Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Vous dessinez, écrivez ou faites des vidéos ? Présenter vos créations ici !
Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 06 octobre 2015, 13:53

hello, je vous publie un autre extrait! dans celui-ci, les impériaux loyaux à Sinas Fel, le fils de Marasiah, s'apprêtent à réconquérir Bastion tombé aux mains de l'usurpateur Ossus Nekun et du Sith Unique..

Bordure Extérieure, Espace impérial, orbite de Bastion

-Si vous le voulez bien, reprenons depuis le début. Je voudrais être certain que chacun a bien compris le rôle qu'il doit jouer.
Sur la passerelle principale du destroyer de classe Pellaeon, le Loyal, le Grand Amiral de la Marine Impériale et vétéran de la Seconde Guerre Sith Impériale, Vaclen Tor, promena ses yeux d'un brun acéré sur tous ceux qui étaient réunis comme lui autour de la plate forme holographique tactique. À ses cotés se tenaient le Prince Héritier de l'Empire, Sinas Fel, un jeune homme trapu et de taille moyenne. La mèche blanche, caractéristique de la dynastie de laquelle il descendait, jurait avec ses cheveux noirs coupés courts alors que son visage portait des cernes sous ses yeux rougis par le manque de sommeil.
Fort heureusement, Azlyn Rae, chef des chevaliers impériaux, l'aidait à assumer du mieux qu'elle pouvait, ses lourdes responsabilités. Celle-ci laissa son regard s'attarder sur sa prothèse mécanique qui remplaçait le bras droit du fils de Marasiah Fel. Un témoignage de l'attentat sith dont il a été victime à l'ambassade mandalorienne sur Coruscant.
Cette tentative avait échoué et lui avait permis de conclure une alliance avec les féroces guerriers du Mand'alor Hondo Karr. Qui se penchait sur les hologrammes tactiques, revêtu entièrement de sa beskar'gam noir et or tout comme sa fille Noirah dont l'armure possédait des impacts cabossant au milieu d'un vert marécage. Ils s'étaient placés de l'autre coté, face à eux.
Azlyn Rae, une femme aux cheveux roux courts blanchis coula un coup d'oeil sur le flanc en direction de son homologue korunnai Asron Socle, un humain à la peau sombre qui portait l'armure lourde rouge écarlate des chevaliers impériaux. Celui-ci montrait de l'index l'hologramme d'une structure pentagonale, tournant lentement sur elle-même.
-D'abord, les mandaloriens devront s'emparer de cet avant poste qui est situé à dix kilomètres standart au sud est de Bastion City. À l'intérieur de l'enceinte, il y a le générateur du bouclier qui protège la totalité de la ville, commença-t-il. Et cet avant poste contient aussi un poste de contrôle qui commande les mines gravitiques atmosphériques.
-Cet avant-poste est protégé par mille stormtroopers de l'usurpateur d'Ossus Nekun. Appuyés par des bipodes et quelques quadripodes, bref une vraie petite armée, poursuivit Azlyn Rae.
Elle leva les yeux vers Hondo Karr.
-Les 300 guerriers que vous avez amenés avec vous suffiront-ils, Mand'alor?
La visière en forme de Y du heaume en beskar dissimulait le sarcasme de l'intéressé.
-Croyez-en mon expérience, maître Rae, j'ai mené des combats plus difficiles que ça. De toute façon, Cade Skywalker se battra à nos cotés.
Sinas Fel, drapé dans son uniforme militaire, étendit alors sa main cybernétique vers l'hologramme représentant la ville de Bastion City.
-Lorsque cet avant poste tombera, nous pourrons neutraliser le bouclier et les mines gravitiques atmosphériques.
-Et cela permettra à nos vaisseaux d'entrer dans l'atmosphère et d'ouvrir le feu sur les défenses planétaires. Fournissant une couverture aux troupes terrestres qui débarqueront à l'extérieur de la ville et dont l'objectif principal sera les générateurs des canons ioniques. Ici et ici.
Vaclen Tor désignait avec l'assurance de l'expérience acquise lors des affrontements de la Seconde Guerre Sith Impériale, deux complexes ayant l'apparence de sphères placés aux extrémités nord de Bastion City.
-Maître Rae mènera l'attaque sur le secteur est tandis que Maître Socle et Maître Assam porteront l'offensive sur le secteur ouest. Une fois, ces canons hors de combat, les Pellaeon et les frégates pilloneront au sol à bout portant les batteries de turbolaser. Enfin toutes nos armées convergeront vers le Palais impérial où nous écraserons sans autre forme de procès la rébellion de ce traître d'Ossus Nekun et des Sith qui le soutiennent.
Ils échangèrent des regards approbateurs et satisfaits.
-Puisque c'est entendu, fit Sinas Fel, que tout le monde se prépare. Les opérations débuteront dans vingt heures standart, que la Force soit avec nous.
Ils s'apprêtaient à se séparer, lorsqu'une voix portée par la Force les figea sur place.
-Je pense que vous devriez revoir votre stratégie.
Une silhouette encapuchonnée à l'allure de pirate de l'espace s'avança, surgissant au milieu de l'équipage de la passerelle principale. Un homme grand et d'une carrure standart, à la poitrine protégée par un blindage en bronzinium, affichant un crâne sanglant de mythosaure.
Il retira son capuchon élimé lorsqu'il freina à leur hauteur, se plaçant entre Asron Socle et Noirah Karr. Ses cheveux blonds blanchis par le temps et la sagesse tombèrent sur ses épaules vigoureuses avant qu'il ne frotta son bouc d'un air soucieux.
Inutile de préciser que sa présence dans la Force électrisait tellement les perceptions des deux chevaliers impériaux que le korunnai surpris avait porté la main sur son sabre laser. Par pur réflexe.
-Maître Skywalker, heureux de vous revoir parmi nous, décocha malicieusement Asron Socle. Nous avions pensé que vous aviez déserté.
Cela ressemblait à une plaisanterie mais Cade n'était pas dupe. Il n'était pas le bienvenu, loin de là. S'il se trouvait sur ce destroyer Pellaeon qui assiègeait Bastion avec la moitié de la Flotte Impériale, c'est parce que Azlyn Rae l'avait demandé à Shado Vao. Et le twi leck, membre du Haut Conseil Jedi à Coruscant avait contacté son vieil ami sur Iego.
Cade était redevenu temporairement membre de l'Ordre Jedi jusqu'à la fin du Siège de Bastion. Lui conférant un statut plus officiel. Plus acceptable, enfin pas pour tous.
-Maître Socle.
Azlyn Rae rappela ainsi à l'ordre son coreligionnaire. Sans doute à cause des liens forts qui l'avaient unie à Cade Skywalker lors de leur formation sur Ossus. Un passé très lointain pour eux deux.
La fin de la Première Guerre Sith Impériale les avait séparés.
-Je pense que l'avis de Maître Skywalker est important.
D'ordinaire, elle l'aurait tutoyé mais le formalisme restait de mise. Sans doute pour cacher leur relation très ancienne.
Cela passait pour de la froideur.
-Votre plan est parfait contre n'importe quel adversaire. Sauf les Sith.
Les regards des autres protagonistes devinrent perplexes.
-Vous êtes pessimiste pour un Jedi, lâcha Socle avec condescendance.
Cade répliqua sévèrement, laissant transparaître du jeune homme impétueux qu'il était autrefois.
-Et j'ignorais que l'arrogance était la norme chez certains chevaliers impériaux.
-Vous croyez qu'avoir tué Dark Krayt vous donne plus de droits?
-Plus de droits, non, répondit-il avec calme. Mais un minimum de considération, certainement.

j'espère que cet extrait vous plaira :twisted: ! heureux de revoir Cade Skywalker reprendre du service?

Amber-Star
Messages : 432
Enregistré le : 01 décembre 2014, 21:38
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Anaxes
Affiliation : Indépendant

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Amber-Star » 09 octobre 2015, 22:31

heureux de revoir Cade Skywalker reprendre du service?
Très! Et aussi de le voir rabattre le caquet d'un arrogant impérial! ( en attendant de le voir découper une sith tout aussi arrogante?)
Bougez pas ! Les mains sur la table. Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur et des flingues de concours.

Avatar du membre
Dark Asmodeus
Messages : 175
Enregistré le : 15 octobre 2014, 10:03
Sexe : Masculin
Espèce : Sith
Planète natale : Mrlsst
Affiliation : Sith
Localisation : Cuirasser Sith Tenebrae

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Dark Asmodeus » 13 octobre 2015, 11:23

je ne connais pas beaucoup Cad Skywalker, je commence a lire des histoires sur lui, mais j'ai beaucoup aimé :)
Il faut savoir endurer la souffrance, la douleur est bénéfique sur le chemin du guerrier.
One Piece, Zoro Roronoa, combat final contre kaku

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 14 octobre 2015, 22:17

bonsoir à tous, j'en suis à 121 pages :lol: ! l'extrait que je vous publie montre Liars et Sethnah revenant à Corellia, assiègée par l'Alliance Galactique! après avoir échoué à récupéré la Dague de Mortis après un combat infructueux contre deux Soeurs de la Nuit à Nal Hutta, les deux renégats suivent leur trace jusqu'à la planète natale du corellien..

Corellia

Lorsque le Baroudeur réintégra l'espace normal, ses occupants purent réaliser immédiatement l'impasse de la situation autour de la planète natale de Liars, Corellia. Plusieurs centaines de vaisseaux étaient groupés en deux amas distincts.
Ils identifièrent sans mal l'emblème de l'Alliance Galactique, un oiseau de feu peint sur la coque des croiseurs à tête de marteau Scythe qui entouraient un immense destroyer triangulaire qui n'était autre que l'Alliance, le vaisseau du Grand Amiral Jhoram Bey commandant la Flotte du Noyau. Ils refirent un passage pour repérer les autres navires de guerre qui se tenaient en retrait derrière l'anneau orbital des chantiers navals. Qui n'affichaient pas une fraîcheur récente mais plutôt un aspect obsolète peu flatteur.
Le jeune corellien activa les scans dans la cabine de pilotage et il étudia avec Sethnah et Namneyen la position des deux flottes. Se penchant au-dessus de son épaule pour dévisager les vaisseaux corelliens à travers la vitre de transparacier, la jeune fille rousse lui demanda:
-Ils ont l'air plutôt anciens.
Liars Tissan qui avait revêtu une tenue de contrebandier tout comme Sethnah Khai s'enfonça dans son siège avant de lui répondre:
-Ce sont des frégates Nebulon B et celui qui est au milieu est un croiseur mon calamari MC 80, certainement le Corran Horn, le vaisseau du général Ona Antilles. Ces engins datent d'au moins un siècle.
-Alors ils ne feront pas le poids, en déduit-elle.
Devant le scepticisme de l'ancien apprenti de Dark Kamiya, elle se tourna pour accrocher les yeux sombre d'amande de Sethnah qui lui répondit avec son flegme ordinaire:
-Tout dépend de la façon dont ils sont utilisés. La flotte corellienne, même si elle est deux fois inférieure en nombre, est commandée par Ona Antilles qui est réputée pour avoir été l'une des meilleures tacticiennes de la Marine de l'Alliance Galactique lors des années qui ont suivi la chute de Dark Krayt. C'est sans doute pour cela que Jhoram Bey se contente pour le moment de la bloquer contre la planète.
La cousine et l'ancienne esclave de Kylai hocha du menton, signe qu'elle se rangeait à son argument. À cet instant, Liars ouvrit un canal sécurisé de transmission avec son ami Exan Skywalker et son hologramme en minuscule apparut devant le trio.
-Ce qui va se passer sera extrêmement risqué.
-Moins que d'affronter les tentacules d'Abeloth, Exan, répliqua le Jedi errant.
Un ricanement léger secoua le jeune chevalier.
-Ce n'est pas comparable, c'est vrai. Tout ce que j'espère, c'est que ton cargo tiendra en un seul morceau. Nous t'offrons la créme de la crème des pilotes de chasse de la galaxie: l'escadron Rogue. Pour les besoins de la vraisemblance, tu comprends.
Dans la Force, la sérénité de la jeune compagne dathomirienne resplendissait ses perceptions grâce à ce lien psychique qui la reliait à elle.
-Nous réussirons, affirma-t-elle.
-Que la Force soit avec vous, leur souhaita le descendant de la dynastie Skywalker.
L'hologramme s'éteignit et Sethnah Khai ordonna à la jeune fille rousse:
-Namneyen, va aux canons tribord et dis à Anubis de se charger des canons babord.
-Eh, protesta l'autre, pourquoi je ne peux pas rester ici pour profiter du spectacle? Je peux me charger des canons avant!
-Non. Tu seras plus en sécurité là-bas qu'ici.
-Mouais, fit-elle avec une moue dépitée. C'est encore un prétexte pour faire des cochonneries.
Elle quitta le cockpit avant que Liars furibond n'ait eu le luxe de lui demander de modérer son langage.
-Je m'occupe des tri lasers et des boucliers, lui signala la jeune femme aux cheveux blancs qui avait dissimulè ses tatouages faciaux sith sous un faux teint.
-Et moi du pilotage.
Il poussa les manettes et le cargo corellien en forme de palourde bondit en avant droit sur la flotte de l'Alliance Galactique stationnée en formation d'encerclement. Après avoir parcouru quelques centaines de mètres, Sethnah Khai releva les écrans déflecteurs principaux lorsque les silhouettes de plusieurs chasseurs stellaires C9 crossfire se détachèrent du vaisseau amiral.
Les deux anciens étudiants de l'académie sith de Dromund Kaas en dénombrèrent six. Et ils surent qu'ils avaient affaire à des professionnels, le calme qui émanait de ces pilotes imprégnait les flux de la Force. Les choses sérieuses commençaient.
Le jeune homme grand et maigre rouvrit le canal puis la voix basse et posée du chef de l'escadron Rogue résonna à leurs tympans.
-Baroudeur, ici Rogue Leader, vous me recevez?
-Nous vous recevons, Rogue Leader. Nous sommes prêts à jouer la comédie, soyez fidèles à votre réputation, terminé.
-Comptez sur nous. On y va, les Rogues. Volets en position d'attaque.
Le jeune corellien garda le canal ouvert pour garder un oeil sur les échanges entre les coéquipiers de l'escadron. Ces derniers allaient évidemment appliquer la procédure habituelle d'arraisonnement ou d'élimination.
Les chasseurs se déployèrent, dépassèrent le Baroudeur en lâchant des rafales de canon laser en guise d'intimidation. L'un après l'autre les Crossfire virèrent de bord pour assaillir les prétendus contrebandiers qui filèrent entre les carcasses pataudes des Scythe et des autres frégates qui n'ouvrirent pas le feu pour éviter d'endommager l'escadron Rogue.
Le cargo corellien gita sur un coté puis l'autre lorsque les canons des Rogue touchèrent sa coque, sans pénétrer les boucliers gérés par l'ancienne apprentie de Dark Sarbanon.
-Écrans déflecteurs abaissés à 85%, indiqua-t-elle sans aucune trace de panique dans la voix. Anubis et Namneyen, tirs de neutralisation.
Dans le cockpit, le ton monocorde du droïde protocolaire accusa réception de l'ordre alors qu'une voix un peu aigüe glapit:
-Cela veut dire quoi, en basic, tirs de neutralisation?
-Que tu ouvres le feu sans viser les chasseurs qui arriveront sur toi, Namneyen, lui expliqua-t-elle comme si elle commandait un plat surgelé. Ce qui t'est demandé n'est donc pas trop difficile.
Deux Crossfire les arrosa copieusement sur les flancs avec leur quatres canons situés aux extrémités de leurs volets disposés en croix et la jeune dathomirienne aux cheveux blancs annonça sans plus d'émotion:
-Boucliers latéraux à 65%.
Les deux chasseurs stellaires de l'Alliance Galactique fusèrent devant le Baroudeur et Liars put admirer les traînées bleutées dégagées par les moteurs ioniques pareilles à des petites étoiles que l'on semait dans un sillon. Les tri lasers latéraux les visèrent de façon désordonnée presque maladroite.
Bon, le but n'était pas de causer la moindre victime.
Devant lui grossissait rapidement l'anneau orbital. Il distinguait de plus en plus nettement les quais d'amarrage et les grues qui servaient certainement à maintenir les vaisseaux en travaux. Les quais étaient vacants depuis le blocus et les grues ne tenaient rien entre leurs pinces, momifiées tel les pattes d'une acklay en léthargie.
L'anneau orbital n'avait plus que pour unique fonction de protéger la flotte corellienne contre les frappes directes et croisées de la Flotte du Noyau.
-Franchement, votre plan n'est que de la bouse de rencor.
La remarque cinglante de la jeune fille toujours coincée devant son trilaser tribord sortit le jeune corellien hors de ses gonds, mettant à rude épreuve sa patience durement acquise auprès des Jedi.
-Cette bouse de rancor, c'est Sethnah et moi qui l'avons mise au point, alors tu restes polie, compris? Lui asséna-t-il d'un ton rude.
Il l'entendit maugréer en peacien et il rompit le contact. Tout en croisant le regard de la descendante de Vestara Khai, qui lui confia:
-Elle n'a pas tort, avec notre cargaison de blaster Rawk en miettes et de bacta moisi largement au-delà de la date de péremption, nous aurons du mal à rester crédibles.
-Les douaniers corelliens ne sont pas les plus zélés, répliqua-t-il avec un sourire en coin.
Elle le lui rendit.
-Tu devrais être moins sûr de toi. As-tu oublié les Sith dans l'histoire?
L'expression du Jedi errant redevint sombre. Le Baroudeur venait de dépasser le dernier croiseur Scythe qui était le plus proche des chantiers navals. Toujours poursuivi par les Crossfire qui se regroupèrent dans son sillage.
-Baroudeur, vous m'entendez?
-Nous vous recevons Rogue Leader, répondit Sethnah. Je devine que vous avez une suggestion à nous faire.
-Effectivement, car nous allons bientôt arriver à portée de tir de la flotte corellienne. Et nous ignorons s'ils ont mordu à l'hameçon.
Liars et Sethnah échangèrent un regard empli d'indécision sur la conduite à tenir. Puis ils consultèrent simultanément leurs scans. Au milieu des frégates Nebulon, des chasseurs X Wing T65 se rassemblaient pour venir à leur rencontre. Et deux de ces frégates manoeuvraient pour couvrir leur approche.
Il y avait de quoi ressentir une certaine appréhension quant à leurs intentions. L'angoisse du chef de l'escadron Rogue devenait compréhensible.
-Que suggérez-vous, Rogue Leader? Demanda le natif de Corellia.
Il entendit un raclement de gorge qui traduisait une gêne non négligeable de la part du pilote de l'Alliance Galactique.
-De vous abîmer un peu, enfin suffisamment pour les duper. Par exemple, vous bousiller un des trois moteurs à l'arrière.
-Je pense que cela suffira largement, approuva Sethnah. Faites ce que vous avez à faire.
-Rogue 1, mets toi en position.
La voix rapeuse d'un pilote qui semblait souffrir d'une angine sévère trahit l'identité d'un mon calamari.
-Reçu, Rogue Leader. Accrochez-vous, les gars, ajouta-t-il à l'adresse des copilotes du Baroudeur.
L'un des C9 crossfire se détacha de ses camarades, se plaçant dans la queue du cargo corellien et lâcha une salve de canons laser dans le moteur droit. Celui-ci vomit une fumée noire sinistre ainsi que des débris de schrapnel et le vaisseau de Liars et Sethnah fit une brusque embardée que le jeune homme maîtrisa tant bien que mal.
Les alarmes hullulèrent quelques instants avant que Sethnah ne les fit taire en usant de la Force tout en émettant son rapport concis et net sur les dégats. Une efficacité qu'elle avait acquise auprès de l'académie Sith de Dromund Kaas.
-Boucliers arrière à 20%. Moteur droit hors service.
À cet instant, Namneyen fit entendre son inquiètude légitime.
-Qu'es-ce qui se passe?! Je peux paniquer, là?
-Seulement quand on sera arrivés à destination, lui répondit-il.
Grâce au canal externe qu'il gardait ouvert, les dialogues entre les membres de l'escadron Rogue n'avaient aucun secret pour lui.
-Joli tir, Rogue 1.
-Merci, Rogue Leader. La prochaine tournée générale, c'est moi qui l'offre.
-Ici, Rogue 3. Les corelliens se préparent à nous aborder.
En effet, la riposte de la flotte du général Ona Antilles se précisait. Trois escadrons de X Wing T65 bondissaient à leur rencontre au moment où le Baroudeur allait atteindre les infrastructures des chantiers navals. Et les deux frégates Nebulon B accélèraient à leur tour pour prendre position et se préparer à abattre les intrus sous un barrage de tirs croisés de turbolaser.
-Allez, on décroche les Rogues. Bonne chance à vous, Baroudeur. Que la Force soit avec vous.
-Merci, Rogue Leader.
Les C9 crossfire virèrent dans une longue courbe pour se mettre hors de portée tandis que Liars activa sa balise de détresse dont le signal fut perçu par l'ensemble de la flotte corellienne. Il ouvrit un canal général et s'écria pour simuler l'urgence de la situation:
-Ici le Baroudeur, notre cargo a été endommagé et nous requérons toute assistance disponible.
-Ici le Corran Horn, veuillez vous diriger vers le statioport principal de fret de Coronet. L'escadron Gris va vous escorter jusqu'à destination. Si vous déviez de votre trajectoire pour une raison ou une autre, vous serez considérés comme hostiles et abattus en conséquence.
Sethnah jeta un regard perplexe par delà les autres frégates Nebulon B qui protégeaient un gigantesque croiseur compact aux formes globuleuses qui ressemblaient à des furoncles sur un épiderme.
La jeune dathomirienne aux cheveux blancs ne masqua pas une certaine inquiètude lorsqu'elle avait décelé la distance professionnelle qui s'était dégagée de la voix du soldat corellien. Et elle remua le lien psychique qu'elle partageait avec son compagnon. Ce dernier éprouvait le même sentiment et ses yeux verts et gris cherchèrent le réconfort dans les prunelles sombre d'amande.
Elle lui offrit la sérénité de celle qui se résignait à subir les conséquences de graves ennuis. Elle répondit d'ailleurs à sa place:
-Bien reçu, Corran Horn.
Comme pour s'excuser de la froideur de l'accueil, le soldat s'empressa d'ajouter:
-Le général Ona Antilles m'a chargé de vous adresser ses plus sincères félicitations. Vous êtes le deuxième vaisseau à avoir franchi le blocus en moins d'une heure. Nous allons abaisser le bouclier planétaire.
Il ne faisait aucun doute que le marin corellien affecté au Corran Horn faisait allusion à la navette Sith Fury qu'ils traquaient.
C'est détendu et de nouveau confiant que Liars Tissan serra les manettes du Baroudeur. Fixant avec une nouvelle détermination la surface nuancée de vert et de bleu de Corellia, sa planète natale. Là où il avait grandi, où son père l'avait abandonné à son sort.
Là où son père avait été assassiné par Dark Nehor.
Sethnah perçut le conflit qui l'agitait à cause des mauvais souvenirs qui continuaient de le hanter. Elle lui empoigna son avant bras pour l'apaiser.
-Liars?
-Ça va aller, répondit-il d'un murmure.
Ils se dirigèrent sur la capitale Coronet, située en cet instant sur la face de la planète mère du système corellien. Deux X Wing T65 aux volets déployés les dépassèrent pour se placer devant eux. Et le commandant de l'escadron corellien les contacta.
-Gris leader, à votre service. Continuez à suivre la trajectoire qui vous a été affectée, je n'ai pas besoin de vous rappeler ce qui vous arrivera si vous en déviez, ne serait-ce que d'un millimètre. Terminé.

après le retour de Cade Skywalker, voici le retour de l'escadron Rogue! je parie que cela vous manquait :D

Amber-Star
Messages : 432
Enregistré le : 01 décembre 2014, 21:38
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Anaxes
Affiliation : Indépendant

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Amber-Star » 18 octobre 2015, 13:31

voici le retour de l'escadron Rogue! je parie que cela vous manquait
Bof! Ils ne sont pas à la hauteur de leurs prédécesseurs :( Ils on raté un cargo inratable!
Quoi? Ils ont fait exprès??? :? Ah bon, ça me rassure! :)

Au fait, comment ça se fait que les corelliens n'ont que des antiquités? Ils les ont sorties d'un musée?
Ils doivent bien avoir construit des vaisseaux plus récents: Ils les cachent pour faire la surprise à l'Alliance?
Bougez pas ! Les mains sur la table. Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur et des flingues de concours.

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 18 octobre 2015, 23:21

ben j'ai supposé que leur flotte a déjà été détruite par l'Empire Sith de Dark Krayt lorsque Corellia s'était révoltée 3 ans après la bataille de Caamas mentionnée dans le tome 1 de Jedi corellien). et que leurs vaisseaux sont maintenant entièrement destinés à l'exportation (il faut que je prenne rendez-vous avec le président de la corporation technique corellienne pour en avoir quand même le coeur net).

pour éviter que les coreliens représentent une menace militaire comme pendant la Seconde Guerre Civile Galactique, on peut supposer que l'Alliance Galactique ait imposé à Corellia de ne plus construire de vaisseaux de guerre moderne. et oui la galaxie est déjà assez instable comme ça, avec les Sith qui rodent dans l'ombre :twisted: !
mais visiblement Ona Antilles qui a repris du service pour sa planète natale est parvenue à reconstituer une flotte de guerre sans violer les termes de l'accord très secret avec Coruscant. et puis après tout les corelliens ont obtenu une compensation avec la recréation des Jedi corelliens (ces Jedi qui envoient parfois promener le Haut Conseil de Coruscant avec lequel les relations ne sont pas toujours au beau fixe ;) ).

et puis ne t'inquiète pas, tu aurais tort de sous estimer les compétences de Ona Antilles: une mauvaise surprise pour l'Alliance Galactique :?: ?

Avatar du membre
Dark Asmodeus
Messages : 175
Enregistré le : 15 octobre 2014, 10:03
Sexe : Masculin
Espèce : Sith
Planète natale : Mrlsst
Affiliation : Sith
Localisation : Cuirasser Sith Tenebrae

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Dark Asmodeus » 21 octobre 2015, 10:24

j'adore tes extraits et tes fics, même si je ne connais pas trop cette période :)
Il faut savoir endurer la souffrance, la douleur est bénéfique sur le chemin du guerrier.
One Piece, Zoro Roronoa, combat final contre kaku

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 22 octobre 2015, 22:50

j'adore tes extraits et tes fics, même si je ne connais pas trop cette période :)
merci ;)

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 22 octobre 2015, 22:59

hello à tous! j'en suis à 130 pages toujours en cours d'écriture, et je suis en train de finaliser les batailles de Corellia et de Bastion. je suis sûr que vous vous demandez: mais quand es-ce tu auras fini, mat-vador, on n'en peut plus d'attendre? :? (hihi j'aime bien vous torturer :twisted: !).
bon dans cet extrait, Liars et Sethnah ont atterri sur Corellia et se sont infiltrés au palais gouvernemental en compagnie d'une adolescente dathomirienne gentille (enfin ça dépend) pour dérober la Dague de Mortis.

Namneyen d'un pas vif s'approcha du buffet comme plusieurs autres convives, et ses yeux bleus pétillaient sous l'effet des couleurs vives renvoyées par les diverses patisseries et autres desserts dont la structure évoquait des plantes et des fleurs respirant la fraîcheur du printemps.
Son regard s'attarda sur une pièce montée, un chef d'oeuvre matérialisé par un support pyramidal au sommet duquel brillait une sphère recouverte d'une peinture dorée à l'odeur de caramel. Des macarons de couleur orange étaient collés à sa surface, tels des protubérances qui grossissaient un peu l'ensemble.
La pyramide était composée de chocolat, elle le sut lorsqu'elle le renifla de plus près. Elle qui avait connu la famine sur Dathomir ne put résister longtemps à la tentation. Elle arracha vivement un des macarons et l'engouffra dans sa bouche. Elle le mâcha lentement pour en savourer le goût sucré et acide qui lui rappelait..ô miracle, les pak'pah que Sethnah lui avait prêtés hier soir.
Elle l'avala et les saveurs parfumées s'attardèrent dans son palais, un charme qu'elle rompit finalement pour reprendre un macaron.
Elle avança les doigts pour le saisir, lorsqu'une voix sarcastique s'éleva à coté d'elle.
-Toi, on voit que tu ne viens pas de Corellia.
Interpellée ainsi, elle se tourna vers un garçon humain blond de son âge. Ses vêtements raffinés témoignaient d'une origine sociale plus qu'élevée, alors qu'il jonglait avec dans sa paume un chou croustillant surmonté d'une légère crème chantilly, un nuage dentelé aussi brillant que la neige.
Un peu plus grand qu'elle et bien constitué, il présentait bien avec des traits réguliers et une figure bien proportionnée.
Comme Namneyen s'en doutait un peu, cette apparence ne cachait en réalité que la consistance d'un fruit pourri.
-Cela se voit tant que ça? Riposta-t-elle sur le même ton.
Elle agrippa un deuxième macaron et l'avala de façon plus énergique, tout en soutenant son rictus moqueur de ses yeux bleus.
-Ouais, tu es habillée dans un sac poubelle. Enfin j'imagine que tous les coruscantis sont pareils.
Piquée au vif, elle répliqua:
-Je ne viens pas de Coruscant.
-D'où alors? D'une planète de seconde zone?
Sa main commençait sérieusement à la démanger. Et comme elle resta cependant maîtresse de ses nerfs, l'autre bouse de gornt continua à persifler.
-Ah, je m'en doutais.
Visiblement satisfait de la provoquer, le silence méprisant de cette dernière l'encouragea. Il avala son chou et se pencha au-dessus de la table pour en prendre un deuxième.
-Tu sais, il n'y a que les moins que rien du Secteur Bleu qui peuvent s'habiller comme toi et passer pour des wookies travestis. Mais si tu ne viens ni d'ici ni de Coruscant, je n'ose pas imaginer où tu es née. Tu as des parents au moins?
Les derniers mots remuèrent les entrailles de la jeune dathomirienne rousse et ce n'étaient pas les macarons à l'orange qui lui faisaient cet effet. Comme elle ne disposait d'aucune pique verbale acérée comme une vibro dague, elle gardait le silence.
Il jongla avec son deuxième
-Tu vois, je te pose cette question car j'ai remarqué l'autre crétin de twi leck rose et sa schutta de luxe avec sa robe de prostituée de bas étage qui t'accompagnaient. C'est ta nounou?
-Ils s'appellent Liars et Sethnah, pauvre bouse de rancor d'aristocrate gâté, réagit-elle de façon impulsive.
La colère rougissait son front alors que le sourire hautain de l'adolescent s'élargissait.
-Tes manières en disent long et confirment que toi et moi ne faisons pas partie du même milieu. Moi, tu vois, mes parents m'ont inscrit dans les meilleures établissements de Coronet pas dans ces espèces de réfectoires et de hangars mal climatisés que l'ose appeler écoles au Secteur Bleu. Et on n'apprend pas seulement à lire ou à compter, on nous enseigne aussi les manières civilisées ou plutôt les bonnes manières, si le mot civilisées n'a pas de sens pour toi. Après évidemment si tes parents ne se sont pas occupé de toi..
-Mes parents sont morts peu après ma naissance, sale petit bouseux d'excrément de ver artériel!
Dire que cet imbécile suffisant lui portait sur les nerfs n'était qu'un euphémisme par rapport à la rage qui bouillonnait en elle. L'aveu sec qu'elle lui avait décoché en pleine face l'émut à peine.
-Pas de chance pour eux.
Il porta le chou à sa bouche tout en lui adressant un haussement d'épaules narquois. Namneyen agit avec fulgurance. Cinquante centimètres les séparaient ce qui lui permit d'agripper fermement le poignet du corellien et de lui faire écraser sur sa face pleine de morgue, le mets qui explosa et répandit sur tout le visage, un mélange de chantilly et de crème épaisse au citron.
Normalement, il n'aurait eu aucun mal à la repousser puisqu'il était physiquement plus robuste qu'elle mais la jeune fille profita de son aveuglement et de sa surprise pour l'agripper rageusement par les épaule et élancer sa tête d'arrière en avant.
Elle fut ravie d'entendre résonner un craquement de bois brisé lorsqu'elle lui fractura ainsi le nez. Elle le lâcha et il s'effondra sur le dos, en se tenant la figure à une main et en pleurant comme un nourrisson dans son berceau.
Un mince filet de sang coula par dessus les restes du chou étalés sur ses traits tandis que ses cris résonnèrent dans toute l'Antre des Fontaines.
-Maman! Maman!
Attirant ainsi un rancor, pardon, une femme ayant la carrure d'un rancor qui fendit la foule et l'aida à se relever en s'écriant d'une ridicule voix fluette:
-Oooh mon pauvre peettiiit patogga chéériii! Que s'est-il passé, tu as glissé?
Aussitôt mis debout, le garçon tendit un index accusateur en direction de la dathomirienne.
-Nan, c'est elle qui m'a frappé!
La plupart des hôtes s'étaient détournés de la scène, jugeant plus sage de ne pas s'en méler. Quant à l'espèce de baudruche vaguement humaine engoncée dans une robe violette, elle fusilla d'un regard noir la jeune pulpille des anciens apprentis Sith, qui prit un air innocent tout en attrapant un autre macaron qu'elle avala goulument.
-Il chest emmélé les pieds et est tombé chur la tête, répondit-elle la bouche pleine.
-Sale petite menteuse dévergondée! Éructa la génitrice de l'infortunée.
-Je peux vous aider?
Le jeune corellien déguisé en twi leck rose venait d'apparaître sur le coté, les mains croisées dans le dos en apparence affable. Il s'attira sans perdre de temps l'hostilité de la mère qui lui demanda avec rudesse:
-Vous êtes qui, vous?!
-Son tuteur.
-Je me disais bien que vous deviez être un incompétent pour éduquer aussi mal cette petite peste. Elle a attaqué mon fils sans raison!
-C'est pas vrai, s'insurgea l'adolescente. Il a insulté mes parents!
Elle rajouta lorsqu'elle aperçut Sethnah Khai dans le dos de Liars Tissan, à seulement un mètre. Nul doute que la jeune femme ne perdait pas une miette de cet échange.
-Et il vous a aussi manqué de respect à tous les deux.
Les yeux verts et gris du jeune faux twi lek la dévisagèrent de longs instants et elle sentit une intrusion mentale fouiller ses pensées. Après qu'il ait sondé sa sincérité, il lui accorda une inclinaison complice du menton.
-Je fais confiance à Namneyen, conclut-il. Par conséquent, madame, votre fils n'a eu que ce qu'il méritait.
Ce qui ne fut pas du goût de l'intéressée.
-Maudite Tête de Ver, beugla-t-elle de plus belle en le montrant de l'index. Je vous préviens, j'ai des relations et je ne tolérerais pas une telle insolence surtout de la part d'une vermine non humaine.
Elle se mit tout à coup à haleter, éprouvant inexplicablement des difficultés à respirer de façon régulière. Ses yeux s'étaient agrandis sous l'effet d'une confusion melée bientôt à de la terreur. La jeune fille rousse ne tarda pas à comprendre de quoi il en retournait: Liars avait élevé une main en forme de goulot d'étranglement et la surface pacifique verte et grise qui ornait ses prunelles avait viré au jaune sinistre.
La cousine de Kylai ne put s'empêcher de frisonner malgré elle, lorsqu'elle se souvint de ce même regard de haine qui étincelait dans les yeux de ses tortionnaires Soeurs de la Nuit.
-Vous nous avez assez importunés pour ce soir, déclara-t-il en épelant lentement chaque syllabe.
Son ton posé était enrobé d'une froideur glaciale.
-Si vous nous causez encore des problèmes, je vous montrerais de quoi je suis capable et cela risquerait de ne pas vous plaire, je me suis bien fait comprendre, chère madame?
Elle secoua frénétiquement la tête de haut en bas, livide. Il abaissa la main, la libérant de l'Etranglement de Force et elle s'empressa de disparaître vers la sortie, en emmenant son fils gémissant.

PS: y en a qu'il faut pas embêter surtout les sales petits aristocrates arrogants, j'espère que cet extrait vous amusera beaucoup :lol:

Avatar du membre
Dark Asmodeus
Messages : 175
Enregistré le : 15 octobre 2014, 10:03
Sexe : Masculin
Espèce : Sith
Planète natale : Mrlsst
Affiliation : Sith
Localisation : Cuirasser Sith Tenebrae

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Dark Asmodeus » 23 octobre 2015, 20:20

:lol: Vraiment bien cet extrais, très drôle, se petit aristocrate arrogants :twisted: , il a eu se qu'il méritais.

au fait ses Liars déguisé en twi'lek ou Sethnah :?:
Il faut savoir endurer la souffrance, la douleur est bénéfique sur le chemin du guerrier.
One Piece, Zoro Roronoa, combat final contre kaku

Amber-Star
Messages : 432
Enregistré le : 01 décembre 2014, 21:38
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Anaxes
Affiliation : Indépendant

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Amber-Star » 23 octobre 2015, 21:15

Et voila! Cendrillon vient de Coup-de-bouler le Prince Charmant!
c'est sa faute, il aurait dû l'inviter à danser, à la place. Je pense cependant que Namneyen l'aurait quand même envoyé bouler: entre un petit prétentieux arrogant et une pyramide de CHOCOLAAAAT, son choix était couru d'avance! :P
Voila en tout cas une scène appétissante, Des macarons délichieux, 'é 'houx à 'a crhummm! :D
Bon, j'arrête de me gaver! (Mais demain, je fais un saut à la pâtisserie!)

Par contre, Liars a encore fait une crise d'yeux jaunes! Une manifestation du Côté Obscur dans un lieu dominé par les Siths risque de le faire remarquer. Mais peut-être était-ce voulu?
Bougez pas ! Les mains sur la table. Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur et des flingues de concours.

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 23 octobre 2015, 22:25

au fait ses Liars déguisé en twi'lek ou Sethnah :?:
c'est Liars ;) ! eh oui les Tissan sont une famille connue sur Corellia
Mais peut-être était-ce voulu?
non c'était involontaire, il ne peut pas s'en empêcher: il est très émotif ce garçon :lol: . si jamais tu trouves des macarons au pak'pah à la patisserie, tu m'en diras des nouvelles, hein? emmène Venom ou un sorcier dolorien au cas où tu tomberais sur un sale petit chenapan :twisted:

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 01 novembre 2015, 00:06

hello à tous, nouvel extrait! la bataille de Bastion est sur le point de débuter..

Avant-poste impérial Tusken, à dix kilomètres au Sud Est de Bastion City

Le stormtrooper impérial Sartik Nalk vérifia une nouvelle fois que le cran de sûreté de son fusil blaster ARC-9965 était resté à sa place. Un geste machinal qui traduisait son désoeuvrement profond et l'envie pressante de retrouver ses camarades de section après son tour de garde.
Il ignorait ce qui l'ennuyait le plus: l'étendue du désert rocheux qui le séparait de Bastion City ou les innombrables vaisseaux de guerre du Prince Héritier Sinas Fel qui assiègeaient le monde capital de l'Empire depuis neuf mois.
Il marchait à l'extérieur le long du périmètre de la garnison protégée par une enceinte de durabéton haute d'une vingtaine de mètres et les défenses externes comprenaient des tourelles laser, des canons blaster et quelques bipodes TRE-TT dont l'un reposait immobile à quelques mètres du soldat. Ce dernier voulut retirer son casque sous le soleil étouffant au zénith. Mais il se convainquit que ce serait peut-être pire en fin de compte.
-Matricule CS 3027, au rapport, entendit-il résonner près de son oreille.
La voix sexy de l'opératrice résidant dans la tour de contrôle de l'avant poste le tira de sa torpeur, et cela était loin de lui déplaire.
-Ici matricule CS 3027, rien à signaler. J'ai pas vraiment l'impression que Sinas Fel ait prévu de rentrer à la maison, terminé.
-C'est l'avis de tout le monde, Sartik. Au fait, il ne fait pas trop chaud sous ton armure?
-Tu n'as qu'à venir vérifier, Lasa.
Il l'entendit sa jeune camarade glousser discrètement.
-Ah, j'oubliais de te prévenir, reprit-elle. Une tempête de sable va bientôt arriver sur nous dans moins de cinq minutes standart.
-Tu plaisantes, j'espère.
-Consulte tes scanners.
C'est ce que fit le jeune soldat en manipulant les interfaces externes de son casque. Il passa en vision thermique et au milieu des nuances vertes et bleues, distingua ce qui ressemblait à une vague en formation plus loin à l'horizon. Qui grossissait rapidement.
-Confirmé, se contenta-t-il de grogner. Tu as d'autres bonnes nouvelles à m'annoncer?
-Pas pour le moment. Mais tu as toute ma compassion, il te reste une demi heure standart avant la fin de ton tour de garde.
-On est bien sur un canal privé?
Elle lui demanda de patienter quelques instants.
-C'est bon, lui annonça-t-elle. Tu souhaitais te confier à moi, joli coeur?
-Oui, deux choses: d'abord je voulais te remercier pour ce dîner d'hier soir, c'était vraiment magique. Et puis, je préfère avoir affaire à une tempête de sable qu'à ces foutus Sith. Ces hyènes tatouées me fichent la chair de poule.
-À t'entendre, tu n'es pas pressé de rentrer à Bastion City.
Elle paraissait compréhensive et soucieuse de l'anxiété qui le tenaillait de rentrer dans la capitale planétaire. Il y avait de quoi.. Ces dernières semaines, la peur et les rafles n'étaient plus les fléaux qui causaient le plus de pertes parmi les habitants.
À cause du Siège, de nouvelles mesures de rationnement étaient tombées. La malnutrition avait provoqué une forte hausse de la mortalité infantile, causant chez la population de plus en plus de ressentiment contre Ossus Nekun, cet usurpateur qui avait volé le trône revenant de droit au fils de Marasiah Fel.
Et contre les guerriers Sith encapuchonnés qui patrouillaient dans les rues et ne masquaient plus leur appartenance au Sith Unique. Non, Sartik Nalk n'était guère pressé de les revoir et il ne broncha pas lorsque les grains de sable soulevés par l'ouragan commencèrent à fouetter son armure sur chaque millimètre carré de sa surface.
Il les sentit s'infiltrer dans les jointures aux niveaux des genoux, des aisselles et de son cou. Et le gratter pire que des tiques de bantha. Un bonne vapodouche le débarrassera de toute cette poussière, cadeau empoisonné du désert.
Pendant un instant il repassa en mode vision normale et il s'aperçut que sa vue ne portait qu'à un mètre maximum. D'instinct, ses yeux s'attardèrent sur le bipode blindé dont il peinait à discerner les contours.
-Ferglutz, jura le stormtrooper, on n'y voit que dalle.
Il remit le mode thermique et un bip résonna à l'intérieur de son heaume. À travers le relief bleu inerte et aux courbes irrégulières déchiquetées, une silhouette en fonds rouge se matérialisa devant ses iris. Immédiatement, il raffermit sa prise sur son fusil blaster ARC-9965 et contacta Lasa.
-J'ai repéré un organique à douze heures, contact imminent. Je vais le contrôler. Tu peux vérifier les senseurs longue portée, s'il te plait?
Seuls des parasites lui répondirent.
-Eh, Lasa, tu me reçois? Insista-t-il d'une voix plus pressante.
Il comprit que la tempête brouillait les communications. Ainsi que les instruments d'alerte, ce qui faisait que l'avant poste était aveugle.
-Par Abeloth, quel temps de poodoo, cracha-t-il.
Il enleva la vision thermique, et il braqua le canon de son arme sur un homme encapuchonné qui marchait d'un pas serein, visiblement peu gêné par le déchaînement des éléments. Ce dernier grand et bien constitué, freina juste sous son nez. Et il ne ressemblait pas à un des mignons sith d'Ossus Nekun.
-Dis donc, l'ami, tu sors d'où comme ça? Lui brailla sans ménagement Nalk. C'est une zone interdite, ici.
Sans être intimidé, l'étranger lui répondit posément:
-Il y a des tempêtes semblables sur Tattooine, pas évident de se repérer.
-Il n'y a pas de ferme hydroponique dans le coin.
Sa méfiance éveillée, le stormtrooper éleva encore le canon de son ARC-9965 à hauteur du front de l'intrus, dont des mèches de cheveux blonds délavés s'échappaient de son capuchon.
-Allez, montre-moi tes mains gentiment, lui intima-t-il.
-Il n'y a pas de problèmes, soldat.
À son insu, le mystérieux homme agita discrètement les doigts de sa main droite sans cesser de le fixer avec intensité et Sartik se sentit détendu tout à coup. Après tout, il n'avait rien à craindre puisque ce gars là était désarmé. Même si cela ne signifiait pas pour autant qu'il était en règle.
Il abaissa son fusil.
-Bon, montrez-moi votre identicarte.
Au moment où il prononça ces mots, un fracas aussi puissant que le tonnerre secoua l'air à proximité de lui. Il se tourna alors vers le bipode dont l'avant s'était ouvert en deux sous l'effet de l'explosion d'un missile, vomissant des flammes sinistres. Celles-ci se couchaient sous la tempête de sable qui rugissait de plus belle.
Hébété, le jeune soldat ne put que s'écrier:
-Par les trous noirs de la galaxie!
-Hum, on dirait que l'attaque a été lancée un peu trop tôt.
Le flegme de l'individu surprit Sartik qui réalisa assez vite que ses intentions n'étaient peut-être si amicales que ça. Il braqua son fusil blaster vers sa poitrine, reprenant sa contenance.
-Qu'es-ce que ça veut dire?
-Que vous devriez poser votre arme, si vous ne voulez pas être blessé, repondit l'autre sans se départir de son calme.
-Dis donc, murglak, tu te prends pour un chevalier impérial?
-Pas exactement.
Son sourire malicieux déconcerta le soldat, avant qu'une lame verte émeraude ne se déploya dans un crépitement familier, fracassant le fusil blaster et tranchant au passage ses phalanges. Hurlant de douleur, Sartik recula en titubant avant que l'encapuchonné ne pivota sur son pied d'appui pour balayer ses chevilles du talon.
Il se reçut lourdement sur le dos, lâchant ce qui restait de son ARC-9965, et serrant sa main mutilée dans son poing gauche. Le sabre laser jedi passé en travers de sa gorge, le dissuada de se relever.
-Restez tranquille, je vous soignerai plus tard.
-Stang, vous êtes qui?
-Cade Skywalker.

PS: voilà un stormetrooper qui a fait une bien mauvaise rencontre :twisted: ! le pauvre allait finir son tour de garde, c'est vraiment pas de bol :lol:

Avatar du membre
Dark Asmodeus
Messages : 175
Enregistré le : 15 octobre 2014, 10:03
Sexe : Masculin
Espèce : Sith
Planète natale : Mrlsst
Affiliation : Sith
Localisation : Cuirasser Sith Tenebrae

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Dark Asmodeus » 01 novembre 2015, 15:12

Super extrais

je ne savais pas que Bastion ressemblais a Tatooine :?

Je me demande ce que Cade vient faire ici :?:
Il faut savoir endurer la souffrance, la douleur est bénéfique sur le chemin du guerrier.
One Piece, Zoro Roronoa, combat final contre kaku

Amber-Star
Messages : 432
Enregistré le : 01 décembre 2014, 21:38
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Anaxes
Affiliation : Indépendant

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Amber-Star » 02 novembre 2015, 21:39

voilà un stormetrooper qui a fait une bien mauvaise rencontre :twisted: !
cela aurait pu être pire: il aurait pu croiser Liars Tissan!! :lol:
Cade semble plus affable, on dirait qu'il a acquis une certaine sagesse.
Bougez pas ! Les mains sur la table. Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur et des flingues de concours.

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 09 novembre 2015, 23:46

bonsoir à tous, nouvel extrait :lol: !

En fait, depuis que Liars et Sethnah l'avaient arrachée aux griffes des Soeurs de la Nuit et de sa terrible cousine Kylai, la jeune fille avait l'impression de vivre une seconde naissance. Depuis la matinée, elle ne cessait d'exprimer un enthousiasme débordant quand le jeune couple avait décidé de l'emmener pour lui faire visiter la capitale natale du jeune corellien. Ce dernier avait accepté de servir de guide aux deux dathomiriennes. Ils avaient arpenté les avenues de Coronet, pour oublier l'Etat de guerre opposant la planète à l'Alliance Galactique, qui emprisonnait les habitants sous un blocus aussi étroit qu'un trou de souris.
Ainsi, après avoir déjeuné dans un de nombreux restaurants de Quick Lunch Galactic, une entreprise spécialisée dans la restauration rapide, ils s'étaient attardés par exemple au Musée Historique de l'Aérospatiale où l'ancien apprenti de Dark Kamiya leur avait expliqué à quel point ses compatriotes avaient été des pionniers dans la création puis l'extension de l'Ancienne République, notamment dans la découverte des routes hyperspatiales majeures menant du Noyau vers l'inconnu de la Bordure Extérieure comme la Passe Corellienne. Il en profita pour leur rappeler que les corelliens avaient eu une influence dans les premières années suivant la naissance de l'Alliance Galactique.
Namneyen avait alors éprouvé un grand respect pour ce peuple dont Liars Tissan était issu. Ce dernier les avait conduit ensuite sur la place où se dressait la tour de Novatech Galactic Industry. Et Sethnah avait perçu l'émotion qui le tenaillait au coeur, lorsque son compagnon avait narré la tragédie qui avait frappé sa famille à cet endroit lors de la Représsion de Corellia sous le règne de Dark Krayt.
Et elle avait remarqué les guerriers sith déguisés en agents de la CorSec qui encerclaient le bâtiment. Bien que Novatech Galactic Industry ait été nationalisée par le gouvernement local, la tour avait été désertée et mise sous scellé. Du moins, elle était censée l'être, mais ce n'était sans doute pas le cas.
En début de soirée, ils avaient dîné à ce restaurant casino qui n'était pas inconnu au jeune couple: le Soleil de Corellia, qu'ils avaient fréquenté lors de leur fameuse enquète sur les activités de la firme de Davok Tissan. Namneyen put ainsi déguster la spécialité de la maison, la Salade Jabiimienne agrémentée d'un steak de gizka de qualité haut de gamme.
Avant de terminer leur périple de la journée par leur arrivée non sans intérêt au centre névralgique de la vie politique corellienne, le siège du gouvernement des Cinq Mondes. Qui abritait la Chambre Consulaire Populaire, ainsi que les bureaux personnels du Chef d'Etat, des ministres et de leurs secrétaires.
Ils parvinrent à se glisser dans la file d'attente et il leur restait une dizaine de mètres avant de franchir l'entrée lorsque Liars maugréa dans sa barbe.
-J'étouffe là-dessous. Pourquoi tu n'es pas déguisée en twi leck, Fille Despote?
-Parce que je passe plus inaperçue que toi, Vilain Garçon, lui expliqua Sethnah avec un ton badin. Dois-je te rappeler que tu es une notoriété publique à cause de ton nom de famille, comme tu nous l'as raconté tout à l'heure devant la tour de Novatech Galactic Industry?
-Là, j'ai plutôt l'impression que tu me cherches à me punir de quelque chose. Mon cerveau est en nage.
Il émit un juron discret en vieux corellien.
-Si je voulais te punir, j'aurais utilisé le fouet laser, Vilain Garçon. Et je te rappelle que les twi leck ne sont pas censés parler le vieux corellien.
Il croisa alors le regard de Namneyen qui lui adressa avec sarcasme:
-Vous êtes moins laid comme ça.
Il s'apprêtait à lui répliquer vivement mais Sethnah appuya son talon aiguille sur ses orteils pour le prévenir qu'ils étaient à portée de voix des gardes. Ils passèrent devant leurs scanners qui lâchèrent une sonnerie stridente: les instruments de détection étaient apparemment sensibles aux sabres laser. Une femme de la CorSec s'interposa devant eux et attira le trio à l'écart.
-Par ici.
Elle les étudia l'un après l'autre avec suspicion avant de leur demander:
-Rien à déclarer?
-Rien à déclarer, répondit calmement Sethnah Khai.
-Bon, si vous me le permettez, nous allons passer à la fouille au corps. Écartez les bras et les jambes, je vous prie.
L'ancienne apprentie de Dark Sarbanon plongea ses yeux sombre d'amande dans les siens et remua discrétement le pouce et l'index de la main droite, en invoquant la Force. Un exercice dans lequel elle excellait, contrairement à Liars.
-Ce n'est pas nécessaire, nous sommes invités par le Président Omus en personne.
La corellienne cligna des paupières, sous l'influence de sa télépathie.
-Vous n'avez pas besoin d'être contrôlés, vous êtes invités par monsieur Omus en personne. Dans ce cas, profitez de votre soirée.
Ils entrèrent tous les trois, alors que Namneyen regardait Sethnah les yeux écarquillés d'admiration.
-Alors ça, cétait génial! Tu pourrais le refaire?
La jeune femme lui accorda un sourire malicieux alors que le faux twi leck rose afficha une grimace renfrognée.
-Oh, c'est bon, grogna le Jedi Vert un peu jaloux. Moi aussi, je suis capable de faire croire à un gamorréen qu'il est aussi bien bâti qu'un masseur zeltron.

PS: bon voilà en fait je voulais juste vous faire découvrir le Quick Lunch Galactic dans une phrase 8-) . l'équivalent de Mac Do, j'ai hâte de goûter la version star wars de Royal Cheese ou de Big Mac avec les frites et le coca qui vont avec :twisted: ! miam miam..

Amber-Star
Messages : 432
Enregistré le : 01 décembre 2014, 21:38
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Anaxes
Affiliation : Indépendant

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Amber-Star » 10 novembre 2015, 20:31

Enfin un peu de culture, même si Liars me semble assez chauvin. Néanmoins, il y a un problème:
Quick Lunch Galactic !!!

Ils n'ont pas eu honte de traîner Namneyen, cette innocente jeune fille, dans l'antre de la mal-bouffe ??
Après on s'étonne qu'elle se batte pour un macaron ou un chou à la crème!! :lol:
Encore un complot des Siths pour empoisonner la jeunesse Corellienne, à tous les coups :twisted:
Encore que... à tout les coup, elle a préféré le Quick Lunch Galaxy au Soleil de Corellia, nettement plus raffiné???
à cause du cadeau offert avec le menu? :idea:
Bougez pas ! Les mains sur la table. Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur et des flingues de concours.

Avatar du membre
Dark Asmodeus
Messages : 175
Enregistré le : 15 octobre 2014, 10:03
Sexe : Masculin
Espèce : Sith
Planète natale : Mrlsst
Affiliation : Sith
Localisation : Cuirasser Sith Tenebrae

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Dark Asmodeus » 11 novembre 2015, 11:21

Liars toujours déguisé en Twi'lek :lol:

tien un fast food Star Wars, c'est pas commun :?
Il faut savoir endurer la souffrance, la douleur est bénéfique sur le chemin du guerrier.
One Piece, Zoro Roronoa, combat final contre kaku

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 11 novembre 2015, 15:04

Encore un complot des Siths pour empoisonner la jeunesse Corellienne, à tous les coups :twisted:
et encore, personne n'est obligé de manger là-bas :lol: ! difficile cependant de résister aux menus proposés comme le dubble Rancor (équivalent du Big Mac!) et au Sand Panther Cheese (Royal Cheese corellien faisant référence à un prédateur local la Panthère des Sables de Corellia!).
et en guise de Coca Light, Quick Lunch Galactic vous propose un jus de Pak'pah dont le goût exquis vous laissera béat :roll: !

Quick lunch Galactic a tellement de succès dans le noyau qu'ils envisagent d'ouvrir des resto sur Herrion par exemple ;) : encore faut-il que les herrian soient d'accord..

PS: vous trouverez aussi des Quick Lunch Galactic sur Coruscant dont un juste à coté de Chez Dexter (le ptit resto sympa du pote d'Obi Wan dans l'épisode II vous vous rappelez :twisted: ?)

Avatar du membre
Dark Asmodeus
Messages : 175
Enregistré le : 15 octobre 2014, 10:03
Sexe : Masculin
Espèce : Sith
Planète natale : Mrlsst
Affiliation : Sith
Localisation : Cuirasser Sith Tenebrae

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Dark Asmodeus » 12 novembre 2015, 11:00

je prendrais un dubble Rancor et un un jus de Pak'pah :lol:

il y a aussi des joués dans les menus pour enfants ?
Il faut savoir endurer la souffrance, la douleur est bénéfique sur le chemin du guerrier.
One Piece, Zoro Roronoa, combat final contre kaku

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 12 novembre 2015, 11:35

Bien sûr, Quick Lunch Galactic a prévu de fidéliser ses clients dès le plus jeune âge: avec des minis hologrammes de Yoda, Obi Wan, Cade Skywalker..

J'ignore pourquoi, mais ceux qui vont lire ce post, vont se faire un ptit Macdo, kebab ou KFC. des fast foods bien terriens, avec des menus terriens..

à quand un Quick Lunch Galactic sur notre bonne vieille Terre :lol: ?

Avatar du membre
Dark Asmodeus
Messages : 175
Enregistré le : 15 octobre 2014, 10:03
Sexe : Masculin
Espèce : Sith
Planète natale : Mrlsst
Affiliation : Sith
Localisation : Cuirasser Sith Tenebrae

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Dark Asmodeus » 12 novembre 2015, 15:12

sa serais cool en effet un fast food consacré a Star Wars :D
Il faut savoir endurer la souffrance, la douleur est bénéfique sur le chemin du guerrier.
One Piece, Zoro Roronoa, combat final contre kaku

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 15 novembre 2015, 23:45

bonsoir, j'en suis à 157 pages: ouah trop balèze, inclinez vous devant ma Grandeur :twisted: euh je veux dire devant celle d'Abeloth :lol: .
Abeloth apparaît tout à coup et avertit Mat-Vador: ce n'est pas bien de se vanter, dix éclairs de Force :evil: (cris de douleur de Mat-Vador: AAARRGGHH!).
après m'être remis de l'entretien avec la Bien Aimée Reine Des Etoiles, voici un nouvel extrait que vont adorer ceux sont fans des mandaloriens.

Les mandaloriens passèrent à l'attaque, lorsque la tempête s'éloigna de l'avant poste prenant de court ses défenseurs. Une dizaine de Tra'kad, des navettes blindées et compactes à la carapace de beskar couvrit l'approche des fantassins qui pénètrèrent les défenses extérieures hors de combat.
Hondo Karr ouvrait la marche, protégé par sa beskar'gam noire et or, accompagné de sa fille Noirah qui arborait une armure aux couleurs vertes effacées. Ils passèrent devant Cade Skywalker que le Mand'alor interpella:
-Ne restez pas planté là, Jedi, rendez-vous utile.
Ce à quoi l'intéressé se contenta de répondre:
-Je viens.
Avec agilité, les premiers assaillants conduits par leur chef atteignirent les lourds battants de l'entrée du camp militaire. Avec le professionnalisme qui caractérisait les meilleurs mercenaires de la galaxie, deux d'entre eux collèrent de la détonite sur la porte blindée avant de s'écarter en vitesse. Quelques secondes après, les battants soufflés se plièrent vers l'intérieur de l'enceinte permettant à Hondo et sa fille de s'élancer à l'intérieur de l'avant poste, suivi de dizaines des leurs.
-Mand'oad, déployez-vous, leur ordonna-t-il. N'oubliez pas que ces aruetiise servent Ossus Nekun et les Sith, pas de quartier!
Un seul cri retentit en choeur:
-Oya!
D'un rapide coup d'oeil, Noirah Karr évalua la situation: des baraquements en plastacier s'étalaient sur une centaine de mètres carrés, et étaient surplombés d'une superstructure pyramidale abritant certainement le générateur du bouclier planétaire, ainsi que ceux des mines atmosphériques.
Des stormtroopers revêtus de leur armure blanche et conduits par quelques officiers apparurent, ouvrant le feu sur leurs ennemis.
Sur le beskar, leurs tirs de fusil blaster n'étaient pas plus dangeureux que de simples piqures de moustique. Elle épaula son arme avec calme et pressa deux fois la détente: deux soldats impériaux s'écroulèrent mortellement touchés à la tête.
Elle tourna son attention vers la gauche et surprit trois ennemis mettre en place l'affut d'un canon blaster sur le support. L'instant d'après, elle se figea en s'apercevant qu'ils la visaient. Non, plus exactement son père.
Qui n'était pas conscient du danger, occupé à aligner dans sa ligne de mire un stormtrooper qui se déplaçait à pas chassés.
-Buir! S'écria-t-elle.
Elle le bouscula en le percutant par le flanc, le faisant chuter rudement à terre et ce fut elle qui encaissa l'impact à sa place. Heureusement, sa cuirasse pectorale la protégea totalement et elle fut projetée en arrière, le souffle coupé.
Hondo Karr se releva à demi et étendit son bras droit, libérant une roquette qui détruisit en un éclair le canon blaster installé sur trépied et ses servants. Suite à cela, deux de ses frères d'armes se positionnèrent pour le couvrir.
Il rampa avant de se pencher au-dessus de la jeune femme, qui sentit quelque chose de poisseux coller sa langue contre son palais.
-Noir'ika?
-Je vais bien, Buir.
Il la soutint par les épaule pour la redresser mais elle ne put s'empêcher de grogner, une douleur l'élançant subitement à la poitrine. Comme si quelqu'un lui assénait des coups de vibro lame.
-J'ai une côte cassée.
Sa voix résonnant sous son heaume à la visière en forme de Y, sifflait.
-Veux-tu être évacuée?
-Non, répondit-elle fermement. Finissons-en d'abord, ici.
Il éprouva un élan de fierté pour sa fille. Une vraie mando'ad dans la chair et l'esprit.
-Alors debout, nous devons atteindre les générateurs, les détruire pour que les troupes de Sinas Fel puissent atterrir.
Il l'aida à se relever d'une poigne vigoureuse et ils s'élançèrent de nouveau à l'assaut. Le Mand'alor fixa le ciel occupé par les Tra'kad qui couvraient leur offensive. Ils gagnaient du terrain, malgré leur infériorité numérique estimée à un contre quatre. Sans compter les bipodes TRE-TT que les impériaux ne tarderaient pas à mobiliser.
Cade Skywalker, en première ligne, ne chômait pas lui non plus. Il attira sur lui la plupart des tirs croisés des stormtroopers, qu'il bloquait ou déviait sans mal avec sa lame verte émeraude. L'un d'eux lui balança à ses pieds un détonateur thermique.
D'une simple pichenette et à l'aide de sa puissance mentale, le vainqueur de Dark Krayt le renvoya à l'expéditeur, qui s'était figé de stupeur à quelques mètres de lui. Il percevait nettement sa surprise et la compréhension qu'il avait commis sans doute la dernière erreur de sa vie, celle d'avoir sous estimé un Jedi vétéran de la Seconde Guerre Sith Impériale.
Il disparut dans une boule de feu lumineuse, mélange de schrapnel de chair et d'armure blanche.
D'un Saut de Force, l'ancien étudiant de l'académie d'Ossus atterrit devant deux autres stormtroopers qu'il faucha d'un revers de la lame.
Le sol trembla lorsqu'un TRE-TT surgit entre deux baraquements sur sa droite, ses deux canons blaster jumelés pointés sur lui. Il lança son sabre laser en direction d'une de ses jambes, sesctionnée aux niveaux des servo moteur.
Le blindé bascula sur le coté et une roquette lancée par un mandalorien le pulvérisa, mettant fin à son existence. L'essence des hommes piègés à l'intérieur s'effilocha dans la Force, l'écho de leur agonie fulgurante convaincant le père d'Exan que cette journée sera marquée par le sang d'hommes qui s'étaient trompés de cause.
Cela lui rappela amèrement tous ces soldats impériaux morts pour le Sith Unique de Dark Krayt alors qu'ils n'étaient pas forcément de mauvais bougres. C'était l'injustice de toute guerre, une leçon que la galaxie réapprenait sans cesse.
Ailleurs, d'autres bipodes au nombre de cinq convergeaient vers la ligne de front mais les Tra'kad les bombardèrent copieusement, les hachant menu. La progression des mandaloriens fut à peine ralentie, les stormtroopers ne faisant pas le poids face aux meilleurs commandos de la galaxie.
Au moment où les Karr, après avoir décimé une enième escouade ennemie, arrivèrent devant la superstructure abritant les générateurs, une mauvaise surprise les attendait.
Précisément un mastodonte de duracier faisant penser à un bantha haut de trente mètres, un quadripode TBL-TT. Un obstacle de taille, pour ainsi dire.
Les mando'ad qui apparurent aux cotés de leur mand'alor se déployèrent sans perdre de temps. Épaulant leur fusil blaster, ils ouvrirent le feu, espérant que cela aurait le moindre effet sur la carapace l'immense transport de troupes blindées.
Le TBL-TT esquissa plusieurs mouvements: il semblait se ramasser sur lui-même avant que sa tête trapue et munie de quatre canons blaster ne pivota dans un grincement peu rassurant. Vers cinq guerriers de Hondo Karr, qui se tenaient à vingt mètres sur sa droite.
Il leur beugla, sa voix grave emplie d'urgence:
-Reculez, bande de di'kut!
Mais ils ne l'écoutèrent pas. Ils étaient des mando'ad et un mando'ad ne battait pas en retraite. C'est pourquoi les affuts du quadripode s'illuminèrent avant de carboniser le sol rocheux, qui s'évapora en un nuage de poussière grillée. Tout comme les cinq mandaloriens qui s'y trouvaient.
-En arrière, mettez-vous à couvert! S'écria à son tour Noirah.
Sans cesser le feu, ils conservèrent leur cohésion tout en s'abritant derrière les baraquements. Qui ne serait qu'un refuge précaire devant la puissance de feu du quadripode.
Devant le danger présent, deux Tra'kad s'approchèrent du TBL-TT et leurs canons crachèrent des rayons ardents qui fouettèrent le dos du monstre. Sans effet sur son blindage.
Hondo Karr se figea d'effroi lorsqu'il remarqua les deux turbolasers montés justement au sommet de sa carapace. L'un d'eux se braqua sur le Tra'kad le plus proche et un seul tir suffit.
La navette éventrée par l'avant décrocha, ses répulseurs anti gravité endommagés, puis s'écrasa dans un geyser de beskar tordu et de flammes. Le second Tra'kad vira de bord tout en arrosant copieusement et vainement le monstre de duracier.
Il ne tarda pas à subir le même sort et le coeur du Mand'alor se serra à la pensée de la demi douzaine de frères qui n'ont pas pu survivre au crash. Le quadripode TBL-TT s'opposait à leur victoire et il était temps d'en finir.
Il se souvint qu'il avait perdu le Jedi de vue. Où était donc passé ce fichu hut'uun?
Il leva la tête et surprit furtivement au-dessus de son crâne une silhouette de contrebandier encapuchonné armé d'un sabre laser à lame verte émeraude. Cade Skywalker amerrit avec souplesse aux pieds du quadripode et leva haut son épée de lumière pour attirer son attention.
Le mastodonte métallique le remarqua et recula lentement tandis que sa tête imposante s'abaissa vers le descendant de la plus célèbre dynastie de Jedi, qui demeura alors immobile. Les Karr qui s'étaient risqués à jeter un coup d'oeil, se demandèrent pourquoi il ne s'était pas précipité dessus comme l'aurait fait un dianoga affamé.
Alors que les canons blaster l'alignèrent dans sa ligne de mire, Cade avait élevé sa paume et un gémissement de duracier froissé déchira l'air avant que le TBL-TT ne s'affaissa d'un bloc sur la tête, l'arrière train toujours maintenu en équilibre par ses pattes arrière. Il avait seulement usé de la Force pour briser à distance les servomoteurs de ses pattes avant.
Les mando'ad quittèrent leur position pour se déployer autour du transport abattu ou pour entrer dans le bâtiment protégeant les générateurs munis d'explosifs.
Les Karr s'approchèrent de Cade qui avait rangé son sabre et contemplait la bête d'acier abattue d'un air pensif.
-Je vous remercie de vous être rendu utile, grogna le Mand'alor.
-Pas de quoi.
Des impériaux hébétés, certains à la figure ensanglantée, s'extrayèrent péniblement des entrailles du TBL-TT, les mains croisées derrière la nuque en signe de reddition.
Cade se tourna vers le chef des mandaloriens, la résolution étincelant avec vivacité dans ses yeux verts émeraude. Noirah ordonna aux guerriers en beskar retardataires de réduire les dernières poches de résistance.
Puis elle retira son heaume et l'utilisateur de la Force remarqua ses traits crispés par une souffrance qu'elle maîtrisait avec stoïcisme. Elle paraissait respirer avec difficulté. Il lui fit face.
-Vous êtes blessée, lui déclara-t-il avec douceur.
-J'ai une côte cassée mais pour une mando'ad c'est trois fois rien.
La jeune femme lui adressa un sourire orgueilleux.
-Je peux vous soigner, comme cela vous ne serez pas handicapée.
Elle chercha l'assentiment de son géniteur, aux émotions masquées par son casque d'encre sombre.
-Buir?
-Tu peux lui faire confiance, Noir'ika.
Elle laissa l'ancien pirate s'approcher et Skywalker posa la main sur son épaule. Il ferma les yeux et matérialisa dans son esprit l'armature squelettique de la jeune femme blonde. Il se laissa envahir par le Coté Lumineux de la Force, cette énergie de la vie qui imprégna la cage thoracique et regénéra ses cellules osseuses endommagées au niveau de la fracture.
Lui qui était demeuré embourber tellement d'années dans les ténèbres de sa colère et de sa rancoeur envers la galaxie toute entière, avait découvert la puissance de ce pouvoir sur Wayland lorsqu'il avait été piégé dans le laboratoire de Dark Maladi. Et il avait été définitivement convaincu de son importance lorsqu'il avait soigné sa mère Morrigan Corde peu avant la bataille de Taivas.
La côte se ressouda après quelques secondes et Noirah Karr se redressa lorsque la sensation d'être poignardée par dix lames disparut d'un coup.
Elle ne put s'empêcher d'accorder un regard surpris au fils de Kol Skywalker.
-J'imagine que votre pouvoir n'est pas à la portée du premier aruetiise venu.
-J'ai bien peur que non, confirma-t-il avec un ton las. Pour beaucoup de personnes dans la galaxie, je suis considéré comme un monstre.
Il recula d'un pas avant de croiser le regard d'Hondo qui, à son tour, avait enlevé son casque.
-Je dois entrer dans Bastion City le plus vite possible, fit-il en revenant des sujets plus pressants. Pour empêcher les Sith de préparer quoi que ce soit. Comme vous l'avez remarqué, nous n'avons affronté aucun d'entre eux ici.
-Ce qui veut dire qu'ils prévoyaient la chute de l'avant poste, en déduisit-il. Et qu'ils se sont retranchés dans la capitale pour nous attendre de pied ferme.
-Je dois m'infiltrer seul au Palais impérial. Pour tenter de les arrêter.
Les yeux bleus acérés du Mand'alor exprimaient une perplexité narquoise.
-J'ignorais que les Jedi étaient candidats au suicide.
-Nous n'avons pas d'autre choix, insista-t-il. C'est peut-être notre meilleure chance d'éviter le pire.
-Alors, que la Force soit avec vous, lui souhaita Noirah.
Le vainqueur de Dark Krayt resserra son capuchon sur la tête, avant de disparaître au milieu des mando'ad affairés autour du TBL-TT. Quelques instants plus tard, le bâtiment abritant les générateurs fut secoué par d'assourdissantes explosions, preuve que le sabotage avait été mené à son terme.
Maintenant plus rien ne s'opposait au débarquement des troupes de Sinas Fel. En apparence.

j'espère que vous adorerez surtout ces pauvres ptits stormtroopers qui servent de chair à canon. encore une idée à soumettre à Quick Lunch Galactic: hamburger de stormtrooper grillée à la mando'ad! :twisted:

Amber-Star
Messages : 432
Enregistré le : 01 décembre 2014, 21:38
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Anaxes
Affiliation : Indépendant

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Amber-Star » 18 novembre 2015, 21:50

j'espère que vous adorerez surtout ces pauvres ptits stormtroopers qui servent de chair à canon. encore une idée à soumettre à Quick Lunch Galactic: hamburger de stormtrooper grillée à la mando'ad!
Encore de la malbouffe! :x
Et pourquoi pas le quadripode à la broche, alors ??
Ce serait injuste, une si brave bête, si obéissante! Cade a dit : Couché, et le mastodonte s'est couché!
J'y pense! Et s'il avait dit: fais le beau? Ou: Au pied??? ;)
Bougez pas ! Les mains sur la table. Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur et des flingues de concours.

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 19 novembre 2015, 10:56

Et pourquoi pas le quadripode à la broche, alors ??
ça, c'est un plat de chef que l'on ne retrouve que dans les restaurants raffinés pour les palais fins et délicats :lol:

Avatar du membre
Dark Asmodeus
Messages : 175
Enregistré le : 15 octobre 2014, 10:03
Sexe : Masculin
Espèce : Sith
Planète natale : Mrlsst
Affiliation : Sith
Localisation : Cuirasser Sith Tenebrae

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Dark Asmodeus » 19 novembre 2015, 18:26

Excellent ! :o

un super chapitre.

un nouveau plat au menu du Quick Lunch Galactic ! excellente nouvelle :lol:
mat-vador a écrit :
Et pourquoi pas le quadripode à la broche, alors ??
ça, c'est un plat de chef que l'on ne retrouve que dans les restaurants raffinés pour les palais fins et délicats :lol:
:lol:
Il faut savoir endurer la souffrance, la douleur est bénéfique sur le chemin du guerrier.
One Piece, Zoro Roronoa, combat final contre kaku

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 21 novembre 2015, 12:19

hello, j'en suis à 164 pages ;) ! la fin approche :twisted: ! voici un nouvel extrait, la bataille de Corellia commence..

Ona Antilles s'enfonça dans son siège de commandement lorsqu'elle ferma le canal de transmission avec Jhoram Bey. Elle se redressa et surprit les regards curieux de quelques jeunes recrues qui faisaient partie des hommes présents sur le pont principal du Corran Horn. Elle leur martela sèchement de se concentrer sur leurs tâches respectives.
Par delà la baie de transparacier, elle fixa quelques secondes les lointaines silhouettes des croiseurs Scythe des deux flottes de l'Alliance Galactique, en embuscade devant l'anneau orbital des chantiers navals. Incontestablement, le gouvernement de Coruscant disposait d'une supériorité militaire écrasante. Et les flottes promises par Commenor et Bothawui n'étaient pas près d'arriver à leur secours à cause des 4ème et 5ème flottes qui les surveillaient.
Le capitaine du Corran Horn, un homme roux au visage anguleux et sec, l'aborda:
-Général Antilles, vous essayez de gagner du temps, n'es-ce pas?
Elle effleura de l'index la balafre qui courait sur sa figure de sous son oeil droit jusqu'au bas de sa joue avant de lui accorder un regard distant. Cet officier puait le cafteur de gornt à cent parsecs à la ronde, elle l'avait cerné lorsqu'il avait remplacé son ancien second, atteint par la Grippe du Désert, il y a quelques jours.
Quelque chose dans son air sournois lui déplaisait particulièrement.
-Je ne sais pas ce que vous espérez, capitaine Moke, mais il est clair que les flottes de Commenor et de Bothawui ne viendront pas.
-Le Président Omus a pourtant assuré..
-Omus est un politicien, le coupa-t-elle rudement. Et j'ai appris depuis un certain temps à ne plus prêter la moindre foi à ses paroles.
-Il est le visage de Corellia, ce que vous dites pourrait s'apparenter à de la trahison. Surtout si vous vous permettez de négocier avec l'ennemi dans son dos.
Le ton de ce Moke était assez inamical. Ona se retint à grand peine de lui écraser son poing dans sa face de rat womp.
-J'aurais du me douter qu'il avait envoyé un mouchard m'épier, grogna-t-elle en serrant la machoîre imperceptiblement.
Elle s'était arrangée pour qu'il l'entende distinctement.
-Le Président des Cinq Mondes souhaite seulement s'assurer que votre loyauté ne vacillera pas, général.
-Je ne vous permets pas de mettre en doute ma loyauté envers Corellia, répliqua-t-elle d'une voix glaciale. Je l'ai prouvé en menant la flotte au combat à Dathomir contre le Sith Unique.
-Contre la volonté du Président Omus et aux cotés de l'Alliance Galactique.
-Qui n'avait pas encore débuté son blocus contre nous, insista-t-elle.
La vétéran de la Seconde Guerre Sith Impériale finit par se lever, cette conversation l'irritait au plus haut point. Moke demeura impertubable, et un léger sourire flotta même sur ses lèvres.
-Omus est peut-être le maître de Corellia, mais je commande cette flotte, lui rappela-t-elle. Restez à votre place, capitaine Moke et je ne vous mettrais pas aux arrêts.
-Le Seigneur Omus avait vu juste, vous n'êtes pas digne de sa confiance.
L'emploi du mot Seigneur l'interpella mais elle ne s'y attarda pas plus que ça.
-Vous m'en voyez désolée mais j'agis dans l'intérêt de Corellia. Nous n'ayons pas les moyens de remporter cette bataille, même avec la petite surprise camouflée sur les chantiers navals.
-Je ne vous pas laisserais pas faire, général, malgré tout le respect que je vous dois.
L'assurance calculée et posée était empreinte de détermination. Il pensait vraiment ce qu'il lui déclarait au mot près.
Elle promena alors ses yeux acérés sur l'ensemble des membres de son équipage en service sur la passerelle principale du Corran Horn, pour savoir si elle pouvait s'y fier. Et s'aperçut d'une chose qui ne la rassura pas vraiment.
Nombre de visages d'hommes et de femmes lui étaient inconnues. Et elle était certaine que ce n'était pas le cas, il y a cinq minutes. À croire qu'un prestigitateur avait remplacé d'un coup de baguette magique certains de ses subalternes par d'autres qu'elle voyait pour la première fois.
Un frisson lui parcourut le dos, quelque chose clochait..
Elle se persuada qu'elle règlerait ce problème lorsqu'elle se débarrasserait de l'autre bouse de rancor.
-Et comment comptez-vous y prendre, capitaine?
-Avec ceci.
En un battement de cils, le canon intimidant d'un blaster fit irruption sous le nez d'Ona, la figeant sur place. Elle se raidit, les poings serrés.
-Ne tentez rien, général Antilles, le prévint Moke. Et dites à ceux qui auraient la même idée que vous que nous n'hésiterons pas à sévir.
En effet, toute résistance était vouée à l'échec: les inconnus qui avaient attiré l'oeil de l'ancienne aide de camp de Jhoram Bey exhibaient eux aussi des blasters dans leurs mains et les braquaient sur les officiers de pont qui se préparaient à se porter au secours de leur supérieure.
-Soldats, restez où vous êtes, leur lança-t-elle. Merci de votre loyauté, mais je ne veux la mort d'aucun d'entre vous sur la conscience.
Sur le flanc, à quelques mètres d'elle, un crépitement bas précéda un cri d'agonie. Un sabre laser à la lame rouge sang brandi par une femme venait d'embrocher un jeune lieutenant qui n'avait pas obtempéré assez vite. Un promu brillant sorti de l'académie navale de Coronet, dont elle appréciait le zèle et le dévouement.
Le premier mort officiel du blocus, au sein de la flotte corellienne. Elle priait pour qu'il n'y en ait pas d'autres. Une lueur jaune maléfique trop ordinaire étincelait dans le regard de son officier mutin.
-Au nom des Cinq Mondes, vous êtes en état d'arrestation, général Antilles. Motif: haute trahison envers votre patrie.
-Les formules banales vont vous si bien, capitaine Moke, lui répliqua-t-elle distinctement. Elles traduisent la médiocrité d'un officier sans honneur.
La flamme mortelle dansa de plus belle dans les iris du rouquin avant qu'un étau invisible ne serra sa gorge.
-Vous aurez largement le temps d'apprendre qui nous sommes, Antilles, lui souffla-t-il. Le Sith Unique n'oublie jamais qui ont été ses ennemis ayant causé la chute de Dark Krayt.
-Omus travaille donc pour vous, cela explique sa politique menée contre l'Alliance Galactique.
Un guerrier Sith s'avança derrière pour l'empoigner par l'épaule et la forcer à reculer. Moke en profita pour s'asseoir dans son siège de commandement tandis qu'elle fut délestée de son blaster sans qu'elle ne puisse opposer la moindre résistance.
Des menottes paralysantes enserrant ses poignets illustrèrent le coup d'état interne.
-Verrouillez les sas blindés, ordonna le Sith. Et avertissez le Seigneur Omus.
-À vos ordres, Seigneur Moke.
Quand la passerelle principale du Corran Horn fut totalement isolée, Ona le vit ensuite manipuler les touches sur les bras du siège, composant la fréquence d'un canal général à l'ensemble de la flotte.
-Ici, le capitaine Moke du Corran Horn, appela-t-il. À tous les officiers et marins de la flotte, j'ai pris le commandement et j'ai mis aux arrêts le général Ona Antilles, qui s'apprêtait à passer à l'ennemi avec tous les navires, sans l'accord du Président Omus ou de la Chambre Consulaire Populaire. Par conséquent, elle s'est rendue coupable de haute trahison et sera exécutée pour son crime lorsque les deux flottes de l'Alliance Galactique seront détruites.
Il croisa le regard incertain de la prisonnière.
-Les vaisseaux promis par Commenor et Bothawui ne vont pas tarder à arriver dans le système. J'ordonne aux unités les plus proches d'engager et d'attirer les navires ennemis exactement là où nous sommes positionnés pour les forcer au corps à corps. Nous écraserons ainsi l'ennemi entre l'anneau orbital des chantiers navals et la planète. Moke, terminé.
Ona ne manqua pas de réagir vivement, suite à cette annonce surprenante.
-Commenor et Bothawui ne viendront pas, vous ne réussirez qu'à provoquer des milliers de morts. C'est monstrueux, ça ne rime à rien.
Dark Moke s'enfonça dans son siège tandis que plusieurs frégates Nebulon B se mirent en formation de combat, et que des essaims de X Wing T65 se mirent à graviter autour d'eux. Les tirs de turbolasers éclaboussèrent l'horizon, frappant par surprise deux autres Frégates TriScythe, à l'avant garde de la deuxième flotte. Quelques secondes plus tard, les Nebulon rompirent l'engagement pour rejoindre la flotte assiègée.
Les TriScythe fortement endommagés, s'étaient repliés derrière les croiseurs de l'Alliance Galactique qui s'alignaient en formation de combat. Antilles assista au déploiement de plusieurs autres vaisseaux, impuissante.
-Le sacrifice de votre flotte va servir au contraire notre cause, général Antilles. Plus que vous ne le croyez.
-Qu'espérez-vous obtenir?
Ona s'était efforcée de lui poser la question avec sang froid, malgré le désagréable goût de bile qui imprégnait sa bouche.
-Nous espérons démontrer de façon éclatante l'incapacité de l'Alliance Galactique à assurer la paix et l'ordre à l'intérieur de ses frontières. Comme Dark Menati le fait en ce moment même à Bastion pour l'Empire. Et de ce fait ramener tous les citoyens dans notre sphère d'influence, en nous présentant comme leurs sauveurs, leurs protecteurs.
-Personne ne vous acceptera, les gens ne sont pas stupides.
Le Seigneur Noir du Sith Unique gloussa d'un ton rocailleux:
-Votre idéalisme vous aveugle, vous croyez que ces gens vous ressemblent? Non, contrairement à vous, ce ne sont que des personnes ordinaires dont les buts futiles sont de naitre, créer une famille, avoir un travail, un logement confortable, gagner de l'argent..
Il pivota lentement son siège vers elle et soutint son regard hostile.
-Pour y parvenir, ils sont prêts à s'abaisser comme de vulgaires rats womps et à accepter n'importe quoi qui puisse leur imposer une quelconque autorité. À se ranger derrière celui ou celle qui aurait tous les pouvoirs. C'est leur faiblesse et c'est dans la nature du faible de se soumettre au fort. Voilà pourquoi ils préfèrent une dictature à une démocratie. En fin de compte, l'Alliance et l'Empire, les Jedi et les chevaliers impériaux ne résisteront pas au discrédit.
-Vous vous trompez, répondit-elle sèchement.
Il se contenta de hausser les épaule avant de reprendre:
-Pendant les combats, Coronet sera détruite. Après tout, ce n'est pas la première fois que le Sith Unique brise les corelliens. Ce que le Seigneur Krayt avait fait, nous le referons.
-Vous êtes fou, lâcha-t-elle.
Dark Moke reporta ses yeux sur les explosions qui illuminaient l'horizon. Les chasseurs CrossFire de l'Alliance Galactique étaient en train d'en découdre avec les T65 corelliens tandis que trois croiseurs Scyhthe assaillaient les frégates Nebulon B à portée de leurs canons.
-Non, général Antilles, nous sommes des visionnaires.

vraiment diabolique ces sith, vous ne trouvez pas :twisted: ?

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 22 novembre 2015, 23:40

ca y est! j'ai le plaisir de vous annoncer que le tome 3 est terminé et publié sur le site Star Wars inventions: http://swinv.com/v2/fanfics/?p=viewfanf ... legacy#376

quand vous l'aurez terminé, vous pourrez répondre à cette question: allez-vous adopter un Léviathan? c'est un animal très doux, très gentil, très affectueux :twisted: : vous ne serez pas déçu mais prenez quand même une assurance au cas où.

Avatar du membre
Zèd-3 Èt
Messages : 780
Enregistré le : 30 mars 2015, 17:50
Sexe : Masculin
Espèce : Céleste
Planète natale : Koros
Affiliation : Indépendant
Localisation : 92220, Bagneux

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Zèd-3 Èt » 23 novembre 2015, 01:30

Super ! Je lis ça demain et je te dis ce que j'en ai pensé après.
Un trône est, si l'on ôte la soie et le velours, un échafaud tout fait.
Victor Hugo

Avatar du membre
Dark Asmodeus
Messages : 175
Enregistré le : 15 octobre 2014, 10:03
Sexe : Masculin
Espèce : Sith
Planète natale : Mrlsst
Affiliation : Sith
Localisation : Cuirasser Sith Tenebrae

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Dark Asmodeus » 26 novembre 2015, 17:40

Encore un très bon extrait :shock: , je lirais aussi les trois histoires du jedi corellien, les extrais mon donnée envie :o
Il faut savoir endurer la souffrance, la douleur est bénéfique sur le chemin du guerrier.
One Piece, Zoro Roronoa, combat final contre kaku

Répondre