Virago


Chasseur personnel du patron du Soleil Noir, le Prince Xizor

Continuité : Légendes


  Le Virago est un chasseur privé modifié de type Vipère stellaire ; comme son modèle produit en série il fut élaboré et construit par la corporation MandalMotors. C'est un appareil rapide, maniable et relativement bien armé dont le propriétaire n'est autre que le prince Xizor !

  Nous sommes en droit d'imaginer que le chef du plus puissant mouvement criminel de la galaxie, le Soleil Noir, possède un opulent et confortable yacht stellaire de luxe mais il n'en est rien. Bien au contraire puisque son choix se porta sur un appareil non moins coûteux mais infiniment plus dangereux et utile : le Virago.

  Le Virago est à l'image de son maître, d'apparence inoffensif quoique impressionnant mais qui se révèle être un ennemi mortel pour qui l'attaque ; en effet, il possède deux modes de vol : un mode dit passif durant lequel les armes de l'appareil sont cachées en étant intégrées à la superstructure du vaisseau, et une autre configuration dite active ou d'attaque. Dans ce dernier cas l'appareil s'ouvre tel une fleur pour révéler son armement et détruire les ennemis éventuels qui oseraient s'en prendre au prince Xizor.

  L'appareil du prince du Soleil Noir est propulsé par une unité motrice quadex IGt qui lui confère une assez bonne vitesse. Dans le vide, elle peut atteindre 105 MGLT, légèrement plus rapide que celle d'un TIE/ln tandis qu'en atmosphère le Virago peut accélérer jusqu'à 1300 km/h.
  Le chasseur est extrêmement maniable grâce à ses quatre ailes incurvées vers l'arrière, dotées de turbines de poussée Koensayr N2-f. Cette grande maniabilité est l'un des atouts les plus avantageux du Virago quand celui-ci a à se battre en combat rapproché ou à échapper à des tirs.

  Le vaisseau est relativement bien armé pour un appareil de cette taille ; en effet, il compte à son bord deux canons laser lourds HT-12 et deux lances-torpille à protons de marque Borstel. Le tout est bien sûr rétractable pour pouvoir se camoufler à l'intérieur de la superstructure de l'appareil quand celui-ci vole en mode passif. Le Virago est en outre protégé par deux générateurs de boucliers déflecteurs et par une coque blindée, constituée d'un savant mélange de duracier et de titane.

  Le principal désavantage de cette Vipère Stellaire modifiée est le coups énorme qu'elle représente en entretien divers et variés et en carburant. En effet le Virago possède un système de propulsion quadex IGt extrêmement vorace et un armement très sensible à l'usure du temps. Mais en définitif cela ne compte pas tellement pour quelqu'un d'aussi fortuné que le prince Xizor, qui peut sans problème puiser dans les ressources infinies de son organisation pour s'offrir les meilleurs équipements et les ingénieurs les plus réputés de la galaxie.

  La fin du Virago fut aussi brutale et définitive que celle de son propriétaire : son dernier vol fut celui qui amena le prince Xizor à bord de sa station spatiale personnelle, le Poing du Falleen. Il la rejoignit après que son palais fut détruit par un commando rebelle (composé de Leia Organa, Lando Carlissian, Luke Skywalker, Han Solo, Dash Rendar, C-3PO et R2-D2), chargé de libérer la princesse Leia Organa alors retenue par Xizor. Le Poing du Falleen, avec à son bord Xizor et son coûteux vaisseau, fut ensuite détruit par Dark Vador qui ordonna aux canonniers de son Super Destroyer Stellaire, l'Executor, de pilonner la station.

  En définitive le Virago fut un chasseur aussi efficace qu'élégant, aussi bien conçu que perfectionné et n'eut finalement pas le temps de faire valoir ses multiples possibilités. Son coût prohibitif contribua largement à faire de lui un appareil unique.
Informations encyclopédiques
Virago
Nom
Virago
Classe
Appareil unique
Constructeur
Taille
21 m
Equipage
1 pilote (Xizor)
Armement
2 canons laser lourds HT-12
2 lances-torpille à protons
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
16 584


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.