Vaisseau Sanhedrim


Le vaisseau Sanhedrim constituait un étrange navire de pèlerinage utilisé par les Moines Aing-Tii pour sillonner les moindres recoins de la Faille de Kathol.

Continuité : Légendes


  Parmi les nefs les plus ésotériques et les plus surprenantes qui sillonnaient les étoiles, l'on pouvait citer  les étranges vaisseaux Sanhedrim appartenant à l'ordre tout aussi mystérieux des Moines Aing-Tii. Originaires d'une région reculée de la galaxie appelée la Faille de Kathol, ces êtres sensibles à la Force écumaient inlassablement ce quadrant galactique, navigant au grès des courants spatiaux à bord d'une flottille entière de navires de pèlerinage à l'image d'un peuple réservé et pacifique. Les étrangers devaient cependant prendre garde car les Aing-Tii ne souffraient pas d'être dérangés et faisaient généralement peu de cas des individus aux intentions malhonnêtes. Ils n'hésitaient d'ailleurs jamais à prendre les armes lorsque cela s'avérait nécessaire, même si dans les rares cas où cela se produisait ils ne le faisaient que pour se protéger.

  Long de près de 300 mètres, les vaisseaux Sanhedrim ressemblaient à d'étranges constructions ovoïdes, aux courbes asymétriques et inégales, constellés d'une pléthore d'excroissances et de bouches abritant en réalité les systèmes d'armes, de détection et de propulsion. Avec son armature en forme de cigare, ce navire se caractérisait avant tout par une technologie organique extrêmement évoluée, sans équivalent dans le reste de la galaxie. Ce qui expliquait la présence de nombreuses irrégularités externes ainsi que les énormes protubérances qui fleurissaient ci et là à sa surface. Chaque vaisseau était pour ainsi dire unique et se distinguait de son voisin, car l'emplacement des systèmes s'établissait de façon plus ou moins aléatoire, sans logique structurelle apparente. Même si en y regardant de plus près l'on remarquait qu'il existât une certaine redondance entre leurs ossatures respectives. Par ailleurs, la coque épaisse de chaque navire était recouverte de millions de glyphes et autres dessins cabalistiques, ceux-là mêmes que les Aing-Tii avaient l'habitude de tatouer sur leurs exosquelettes. Seul la baie panoramique en forme de bulbe située à l'avant de l'appareil, vraisemblablement la passerelle, restait vierge de toutes décorations.

  L'armement des vaisseaux Sanhedrim, si l'on peut y faire référence en ces termes, n'avait rien de conventionnel et ne ressemblait d'ailleurs à rien de connu. Il s'axait autour de 30 générateurs de toiles d'énergie, des sortes de canons capables de produire un arc ionique dont la puissance pouvait déchiqueter un navire en une seule salve dévastatrice. Ces bouches à feu étaient complétées par 6 projecteurs de "bulles incapacitantes", capables de créer des poches d'énergie négative ayant pour effet d'incapaciter les membres d'équipage d'un navire hostile. Cet arsenal des plus redoutables était à même de désarçonner un bâtiment de guerre de plus gros tonnage avec une facilité déconcertante.

Vaisseau Sanhedrim
Un vaisseau de pèlerinage Sanhedrim se défend contre des pirates durant l'un de ses voyages.
Image extraite de WEG - The Darkstryder Campaign - The Kathol Outback


  De leur côté, les moteurs subluminiques offraient une vitesse de croisière agréable proche de 40 MGLT. Mais la présence d'un système d'hyperpropulsion, bien qu'étant attesté et référencé comme un classe 2 par les rares écrits qui traitaient du sujet, restait tout de même douteuse. En effet, il semble que les Aing-Tii entretenaient un lien symbiotique avec leur navire et qu'ils avaient développés une méthode unique pour le déplacer sur de longues distances. En réalité un vaisseau Sanhedrim n'empruntait pas de couloirs hyperspatiaux, mais se contentait de se matérialiser d'un point à un autre de l'espace, à  l'instar de la téléportation. Une technologie d'une telle envergure, à la limite de prouesses abracadabrantesques, restait totalement incompréhensible pour le commun des mortels, sauf peut-être des Moines Aing-Tii eux mêmes. S'il n'est pas non plus fait explicitement mention de boucliers déflecteurs, il semble pourtant que le navire en était équipé, ou tout du moins de quelque chose d'approchant. Du reste, avec une autonomie d'un mois standard et une capacité  d'emport de 900 tonnes métriques de cargaison, il pouvait accueillir un équipage de 150 moines, dont 66  jouaient le rôle d'artilleurs en cas de danger.

  Les Moines Aing-Tii ne faisaient que rarement étalage de leurs connaissances et gardaient jalousement les secrets de fabrication de leurs vaisseaux. Bien que l'on puisse émettre l'hypothèse d'un procédé similaire à celui de l'élevage du corail Yorik, il est plus probable qu'il s'agissait là d'une biotechnologie partageant une étroite connivence avec les pouvoirs ésotériques de  la Force. Quoi qu'il en soit les Aing-Tii utilisaient surtout leurs navires pour accomplir d'innombrables pèlerinages à travers la Faille de Kathol, répondant aux appels silencieux de "Ceux Qui Résident par-delà le Voile». On peut dire qu'ils constituaient en quelque sorte les bastions séculaires de ce peuple, bien que leur gabarit et leur puissance de feu les rapprochaient plus d'un croiseur lourd.

  La plus grande concentration de vaisseaux Sanhedrim répertoriée à ce jour eut lieu 19 ans après la Bataille de Yavin. Une petite armada sortit des profondeurs de la faille pour répondre à une demande d'aide de Jorj Car'das et permettre aux habitants d'Exocron de se prémunir contre la bande de tire-laines et de malandrins réunie par Rei'kas, un chef de bande Rodien. En quelques minutes les étranges armes des Moines Aing-Tii eurent raison des rafiots pirates sans qu'aucune perte ne soit à déplorer dans leurs propres rangs.


En savoir plus

  Le terme Sanhédrim fait référence dans la culture Juive à un tribunal chargé des affaires criminelles (dont l'origine remonterait à l'époque de l'Exode), puis à un Conseil suprême doté de pouvoirs politiques, religieux et judiciaires.

  Certains termes qui concernent l'armement du vaisseau, comme "Energy web generators" et "Null-burst projectors" n'ont pas d'équivalents français, il s'agit ici d'une proposition de traduction de l'auteur.
Informations encyclopédiques
Vaisseau Sanhedrim
Nom
Vaisseau Sanhedrim
Nom original
Sanhedrim
Classe
Vaisseau de Combat lourd
Constructeur
Taille
300 m
Equipage
150 moines
dont 66 artilleurs
Armement
30 générateurs de toiles d'énergie
6 Projecteurs de "bulles incapacitantes"
Soute
900 tonnes métriques
Hyperpropulsion
équivalence x2 (de secours x5)
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
14/01/2018

Date de modification
14/01/2018

Nombre de lectures
3 515


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.