsi, beaucoup d'officiers impériaux étaient amenés à les utiliser lorsqu'il s'agissait, par exemple, d'aller faire son rapport en personne à son supérieur. Toutefois, la plupart du temps, les officiers supérieurs de la flotte rechignaient à utiliser ces vaisseaux. D'une part, parce que les navettes TIE sont beaucoup moins bien armées que les navettes Lambda, puisqu'elles ne disposent que d'un seul canon laser, et aussi parce qu'elles ne doivent être guère plus blindées que le bombardier TIE.

  L'autre raison vient sans doute du manque relatif de confort de la navette, car si du point de vue d'un simple sous-officier, il est tout ce qu'il y a de correct, il reste bien éloigné du standing des navettes de certains officiers supérieurs et autres dignitaires. En effet, les sièges des passagers ont été installés dans la nacelle où sont habituellement chargés les torpilles et les bombes, en notant, par ailleurs, que le point de chute des bombes sous la nacelle a disparu et qu'un sas d'entrée a été installé du côté du panneau solaire. Des navettes TIE furent également utilisées par l'Escadron de la Mort lors de sa traque des Rebelles à la Bataille de Hoth. Le capitaine Needa, qui avait perdu la trace du Faucon Millenium après une course poursuite effrénée dans un champ d'astéroïdes, emprunta l'une de ces navettes express pour aller présenter personnellement ses excuses au seigneur Dark Vador à bord de l'Executor. Navette peut-être un peu trop rapide d'ailleurs, puisqu'elle ne permit pas à l'infortuné capitaine d'y réfléchir à deux fois avant de se rendre au devant de sa propre mort. Il est également à signaler qu'il existe une version mieux armée et sans doute plus adaptée aux situations de combat que la navette TIE, le TIE d'abordage.
Informations encyclopédiques
TIE/sh
Nom
TIE/sh
Classe
Navette & Transporteur
Constructeur
Taille
7,80 m
Equipage
1 pilote
Armement
Troupes
2 passagers
Soute
1 tonne métrique
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
22 868


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.