Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Vous dessinez, écrivez ou faites des vidéos ? Présenter vos créations ici !
Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 29 juillet 2015, 23:42

bonsoir à tous :D ! voilà cela fait un mois que j'ai commencé le tome 3 de mon Jedi Corellien (que vous adorez j'espère :? !) et j'en suis à 30 pages.

donc je vous publie le prologue et peut-être d'autres extraits après ;) !

Jedi corellien: Projet Leviathan

cette histoire se déroule six mois après la bataille de Dathomir et la défaite d'Abeloth..


Prologue: la Dague de Mortis

Bordure Extérieure, Dathomir, Monts de l'Oubli, village du clan de la Montagne Qui Chante


-Liars Tissan et Sethnah Khai seront bientôt là, Mère.
La matriarche de la Montagne Qui Chante, une femme encapuchonnée de taille moyenne d'une cinquantaine d'années, remercia d'un hochement de tête la jeune Sorcière de Dathomir aux longs cheveux aubruns entourés autour de son cou. Cette dernière qui n'était autre que sa fille, Azrayna Djo, se rangea à ses cotés en plantant son bâton électrique dans le sol.
Elles fixaient au loin le sentier qui sinuait dans la vallée coincée entre deux cols des Monts de l'Oubli. Et qui s'enfonçait plus en bas dans les contreforts montagneux qui précédaient la forêt de pins.
Deux silhouettes arpentaient la vallée en direction du village. Masya Tissan Djo, ancienne Dame Noire du Sith Unique et veuve de Davok Tissan reconnut l'humain grand et maigre, vêtu de robes vertes caractéristiques des Jedi corelliens. Et sa compagne dathomirienne aux cheveux blancs qui l'accompagnait, le capuchon noir rabattu sur ses tatouages sith marquant son ancienne allégeance au Sith Unique.
L'humain qui s'appelait Liars Tissan, connu sous le surnom de Jedi Vert, ouvrait la marche alors que ses yeux verts et gris surprirent un homme petit et frêle courir pour se joindre à sa mère et sa demi soeur. Suivi par un droïde protocolaire à la carapace couleur cuivre, à la démarche claudicante.
Lorsque les deux anciens apprentis de Dromund Kaas arrivèrent à portée de voix, le jabiimien Travis Sotav qui était le mari d'Azrayna, leur lança joyeusement:
-Je ne pensais pas qu'on vous manquerait à ce point.
Liars retint un grognement lorsqu'il dévisagea les traits taillés à la serpe du jeune humain blond.
-Vous n'avez pas idée, le génie.
Masya ôta son capuchon, découvrant des tatouages sith faciaux semblables à ceux de Sethnah, et engloutit son fils dans ses bras ainsi que sa compagne dathomirienne.
-Vous étiez repartis d'ici, il y a deux semaines, leur fit remarquer la matriarche.
-Je te sens préoccupé, cher frère.
Avec un sourire discret, Azrayna Djo ne quittait pas de ses yeux verts le visage fin du Jedi errant qui ramena son manteau contre son corps maigre. Un physique qui contrastait avec la structure athlétique de sa demi soeur.
-Tu n'es pas très heureuse de me voir, comme toujours.
-Il y a de quoi, répliqua-t-elle d'un ton distant.
Ils s'étaient battus tous les deux quelques mois auparavant dans l'Arène des Os, située à quelques mètres d'eux. Pour un différent personnel à cause duquel il avait manqué de la tuer.
-Je n'ai pas la mémoire courte, reprit-elle.
-J'avais compris.
Les Sorcières de Dathomir avaient la rancune tenace. Sethnah Khai repoussa à son tour son capuchon sith, ses mèches de cheveux neige encadrant son visage délicat marqué par les stigmates permanents du Sith Unique qu'elle s'efforça d'adoucir par un sourire nonchalant. Elle attrapa la main de son homme et accrocha avec ses yeux sombre d'amande le regard de la matriarche.
-Nous espérions que cette réunion de famille ne prendrait pas une telle tournure.
Masya acquiesça en silence et d'un hochement du menton impérieux ordonna à sa fille de disposer. Elle retourna vers le village, suivi de son mari et du droïde protocolaire Sono qui lança aux deux anciens élèves du Sith Unique.
-Heureux de vous voir, maître Liars et maîtresse Sethnah.
-Nous aussi, Sono, répondit Sethnah.
Le robot domestique s'éclipsa à son tour et l'ancienne Dame Noire du Sith Unique autrefois redoutée sous le nom de Dark Entiam reporta son attention sur son fils.
-Tu n'es pas revenu sur Dathomir pour le simple plaisir de nous revoir.
Son ton aigre doux lui arracha un rictus.
-Parce que c'était l'objet de ma visite précédente, avoua-t-il.
-Liars a reçu une Vision de Force. Semblable à celles dans lesquelles il voyait Abeloth, intervint l'ancienne esclave des Soeurs de la Nuit.
Cette fois une ombre traversa la figure de la chef de clan.
-Et vous êtes ici pour trouver des réponses à vos questions, en déduit cette dernière.
-Nous espérons que la Fontaine de Vie nous les fournira. Liars et moi savons qu'elle a permis à Travis de découvrir la vérité à propos de son père.
Le jeune jabiimien avait en effet appris que son père, un banquier connu sous le nom de Merwan Sotav, se cachait sous l'identité d'un Seigneur Noir du Sith Unique. Dark Scarpa. Et ce dernier était venu sur Dathomir pour ramener son fils cadet sur Jabiim.
Travis avait refusé et avait du tuer son propre père qui avait tenté de l'assassiner.
-Le clan de la Montagne Qui Chante se tient à votre disposition, quelles que soient les réponses qu'elle vous délivrera, offrit Masya Tissan Djo.
-Merci, maman, lui répondit Liars.
-En attendant, je dois aller parler avec les émissaires des Collines Rouges et des Chutes Brumeuses. Bon courage.
Un groupe de Sorcières brandissant des étendarts aux couleurs de leur clan respectif venait en effet d'apparaître dans le dos du jeune couple. La matriarche les contourna pour entamer avec elles les pourparlers en paecien.
Depuis la bataille de Dathomir, les clans de Sorcières qui avaient été réduits presque à néant par les Soeurs de la Nuit et le Sith Unique se reconstituaient lentement sous la protection de la Montagne Qui Chante. Il importait peu à Liars et Sethnah ce que donneraient les résultats de cette renaissance, ils en avaient déjà fait assez pour ce monde.


Ils entrèrent dans le village, main dans la main, traversant les huttes qui encadraient de part et d'autre l'allée principale. Les hommes et les Sorcières du clan dont ils croisaient le chemin les saluèrent respectueusement, n'ayant pas oublié leur contribution lors de la victoire remportée contre Abeloth, les Soeurs de la Nuit et les Sith.
Une petite fille âgée d'à peine une dizaine d'années, apparut soudainement devant les deux anciens aspirants du Sith Unique. Ses cheveux couleur cendre balayaient son visage enfantin mais fier tandis qu'un sabre sith pendait à sa ceinture.
Son expression s'illumina d'un sourire, lorsqu'elle croisa le regard de Sethnah Khai.
-Vous êtes déjà revenus, fit-elle.
Elle exhibait dans sa main gauche, la cravache xanderienne qui lui avait été offerte à son anniversaire.
-Ton cadeau a l'air de te plaire, Ilaya, fit remarquer la jeune femme. J'espère que tu ne l'utilises pas trop sur ton rancor.
-Non, Grand Pas a failli me désarçonner quand je l'ai fait. Alors je m'en sers plutôt sur des garçons.
-Pourquoi, ils t'embêtent?
-Pas du tout, j'aime les embêter.
Les traits de Sethnah se durcirent de sévérité lorsqu'elle comprit qu'Ilaya ne plaisantait pas.
-Tu devrais l'éviter si tu veux espérer te faire de vrais amis, lui conseilla-t-elle d'un ton appuyé.
Ilaya fit glisser sa cravache dans son dos, gênée.
-D'accord, je vais m'excuser auprès d'eux. J'avais oublié d'ailleurs que la matriarche nous avait ordonné de ne pas maltraiter les hommes même pour de bonnes raisons.
-Tu vois, Sethnah, railla le jeune corellien. Je t'avais dit que tu la gatais trop, cette fichue gamine.
Celle-ci se renfrogna lorsque le Jedi Vert s'avança pour la toiser. Elle l'avait pris en grippe le jour de leur rencontre.
-Vous êtes encore là, vous, réagit-elle vivement en le menaçant avec sa cravache. À la place de Soeur Sethnah, je vous aurais revendu depuis longtemps.
-Ce n'est pas un esclave, Ilaya.
La petite fille grimaça de dédain.
-Dommage, cela lui aurait appris la politesse. Tu veux bien continuer à me donner des cours sur la Magie d'Allya, Soeur Sethnah?
-On verra tout à l'heure si tu en vaux la peine, tempéra la jeune femme aux cheveux blancs qui interdit d'un geste de l'index à Liars de répliquer.
La gamine fusilla d'un regard noir le Jedi Vert avant de s'écarter. Il reprit la main de sa compagne aux cheveux blancs et ils progressèrent vers le centre du village. Là où se dressait un obélisque blanc à la carapace d'une pureté exceptionnelle.
Son éclat aveuglant s'intensifia comme si la Fontaine de Vie, cet artefact protecteur de la Montagne Qui Chante, réagissait à la présence de ces deux puissants utilisateurs de la Force. L'entité qui l'animait, contacta leur esprit et le tentacule mental qu'elle projeta à leur encontre évoquait une sonde. La sensation n'était pas désagréable en soi mais assez puissante pour les faire vaciller sur leurs appuis.
Liars Tissan et Sethnah Khai, je vous attendais.
Intrigués et circonspects, les deux anciens adeptes de l'académie de Kaas City se rapprochèrent prudemment et battirent des paupières lorsque la lumière émise par l'artefact faiblit. Comme une invitation courtoise.
Les yeux sombres d'amande de la descendante de Vestara Khai accrochèrent ceux de son amant pour l'interroger.
Danger.
Le mot résonna longuement dans leur crâne avant que Tissan ne demanda.
-Abeloth?
Non, pas la Porteuse de Chaos. Mais autre chose d'aussi pire.
-De quoi s'agit-il? S'enquit son amie à son tour.
Approchez et laissez-moi vous montrer.
Sethnah observa son ami approcher la paume vers la surface lisse de l'obélisque et entrer en contact avec celle-ci. Liars, apparemment, paraissait avoir déjà expérimenté ce genre de situation. Lorsqu'elle l'imita dans l'instant qui suivit, elle manqua de s'effondrer à genoux lorsque toute l'énergie de l'artefact se transféra jusqu'à elle. Elle eut alors l'impression d'être devenue omnisciente, de ressentir le fourmillement de la vie.
Comme si elle comprit subitement ce que signifiait la Force, qui régissait l'univers. Il y avait de quoi en perdre la raison. Le lien psychique qu'elle entretenait avec Liars se décupla, lui permettant de ressentir clairement sa présence et sa puissance dans la Force.
Ils ne faisaient qu'un, unis par le coeur et l'esprit. Elle parvint à résister à la tentation de défaillir face à cette cascade d''énergie qui déferlait dans ses cellules, avant que des images n'apparurent dans leurs pensées.
Celles d'un lieu inconnu, un paradis lointain qui évoquait l'harmonie et la paix. Les deux anciens apprentis du Sith Unique virent ce qui ressemblait à une fontaine, au milieu d'une clairière luxuriante.
Ils surprirent trois personnages, se tenant dos à la fontaine, faisant face à une créature qui ne semblait pas leur vouloir que du bien. L'un d'entre eux, le plus âgé, se dressait devant ceux qui ne pouvaient être que ses enfants, la main élevée pour bloquer les éclairs de Force.
Liars et Sethnah entendirent la Fontaine de Vie leur décrire ce qui se passait vraiment.
Le Père a du protéger ses Enfants contre la Porteuse de Chaos.
Cette dernière avait pris l'apparence d'une vieille femme aux traits momifiés et aux très longs cheveux blanchis par l'aigreur. Aux yeux remplacés par des trous noirs dans lesquels baignaient deux étoiles mourantes. Et des tentacules remplaçaient ses mains, signe qu'elle avait commencé sa transformation en l'immonde abomination qu'elle était devenue.
Et ceux qu'elle agressait n'étaient autre que les membres de la Famille, ce puissant groupe d'utilisateurs de la Force et descendants des Célestes qui l'avait accueillie. Pour accéder vraisemblablement à cette fontaine qui était la Fontaine de Pouvoir, un artefact qui avait corrompu Abeloth de manière irréversible.
Cette scène de combat était figée, comme s'il ne s'agissait que d'une simple holoimage. Mais ce n'était pas ce que la Fontaine de Vie souhaitait leur montrer.
Changement de décor.
Liars et Sethnah revit deux des membres de la Famille. Le Père et la Fille, un vieillard vénérable avec une longue barbe accompagnée d'un avatar féminin aux traits innocents qui examinait l'étrange poignard à la lame verte emboîtée dans une garde du même acabit.
Ils se tenaient devant un bâtiment pyramidal dans lequel il s'apprêtaient à disparaître, le Monastère de Mortis.
Ce sont ces images qui ont hanté les rêves de Liars Tissan alors que le Baroudeur se trouvait au large de Kintan quelques jours auparavant.
Puis le Père a forgé la Dague Eternelle, après qu'il l'ait emprisonnée. Pour affronter la menace qu'elle représentait si elle se libérait.
Les deux anciens élèves de Dromund Kaas comprirent qu'ils en avaient assez vu. Ils enlevèrent la main de l'obélisque sacré et le contact psychique rompu les fit chanceller un bref instant avant qu'ils ne se reprennent.
-Vous nous avez montré la Dague de Mortis, conclut Sethnah Khai. Les Jedi l'ont égaré après le Massacre d'Ossus, où se trouve-t-elle?
La Fontaine de Vie la contacta de nouveau par télépathie et le jeune corellien entendit lui aussi la réponse.
Entre les mains de l'ennemi.


FIN DU PROLOGUE

bonne lecture et n'hésitez pas à me faire part de vos commentaires ou à poser des questions ;) !

Amber-Star
Messages : 432
Enregistré le : 01 décembre 2014, 21:38
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Anaxes
Affiliation : Indépendant

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Amber-Star » 04 août 2015, 14:25

Et c'est reparti pour de nouvelles aventures!

au fait, s'ils trouvent la Dague, je recommande de ne pas l'offrir à Ilaya: elle pourrait jouer à trucider Abeloth avec!
Et qui devrait jouer ( involontairement) Abeloth, hein? Pas son Rancor, il n'aimerait pas. Un garçon du village?
Bougez pas ! Les mains sur la table. Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur et des flingues de concours.

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 04 août 2015, 23:37

oui un garçon bien sûr :lol: ! je le plains d'avance d'ailleurs car les Sorcières de Dathomir montrent vraiment un sacré caractère. eh oui, ici, ce sont les mecs qui s'occupent des tâches ménagères :lol: !
tiens un ptit dialogue entre une Sorcière de Dathomir et son mec:
-bon trésor, je prends le rancor et je pars faire des courses. je vais ramener des têtes de vipère kodashi, ca te dit?
et là le mec répond:
-d'accord, ma puce, mais fais attention aux Soeurs de la Nuit!
-t'inquiète pas! ah profite bien de mon absence pour faire un peu le ménage et la cuisine, il y a intérêt à ce que soit nickel sinon..

bref la routine quoi.. c'est d'ailleurs pour cela que la Mat Vador Galactic Company spécialisée dans les destinations attrayantes propose aux femmes qui veulent rompre avec leur mec encombrant de les emmener sur Dathomir et de les revendre à ces charmantes dames :lol: ! tout le monde y trouvera son compte enfin presque tout le monde..

alors vous êtes tentés? :twisted:

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 05 août 2015, 23:16

hello à tous! nouvel extrait dans lequel Liars et Sethnah se préparent à partir chez les Soeurs de la Nuit pour enquèter sur la Dague de Mortis sur les instructions de la Fontaine de vie.
pendant que Sethnah s'occupe des préparatifs, son petit ami se fait draguer par une Sorcière de la Montagne Qui Chante.. :lol: (sans doute attirée par son Coté Obscur euh je veux dire ténébreux :twisted: ).

Profitant de cette solitude temporaire, il se plongea dans ses pensées pour tenter d'interpréter les rêves qui l'avaient saisi plusieurs jours auparavant. Mais il ne bénéficia pas de cette occasion.
Il sentit près de lui, la présence d'une utilisatrice de la Force qui lui parut familière. Cependant il ne s'agissait ni de sa mère ni de sa demi soeur.
Une jeune et jolie Sorcière de Dathomir, vêtu de tuniques en peaux argentées de reptile, s'avança d'un pas déterminé vers le Jedi Vert. Un sourire plissant ses lèvres, tandis que ses cheveux blonds enroulés autour du cou flottaient au vent.
Le jeune homme soupira intérieurement de lassitude lorsqu'il reconnut cette jeune femme qui tentait de le solliciter avec une insistance tenace à chaque escale sur Dathomir. Il la connaissait sous le surnom que ses consoeurs lui attribuaient. La Collectionneuse.
Ce qui en disait long sur sa réputation. Elle lui fit face et le salua.
-Bonjour, Jedi Vert, susurra-t-elle.
-'jour, grogna celui-ci du bout des lèvres.
Il se força à contempler la Fontaine de Vie, pour ne pas croiser son regard.
-Comment vas-tu?
Il réagit impulsivement, son tempérament corellien reprennant le dessus sur sa maîtrise Jedi.
-Moins bien depuis que vous êtes là.
Elle ne s'en formalisa pas et continua de lui sourire.
-J'ai amélioré mon offre depuis ta dernière venue. Contre neuf peaux de lézards kwi, je te louerai pour une nuit à ta maîtresse.
Elle parlait comme si elle lui rendait un grand service. Elle se rangea à ses cotés et enroula son bras autour du sien, comme s'il lui était d'ores et déjà acquis.
-Heureux de voir que vous persévérez, grinça-t-il d'un ton qu'il s'efforçait de rendre conciliant.
-Beaucoup de nos Soeurs s'intéressent à toi, parce que tu es le seul homme à pouvoir utiliser la Magie d'Allya. En fait tu ne souffres que d'un seul défaut.
-Mon sale caractère?
Elle claqua le dos de sa main contre son abdomen.
-Tu es très maigre alors que la plupart de nos hommes sont plutôt consistants.
-Oui, aussi consistants que des rancors protéinés, répliqua-t-il avec ironie.
Elle demeura impassible et lui décocha un nouveau sourire, empreint de compassion cette fois-ci.
-Soeur Sethnah ne semble pas te traiter comme tu devrais l'être. Manges-tu au moins à ta faim tous les jours?
-Non, elle me prive de dessert quand je ne suis pas sage.
Elle paraissait ne pas être familiarisée avec l'humour corellien de Liars Tissan, et prit donc ses mots aux pieds de la lettre.
-Dans ce cas, si c'est aussi terrible que cela, je veux bien t'acheter contre quinze peaux de lézard. Si tu es d'accord, bien sûr.
Il comprit alors qu'il était pris à son propre jeu, quand il réalisa que sa proposition était plus que sérieuse. Il daigna alors tourner ses yeux verts et gris dans sa direction.
-Pourquoi vous vous donnez autant de peine?
Elle dévisagea tout d'un coup le jeune homme, les yeux écarquillés. Comme s'il venait de proférer une grossièreté.
-Pour que tu puisses me donner des filles, très douées pour la magie, bien sûr! Quelle question! Ici tous les hommes accomplissent leur devoir de reproducteur avec beaucoup de scrupules, tu sais, ajouta-t-elle en promenant son bras autour d'elle.
-Je n'en doute pas mais je ne suis pas très au fait de vos coutumes locales.
Il ressentait une certaine frustation de ne pas être aussi bien considéré qu'il le pensait. Même s'il n'ignorait pas que certaines traditions avaient perduré à cause de difficiles circonstances, comme les combats incessants qui avaient opposé les clans de Sorcières aux Soeurs de la Nuit pendant des décennies.
Des traditions auxquelles les dathomiriens continuaient de se plier avec placidité. Sans doute conscients que leur sort n'était pas le pire.
-Vous n'êtes pas très différente des Soeurs de la Nuit, en fin de compte, lui fit-il remarquer d'un ton acerbe.
Il sentit sa peine et les yeux de la jeune Sorcière exprimèrent de la gêne.
-Les Soeurs de la Nuit brutalisent leurs esclaves avec les Arts Sombres d'Allya, lui expliqua-t-elle. Nous, non. Dans notre clan, nous laissons les hommes porter des armes et donner leur avis lorsque la matriarche rend une décision. Et nous ne les forçons pas à partager notre couche s'ils ne le souhaitent pas.
-Entre un demi esclavage et un esclavage brutal, je ne vois pas de différences, insista-t-il.
Elle crispa sa main sur son coude pour être certaine qu'il ne resterait pas sourd à sa réponse.
-C'est la matriarche elle-même qui a apporté ces améliorations. Et elle n'a jamais cherché à retenir les mécontents au sein de notre clan.
-Vous avez encore du chemin à faire.
Liars souhaitait mettre à l'épreuve le flegme de la jeune autochtone et il fut pris au dépourvu lorsqu'elle lui répliqua.
-Personne n'est parfait, Jedi Vert. Après ce qui s'est passé à l'Arène des Os avec la fille de la matriarche, tu devrais le savoir mieux que personne.
Ses joues s'empourprèrent de dépit lorsqu'elle fit ainsi allusion au duel qui l'avait opposé à sa propre demi soeur Azrayna Djo peu avant la confrontation avec Abeloth. Elle se défendit de sourire pour autant, soucieuse sans doute de ménager sa susceptibilité corellienne.
Sethnah Khai manifesta tout à coup son irritation dans les courants de la Force, lorsque l'ancienne apprentie de Dark Sarbanon apparut dans leur champ de vision. Ses yeux sombre d'amande fusillèrent la Collectionneuse, tel un fusil blaster. Cette dernière ne relâcha pas pour autant son étreinte autour du bras du Jedi errant.
-Ah, tu tombes bien, Soeur Sethnah. J'aimerais louer ton mâle pour cette nuit ou l'acquérir définitivement, à ta convenance.
-La réponse est la même que la dernière fois, coupa sèchement l'intéressée. Non.
La Collectionneuse ne l'entendait pas de cette oreille.
-Je n'ai pourtant pas le sentiment que tu traites ton mâle comme tu devrais le faire. Il m'a lui-même avoué que tu le privais de nourriture quand il ne t'obéissait pas.
-Eh, protesta-t-il vivement, je n'ai pas exactement dit ça et c'était une plaisanterie!
Un sourire fin plissa les lèvres de la jeune femme aux cheveux blancs.
-Chère Soeur, je crains que les subtilités de l'humour corellien ne t'échappent complètement.
La jeune Sorcière de Dathomir et rivale ne put masquer une déconfiture explicite lorsqu'elle observa Sethnah agripper par le col de sa tunique jedi le jeune homme, avec sa poigne de duracier. Et l'embrasser à pleine bouche avec une grande passion.
Celui-ci, d'abord surpris, s'abandonna à cet instant de félicité sans se priver de couler un coup d'oeil vers la Collectionneuse dont le visage se décomposa, sous le coup d'une subite jalousie. Elle tourna les talons dépitée et frustrée, tandis que l'amusement de la descendante de Vestara Khai teinta la Force. Sethnah s'écarta du jeune corellien, épanouie sous ses tatouages faciaux sith.

voilà bonne lecture, ne vous inquiètez pas pour la suite: les choses sérieuses vont bientôt commencer et l'essentiel de l'intrigue se déroulera hors de Dathomir ;)

Amber-Star
Messages : 432
Enregistré le : 01 décembre 2014, 21:38
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Anaxes
Affiliation : Indépendant

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Amber-Star » 06 août 2015, 19:59

En voila une qui a de la suite dans les idées! Pas de chance, Sethnath n'est guère partageuse! :lol:
Bougez pas ! Les mains sur la table. Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur et des flingues de concours.

Avatar du membre
Zèd-3 Èt
Messages : 780
Enregistré le : 30 mars 2015, 17:50
Sexe : Masculin
Espèce : Céleste
Planète natale : Koros
Affiliation : Indépendant
Localisation : 92220, Bagneux

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Zèd-3 Èt » 07 août 2015, 18:44

Je préfère attendre que tu aies fini d'écrire le tome 3 avant de le lire - pour ménager le suspens - au lieu de lire ces extraits. Enfin... Il n'est pas dit que j'arrive à me retenir.
Un trône est, si l'on ôte la soie et le velours, un échafaud tout fait.
Victor Hugo

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 07 août 2015, 23:19

dans ce cas il te faudra être patient, j'aurais terminé en hiver je pense au plus tôt le 21 décembre ;)

Avatar du membre
Zèd-3 Èt
Messages : 780
Enregistré le : 30 mars 2015, 17:50
Sexe : Masculin
Espèce : Céleste
Planète natale : Koros
Affiliation : Indépendant
Localisation : 92220, Bagneux

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Zèd-3 Èt » 08 août 2015, 08:59

En ce cas, je risque fort de ne pas pouvoir m'empêcher de lire tes extraits.
Un trône est, si l'on ôte la soie et le velours, un échafaud tout fait.
Victor Hugo

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 18 août 2015, 23:36

hello je vous publie un nouvel extrait de mon troisième tome (54 pages toujours en cours d'écriture ;) ): bon ici Liars et Sethnah sont arrivés en terrain miné (chez les Soeurs de la Nuit jveux dire!) pour enquèter sur la Dague de Mortis mais il n'est pas sûr qu'elles soient coopératives :twisted:

Guidé par la subalterne au visage à moitié calciné, il entra enfin dans la tente de Kylai qui bénéficiait plutôt d'un confort assez sommaire et basique. De la surface d'une salle à manger et d'une hauteur estimée à plus de trois mètres, elle comportait quelques menus meubles. Sur le coté, un divan qui pouvait être modulé en lit et au milieu une table basse qu'une adolescente à l'allure misérable débarrassait.
Ses cheveux roux sales et crasseux retombaient devant son front, jusqu'à ce que Kylai s'engouffra à la suite du Jedi pour apostropher sèchement celle qui ne valait visiblement pas mieux qu'une domestique.
-Tâche de ne rien renverser cette fois, compris?
La jeune fille maigre, pieds nus et vêtue d'une simple robe en haillons, releva la tête tout en empilant d'une main tremblante plusieurs couverts et il fut frappé par cet air de famille qui la rapprocha de la chef des Soeurs de la Nuit. Les mêmes yeux bleux et des traits semblables, couverts par des marques de privation et des coups qui lui étaient infligée quotidiennement.
-Oui, cousine, balbutia-t-elle d'une voix faible où perçaient la terreur, le désespoir et la résignation.
Face Cramée invita le Jedi errant à s'asseoir sur le divan ce que ce dernier exécuta en silence. Pendant que Kylai le rejoignit à ses cotés, il étendit ses perceptions vers l'esclave qui appartenait au même sang que la Soeur de la Nuit.
Son lien avec la Force était quasi inexistant. Devinant son intérêt, Kylai gloussa avant d'ordonner à son esclave d'approcher. Ce que celle-ci fit docilement tandis que Face Cramée se glissa subrepticement derrière le corellien.
L'adolescente s'arrêta devant la jeune femme rousse qui lui attrapa subitement les cheveux. Elle l'attira de force à genoux, lui faisant renverser la vaisselle qu'elle tenait à bout de bras aux pieds de sa geolière.
-Voici ma petite cousine, Jedi Vert. Une maladroite et une fainéante incapable de réussir le moindre sort depuis sa naissance et qui me fait honte dès que j'ai le dos tourné.
Elle la libéra avant de lui asséner une gifle sur la nuque.
-Ramasse-moi ça et ramène-moi une coupe de yeague. Tu as intérêt à ne pas traîner en chemin.
La malheureuse ne se le fit pas répéter une seconde fois. Les doigts engourdis de crainte, elle s'empressa de reculer et de battre en retraite.
Elle disparut par la fissure qui déchirait l'entrée de la tente avant que Kylai ne couva d'un regard satisfait le corellien qui ne fit aucun effort pour cacher sa colère. Il se rappela néanmoins le motif de sa présence.
-Dites-moi ce que vous savez sur la Dague de Mortis.
-Navrée, Jedi Vert, je crains de n'être d'un grand secours pour toi, fit-elle d'une voix posée.
Elle se tourna de profil vers lui, son coude droit appuyé sur le dossier et soutenant son visage séduisant. Ses yeux turquoise d'un bleu azur d'une pureté incontestable le fixèrent machinalement. Avec un imperceptible sourire.
Elle savourait l'avantage qu'elle avait sur lui, puisqu'il était en position de débiteur. Il en était conscient et cela le mettait mal à l'aise.
-Vous mentez, lâcha-t-il avec hostilité.
-Tout de suite les grands mots, répondit-elle en soupirant. Je n'ai pas la réponse à cette question, inutile de te montrer désagréable avec moi. Dois-je te rappeler que je t'accorde l'hospitalité sous ma tente?
Ce rappel à l'ordre qui s'apparentait à une menace à peine voilée, ne l'impressionna guère outre mesure. En tant que Jedi en rupture de ban et ancien apprenti Sith, il n'avait rien à craindre grâce à son statut de fils de matriarche.
-Je trouve que tu es atypique pour un Jedi, Liars Tissan, reprit-elle. Je sens l'obscurité qu'il y a en toi, je ne suis pas surprise que les Sith t'aient accepté parmi eux.
-Ils m'ont capturé et torturé, corrigea-t-il. Pour me forcer à devenir l'un des leurs.
Elle étouffa un rire léger.
-Si tu le dis, concéda-t-elle sans se départir de son sourire. Mais tu ne me feras pas croire que tu n'y as pris aucun plaisir pendant toutes ces années à leur académie de Dromund Kaas. Ils t'ont fait découvrir des expériences qu'aucun Jedi ne se serait permis de t'enseigner.
Il s'était figé lorsqu'elle avait secoué de ce ton mielleux, une corde sensible. Elle n'avait pas tort lorsqu'il se souvint des innombrables occasions où il s'était laissé tenter par le Coté Obscur. Pendant sa formation sous Dark Kamiya et même son Réentraînement à Coruscant.
-Même ici, mes Soeurs et moi connaissons ta réputation. Est-il vrai que tu peux user de la Force pour soigner?
Il hésita avant de répondre. À vrai dire, il ne comprit pas vraiment le bien fondé de ces questions. Et cette incertitude ne le rassura pas, lui donnant l'impression qu'il foulait aux pieds un nid de vipères kodashi.
-Je n'ai pas eu l'occasion de le prouver, mentit-il à bon escient.
Elle ne le croirait pas sur parole et il était certain qu'elle poursuivait un objectif précis. Restait à savoir lequel.
-Eh bien, cette Dague de Mortis? Insista-t-il de nouveau en pure perte.
-Je ne sais presque rien à ce sujet, cela ne t'avancerait guère, reprit-elle placidement. Mais si tu as d'autres questions à laquelle j'ai des réponses satisfaisantes, nous pourrons peut-être passer un marché.
-Quel marché?
Cette question demeura en suspens au moment où l'adolescente dathomirienne rapporta la coupe de yeague. Elle croisa l'espace d'un battement d'un cil le regard du jeune Jedi qui ressentit pour elle un élan de compassion et de pitié. Il imagina aisément que Sethnah aurait pu être à sa place.
-J'ai failli attendre, lui lança sévèrement la jeune Soeur de la Nuit.
L'esclave évita soigneusement de fixer son bourreau et préféra contempler ses pieds nus et sales. Tandis que Kylai lui arracha d'un geste vif le verre en aurodium.
-Je suis tout de même satisfaite de ton dévouement, je t'autorise donc à t'asseoir sur ce tabouret.
La Soeur de la Nuit invoqua un sort de télékinésie pour amener le meuble devant elle. Prudemment la jeune fille prit place tout en lançant à la dérobée, des supplications silencieuses à l'adresse du Jedi qui se retint de lui répondre. Il se força à rester concentré sur ce qui l'amenait ici.
Son interlocutrice porta la boisson alcolisée à ses lèvres avant de faire appel de nouveau à la Force. Sans aucun signe avant coureur, le tabouret se plia avant de se briser en mille morceaux sous la jeune fille qui glapit de surprise. Provoquant un rire strident et guttural de la part de Face Cramée, dont le visage défiguré à moitié se tordit en grimace affreuse.
Liars Tissan serra les poings de rage devant cette nouvelle humiliation. Il ne s'étonna plus que Sethnah ait pu conserver de la rancoeur envers ces harpies. À l'insu de ces dernières, une lueur jaune dansa dans ses prunelles vertes et grises avant de s'éteindre.
-Qu'es-ce je disais, fit Kylai d'un ton cassant, une vraie maladroite.
La domestique demeurait paralysée par terre, comme si elle pressentait le pire. Sans se douter qu'elle n'y était pour rien dans cette mauvaise farce. C'est ce que Liars voulut un instant faire remarquer avant de se raviser. Il comprit qu'il ne ferait qu'aggraver sa situation.
-Je tenais beaucoup à ce tabouret. Puisque tu l'as cassé, tu vas le remplacer.
D'un claquement impérieux des doigts, elle lui ordonna de s'agenouiller devant elle jusqu'à terre et elle obéit sans broncher. Kylai étendit les jambes et posa les mollets sur son dos. Le jeune corellien dégouté et révolté ne put néanmoins s'empêcher de songer qu'elle ressemblait à ces touristes privilégiés profitant du soleil de Corellia sur les plages bondées. Et certains d'entre eux ne faisaient pas grand cas de l'environnement qui les entourait.
Ainsi à son aise, la jeune femme rousse savoura une gorgée puis reporta son attention sur le Jedi errant.
-Nous avons toute la nuit, as-tu d'autres questions, Jedi Vert?
Tissan reprit une contenance digne. Il ne pouvait rien pour la pauvre créature.
-Qu'avez-vous fait des Navettes Sith Fury que nous vous avons laissé récupérer?
La Soeur de la Nuit ne parut pas plus décontenancée que la seconde d'avant.
-Toi et Boucles de Neige les avez bien arrangées. Nous nous sommes emparées de tout ce qui pouvait nous servir et avons laissé le reste pourrir.
Elle lui tendit la coupe de yeague mais il déclina d'un geste sec du menton.
-Vous mentez, dit-il avec beaucoup plus de maîtrise.
-Perspicace, lui accorda-t-elle en ramenant la coupe vers elle. Maintenant, si tu souhaites en savoir plus, j'aimerais que tu m'offres un aperçu de ton pouvoir de guérisson.
Le corellien persista dans son déni.
-Je viens de vous dire..
-Je sais ce que tu as dit, le coupa-t-elle rudement. Ne me prends pas pour une idiote, je sais que tu as tenté de guérir du venin de kodashi cet autre mâle hors monde que ta demi soeur mécréante a épousé.
Liars se figea en entendant ce brusque aveu. Il songea à cette Sorcière mirialan du nom de Natiem qui avait trahi la Montagne Qui Chante au profit des Soeurs de la Nuit et du Sith Unique. Mais cette dernière avait été tuée peu avant la bataille contre Abeloth et le mariage de Travis et d'Azrayna. Ce qui laissait à penser qu'il y avait plus d'une espionne au sein du clan dirigée par sa mère.
-Qu'es-ce je dois guérir, cette fois, une petite angine? Demanda-t-il ironiquement.
-Heureusement, ce ne sera pas aussi futile.
Sa figure radieuse le mit sur ses gardes et le picotement familier du danger électrisa sa nuque. Par réflexe il porta la main à son sabre laser mais le claquement sec d'un cran de sûreté que l'on retirait d'un blaster le persuada de la vanité de son geste.
L'affut froid de l'arme de poing tenue par Face Cramée se colla contre sa tempe.
-Ne t'avise pas de faire le moindre mouvement Jedi Vert, l'avertit-elle.
Le tenant en respect, elle lui confisqua son sabre laser et le fit disparaître sous sa cape en peau de reptile. Pendant ce temps, un bocal était apparu dans la paume de Kylai et à l'intérieur grouillaient des larves répugnantes qui se chevauchaient les unes sur les autres.
Il frissonna lorsqu'il reconnut les vers artériels. Des parasites mortels pour ceux qui les ingurgitaient. Sethnah les lui avait mentionnés quand ils étaient tous les deux apprentis à l'académie Sith de Dromund Kaas. Elle lui avait expliqué que les vers artériels étaient les outils préférés des Soeurs de la Nuit pour achever dans une agonie effroyable leurs esclaves.
La jeune Soeur de la Nuit ouvrit le couvercle et en captura un entre le pouce et l'index. L'animal à la tête munie d'une ventouse se tortilla sous ses roucoulements.
-Magnifiques, n'es-ce pas?
Kylai le jeta ensuite dans la coupe de yeague avant de ramener ses jambes pour libérer la misérable enfant qui attendit que sa maîtresse lui ordonna de se relever. Celle-ci éructa quelque chose en paecien et elle se remit debout dans une posture de servitude.
Avec une fausse nonchalance, Kylai lui tendit le verre.
-Tiens, chère cousine tu dois avoir très soif. Tu peux tout boire.
Liars se raidit soudainement, prêt à bondir comme une Panthère des Sables de Corellia pour empêcher l'irrémédiable de se produire. Mais Face Cramée se rappela à son bon souvenir en appuyant davantage le canon de son blaster contre son crâne.
Impuissant, il observa l'adolescente vider d'un trait le contenu du gobelet. Il laissa transparaître son désarroi dans la Force lorsqu'elle se prit la gorge à deux mains, les yeux écarquillés comme si elle haletait.
Elle chancella sur ses appuis moins d'une minute plus tard et la coupe vide roula à terre.
-Oh, quelle étourdie je suis! S'écria Kylai. J'ai oublié de te préciser, petite cousine, qu'il y avait un ver artériel dedans.
Les deux femmes éclatèrent de rire, à la fureur du Jedi corellien qui vit l'esclave s'écrouler au sol et secouée de spasmes violents. Le ver artériel se propageait dans son système circulatoire, perforant ses artères et ses veines l'une après l'autre.
Sous le coup des souffrances provoquées, elle geignit en versant des larmes de sang. Des filaments rouges sinistres teintèrent ses narines et ses lèvres. Elle se tordit sur le sol devant les deux sombres magiciennes hilares.
Il croisa le regard de Kylai, qui l'encouragea:
-Maintenant tu peux tenter de la sauver, Jedi Vert. S'il n'est pas trop tard.
Face Cramée releva son blaster vers le haut et Liars bondit vers la mourante pour se pencher au-dessus d'elle. Il la prit par les épaules pour l'allonger sur le dos, puis apposa la paume au-dessus de son front pour établir un diagnostic rapide de son état.
Celui-ci se dégradait rapidement à mesure que le temps s'écoulait. Elle n'en avait plus pour longtemps. Il se fondit dans la Force et tenta de se rappeler comment il avait réussi à sauver Sethnah d'une fin certaine grâce à l'aide de Cade Skywalker. L'illustre descendant de sa dynastie lui avait martelé que la compassion constituait la force des Jedi.
Mais il comprit que cela ne marchait que si l'on ressentait des sentiments assez forts pour la personne que l'on souhaitait sauver. Et là ce n'était pas le cas.
Alors il cèda de nouveau à la facilité.
Il puisa au plus profond de sa colère comme il l'avait déjà fait depuis qu'il a usé de la Force la première fois de sa vie sur Corellia. Cette haine qu'il éprouvait contre les Sith depuis toujours alimenta son pouvoir et il perçut l'appel inquiet de Sethnah à travers le lien psychique qui les unissait.
Liars.
Il l'écarta de ses pensées et ses yeux verts et gris luirent de cette braise mortelle qui devenaient la marque des adeptes du Coté Obscur. L'énergie de la Force se déversa de lui dans le corps de l'adolescente au seuil du trépas.
Les deux Soeurs de la Nuit avaient cessé de rire et s'avancèrent pour les fixer de plus près. Leurs sens aiguisés détectaient l'électricité surnaturelle qui crépitait autour d'eux. Une énergie sombre et familière qui réparait peu à peu les vaisseaux sanguins endommagés.
Lorsque cela fut terminé, la jeune fille rouvrit ses yeux bleus qui accrochèrent ceux du Jedi Vert. Celui-ci pouvait y lire de la reconnaissance tandis qu'il l'aida à se relever délicatement. Puis il se tourna pour faire face à Kylai qui l'étudiait avec beaucoup plus d'intensité qu'auparavant. Son rictus narquois avait disparu.
-Satisfaite? Fit-il en grinçant des dents.
Elle hocha le menton et semblait éprouver un mélange de crainte et respect à son encontre. Face Cramée se montrait tout autant circonspecte.
-Ta réputation n'est pas usurpée, Liars Tissan, se contenta de répondre la jeune femme rousse.
Elle congédia finalement sa domestique, qui la défia du regard pour la première fois de la soirée et se dépêcha de s'éclipser ensuite.
-Tu peux nous laisser, Mektia.
Face Cramée rangea son blaster et rendit son sabre laser au jeune corellien, qui ne prit pas la peine de la remercier.
L'hôte de Liars se rassit sur le divan et elle l'invita d'un geste gracieux de la main à l'imiter. Ils allaient reprendre la conversation là où ils l'avaient laissé.

voilà, j'espère que cela vous plaira ;) . bonne lecture

Amber-Star
Messages : 432
Enregistré le : 01 décembre 2014, 21:38
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Anaxes
Affiliation : Indépendant

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Amber-Star » 25 août 2015, 19:57

C'est ce qui s'appelle soigner le mal par le mal! :shock:
Et tant qu'on est dans les poncifs, je pourrais ajouter: " chassez le naturel, il revient au galop"
Liars poursuit son flirt avec le Côté Obscur. J'espère que les informations qu'il obtiendra en valent la peine! :?:
Bougez pas ! Les mains sur la table. Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur et des flingues de concours.

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 27 août 2015, 11:43

bonjour à tous! voici un nouvel extrait où de sérieux évènements se préparent sur Corellia et Bastion: les Sith sont à la manoeuvre!

Noyau de la galaxie, Corellia, Coronet, siège du gouvernement des Cinq Mondes

-Quelle est la situation, général Antilles?
L'hologramme d'une femme blonde aux cheveux coupés courts vacilla avant de se stabiliser devant le visage d'un twi leck à la peau verte assis à sa table de travail. Le regard du président non humain des Cinq Mondes de Corellia s'attarda sur la cicatrice qui galopait de l'oeil droit de la générale corellienne Ona Antilles jusqu'au bas de sa joue.
Cette dernière toisa froidement le non humain avant de répondre:
-Inchangée, commença-t-elle. La flotte du Noyau du Grand Amiral Jhoram Bey maintient toujours le blocus autour de notre monde et nos forces n'ont pas les moyens de le briser.
-Et les chantiers navals?
-Nous venons de terminer d'évacuer le personnel de maintenance et tous les vaisseaux sont maintenant déployés derrière les chantiers. En cas d'assaut massif de la part de l'Alliance Galactique, nous leur infligerons des pertes sévères.
Le twi leck Omus se détendit en s'enfonçant dans son lourd siège massif, ce que la vétéran de la Seconde Guerre Sith Impériale semblait trouver inapproprié.
-Il est de mon devoir de vous informer, monsieur le président, que nos réserves ne sont pas intarrissables.
Ces mots sonnaient comme une piqure de rappel et cela procura au chef d'Etat un agacement non négligeable. Surtout si ce dernier se trouvait être un Seigneur Noir du Sith Unique. Il demeura de marbre, soucieux de ne rien laisser paraître de ses émotions.
-Merci de me faire part de vos préoccupations, général Antilles et cessez d'insinuer que j'y suis indifférent. Actuellement, je fais tout mon possible pour convaincre Commenor et les clans de Bothawui de se ranger à nos cotés.
-Au risque de faire sombrer l'Alliance Galactique dans la guerre civile?
La corellienne qui se tenait raidement dans une posture militaire, lui adressa un sourire condescendant, melé d'une certaine hostilité. Dark Omus se doutait que sa popularité n'était pas généralisée.
-C'est ce que j'essaie pourtant d'éviter.
-Vous donnez l'impression au contraire de faire tout pour.
Le Sith twi leck croisa les mains devant lui pour y apposer son menton.
-Dois-je comprendre que vous répugnez à affronter le Grand Amiral Bey? Personne n'ignore que vous avez été son aide de camp lors de la Seconde Guerre Sith Impériale. Ce serait tout de même dommage avec vos états de service de vous retrouver accusée de haute trahison. Que pensez-vous de cela, général Ona Antilles?
La menace était explicite et il fut satisfait des traits offensés de la commandant qui voyait son sens de l'honneur ainsi égratigné. Mais il la connaissait assez bien pour s'assurer qu'elle ne le trahirait pas, du moins à court terme. Sauf si elle découvrait sa nature de Sith, ce qui fort heureusement pour lui n'était pas le cas. Elle prit l'initiative de terminer cet échange.
-Je répugne seulement à déclencher une guerre que nous avons peu de chance de remporter. Si vous me le permettez, monsieur le président, je vais peaufiner le dispositif tactique. Ona Antilles, terminé.
Son buste disparut dans un flash lumineux tandis que le président des Cinq Mondes croisa le regard de sa secrétaire, une jeune et ravissante twi leck, elle aussi à la peau verte, qui attendait patiemment debout de l'autre coté de son pupitre. Ses deux lekkus, queues crâniennes, reposaient paisiblement sur ses épaules délicates tandis qu'elle lissa le tissu fin de sa robe de soie qui mettait ses courbes en valeur.
-Ona Antilles pourrait représenter un sérieux obstacle à nos projets, monseigneur.
Son timbre soyeux électrisait Dark Omus, qui adorait l'entendre parler. Il n'ignorait cependant pas qu'elle était avant tout une redoutable guerrière Sith et qu'il ne devait pas relâcher sa vigilance au risque de perdre sa place. Mais il l'appréciait suffisamment pour l'autoriser à rester à ses cotés.
-Soyez tranquille à ce sujet, Massana. À cet instant, nous avons réussi à infiltrer l'équipage du Corran Horn et nos éléments se tiennent prêts à prendre le relais en cas de défaillance du général Antilles.
-À propos de Commenor et de Bothawui, vous n'avez pas répondu à leurs appels. Ils pourraient considérer cela comme un affront.
-Ou bien penser que nous craignons que nos communications hors planète soient interceptées.
Une lueur de compréhension passa furtivement dans les prunelles de la non humaine.
-Et vous comptez là-dessus pour les encourager à intervenir. Sauf que les quatrième et cinquième flotte de l'Alliance Galactique surveillent les mouvements des commenoriens et des bothans.
-En d'autres termes, la situation est bloquée et c'est ce qui joue en notre faveur.
Même ce sourire cruel de triomphe attendu qu'elle lui adressait était magnifique. Massana était parfaite et il s'en voudrait s'il lui arrivait quoique ce soit.
-Quand réveillerez-vous le Leviathan, monseigneur? S'enquit-elle.
Il laissa sa voix cristalline bercer ses pensées quelques instants avant de lui répondre:
-Au moment où je le jugerais opportun.
Il appréciait la présence de sa subalterne jusqu'à un certain point. Pour atténuer l'aridité de son ton, le Seigneur Sith lui accorda un sourire généreux. La jeune twi leck avait compris qu'elle devait prendre congé.
Elle s'inclina respectueusement avant de s'éclipser. Les battants se refermèrent derrière sa séduisante silhouette et il regrettait déjà son absence. Allons, il était un digne représentant du Sith Unique et ne pouvait se laisser aller à de tels sentiments.
Au sein de sa confrérie, ce genre de faiblesse équivalait à une mort certaine.
Il se pencha au-dessus de sa table pour ouvrir un autre canal sécurisé. En direction de l'Espace Impérial, plus précisément, Bastion. Une autre twi leck en tenue de combat noire et moulante se matérialisa, lévitant dans l'air.
-Dame Menati.
-Seigneur Omus, fit-elle. Votre projet est-il achevé?
-Fin prêt, assura-t-il. Mais je ne souhaite pas réveiller le Leviathan tout de suite.
-Vous attendez que les troupes de l'Alliance Galactique et les Jedi débarquent sur la planète pour les prendre au piège.
-Je crois savoir que vous réservez un sort identique aux impériaux sur Bastion, Dame Menati. Je suis étonné qu'ils tardent à lancer leur attaque.
L'éloquence d'un gloussement lui parvint.
-Disons qu'ils ont subi beaucoup de retard dans leurs préparatifs. Ils ne se doutent pas un seul instant de la tempête que je vais faire abattre sur eux.
-Combien de temps vos défenses tiendront-elles?
-Suffisamment longtemps pour que le nano virus ait le temps d'agir.
Dark Omus partagea la joie carnassière qui ridait les traits de Dark Menati.
-Si nos projets aboutissent conjointement, les citoyens de la galaxie connaîtront de nouveau la peur et ils comprendront à terme qu'ils n'auront pas d'autre choix que de confier leur destin entre nos mains, exhulta-t-il.
-Un Empire Unique, Un Sith Unique. Bonne chance, monseigneur. Dark Menati, terminé.
Le contact rompu, le Sith twi leck se leva de son siège pour marcher à pas feutrés le long de la baie de transparacier. Au bout de quelques instants, il s'arrêta pour se laisser absorber par les halo de lumière de la capitale corellienne. Tellement plaisible, à croire que Coronet ne semblait guère se soucier de la menace qui pesait au-dessus de sa tête. L'ombre des croiseurs Scythe de l'Alliance Galactique masquait les reflets des autres astres du système de Corellia.
Le blocus avait débuté il y a deux semaines standart, soulignant à quel point les relations avec le gouvernement de Coruscant s'étaient altérées. Ce qui avait débuté sur une simple rivalité fiscale avait dégénéré en grave querelle politique, émaillée d'émeutes et de manifestations nationalistes exacerbées. L'envoi de la Flotte du Noyau dans le système corellien avait été provoqué par la dissolution des Jedi corelliens, qui étaient demeurés neutres tout comme le Haut Conseil du Temple de Coruscant.
Maître Horn avait été arrêté et emprisonné au quartier général de la CorSec, là où Omus avait placé évidemment des personnes de confiance. La moitié des utilisateurs de la Force s'était dispersée dans la nature tandis que les autres fugitifs avaient trouvé abri au Temple de Coruscant. Fournissant malgré eux une caution appréciable au président des Cinq Mondes, qui les fit passer facilement aux yeux de l'opinion pour des traîtres.
Depuis le début du Siège de Corellia, la Chambre Consulaire Populaire avait voté les pleins pouvoirs en sa faveur et le seul obstacle qui demeurait sur sa routé était Ona Antilles. Ce qui l'empêchait de l'éliminer était la popularité dont elle jouissait. Non seulement chez ses compatriotes mais aussi au sein de l'Alliance Galactique qu'elle avait dignement servi durant la Seconde Guerre Sith Impériale.
Et sa réputation de tacticienne chevronnée suffisait à tenir en respect Jhoram Bey qui n'avait pourtant rien à lui envier, surtout avec une flotte deux fois supérieure en nombre. À moins qu'il ne s'agissait que de liens d'amitié noués dans le passé.
Heureusement l'ancien apprenti de Dark Nehor n'était pas entravé par de tels sentiments. Même si son attachement pour Massana était sincère. Cette dernière veillait à l'entrée de son bureau pour empêcher, comme la majorité des guerriers sith présents dans le complexe gouvernemental qui abritait les principales administrations publiques, toute intrusion.
Il la sentait vigilante et concentrée sur sa mission de protection. C'est aussi pour son dévouement qu'il l'appréciait.
Tout à coup son aura dans la Force vacilla dans la Force. Avant de s'évanouir, ce qui alarma le Seigneur Sith qui utilisa la télékinésie pour récupérer son sabre laser rangé dans un tiroir. Puis il étendit sa conscience pour détecter avec précision la présence de l'intrus.
Rien. Non, cela ne le rassurait pas.
Il décrocha et alluma son comlink, composant une fréquence sécurisée.
-Ici, Omus. Sécurité, que se passe-t-il?
Seuls des parasites rauques lui répondirent. Le frisson du danger fourmilla dans ses entrailles tandis qu'il se préparait au pire. Il courrut droit sur la porte dont il écarta les battants d'une simple pensée. Lorsqu'il remarqua le corps de Massana allongée de travers au milieu du couloir devant l'entrée, il activa son sabre laser dont le crépitement rasurant adoucit sa nervosité.
La présence de sa subalterne vivifiait encore la Force, elle ne devait être qu'insconsciente. Sans avoir eu vraisemblablement le temps de se défendre. La crosse de son arme Sith avait roulé à quelques mètres d'elle.
Il se figea net sur le seuil, lorsque l'affut glacial d'un blaster se colla contre sa machoîre. Tenu par une grande femme athlétique à l'allure farouche. Adossée au mur, sur la droite du twi leck, un sourire arrogant plissa les traits tordus par des traces de vaisseaux sanguins éclatés.
Dark Omus qui lorgnait vers elle, un regard méfiant, se retint de s'écrier de surprise lorsqu'il sut à qui il avait affaire.
-Une Soeur de la Nuit, s'étonna-t-il d'un ton neutre. Vous êtes un peu loin de Dathomir, madame.
-Le voyage a été long, reconnut-elle. Je ne pensais pas que les Sith seraient aussi nombreux sur Corellia.
Il éteignit son arme pour ne pas lui donner de raison de l'abattre.
-Massana n'est pas une débutante, comment l'avez-vous neutralisé? Interrogea-t-il.
Avec malice, elle exhiba de son autre main un insecte massif de couleur cuivre rouge.
-Un insecte cogneur Vong, épela-t-il lentement. Astucieux, bien que cela soit illégal dans les secteurs de l'Alliance Galactique.
-Toutes mes excuses, monseigneur, minauda-t-elle, j'ignorais que Corellia appartenait à l'Alliance Galactique.
Son insolence spontanée l'amusa plus qu'il ne l'agaça.
-Je vous sais gré d'avoir épargné sa vie. Si vous l'aviez tuée, je ne vous l'aurais jamais pardonné, appuya-t-il.
Son ton cordial mais distant fit comprendre à la Soeur de la Nuit que malgré ses talents personnels, s'attirer sur soi le courroux du Sith Unique restait toujours une très mauvaise idée.
-Je ne tue jamais mes futurs partenaires, déclara-t-elle sans se départir de sa contenance.
-Vous avez fait tout ce chemin pour que nous devenions partenaires.
Dark Omus savait de source certaine que les Soeurs de la Nuit répugnaient à mettre un seul pied en dehors de leur monde natal. Même pour de bonnes raisons.
-Si nous nous installions à votre bureau pour en discuter, Seigneur Omus? Suggéra-t-elle avec insistance. Je préfère vous avertir d'avance que si vous tentez quoique ce soit, je le saurais prématurément.
Rares étaient les occasions où le twi leck s'était retrouvé en position de faiblesse. Il fut assez intelligent pour ne pas froisser son hôte peu accomodante. Son instinct lui murmurait que cette nuit pourrait s'avérer intéressante.
Sans s'occuper de Massana qui ne resterait pas inerte pour l'éternité, il rejoignit sa table surveillé de près par la Soeur de la Nuit, qui amena un siège léger par télékinésie. Elle prit place en face de lui non sans avoir oublié de lui confisquer son sabre sith au passage. Par précaution. Cette dathomirienne ne le sous estimait pas.
Le Seigneur Noir du Sith Unique s'enfonça dans son siège lourd et soutint le regard impénétrable de sa visiteuse nocturne.
-Eh bien, que puis-je pour vous?
-Je suis au courant du projet Leviathan, lui affirma-t-elle sans préambule.
Il garda le silence et la Soeur de la Nuit, sans cesser de le braquer avec son arme de poing, choisit de répondre à son interrogation muette.
-Je suis arrivée, il y a trois jours, sur Corellia et j'ai pris le temps de fouiner un peu. Notamment à l'ancienne tour de Novatech Galactic Industry.
Omus devait s'avouer désarçonné par l'assurance de cette étrangère qui paraissait bien informée. Ce qui donnait une idée de sa maîtrise de la Force et de sa détermination. Elle n'était guère différente d'une Dame Noire du Sith Unique.
-Comment avez-vous franchi le blocus de l'Alliance Galactique? Fit-il d'un ton innocent.
Elle se déroba comme il s'y attendait.
-Moins vous en savez sur moi, mieux ce sera, monseigneur. Du moins jusqu'à ce que nous puissions nous accorder une certaine confiance mutuelle.
Elle possédait l'avantage mais elle ne relâcha pas sa vigilance. Il ne pouvait pas lui reprocher cette méfiance car n'importe pouvait craindre de se retrouver dans la même pièce qu'un Seigneur Noir du Sith Unique.
-Dois-je comprendre que vous êtes opposée à ce projet?
-Au contraire, je souhaite apporter ma contribution.
Sans baisser sa garde, elle releva légèrement le canon de son blaster vers le plafond. Omus en profita pour étudier l'étrange ceinture écailleuse qui lui serrait l'abdomen. Il jura l'avoir vu remuer quelques instants auparavant.
Peut-être une autre arme bio organique, dont elle avait le secret. De la même origine que ses scarabées Vong qu'elle dissimulait dans les poches de sa cape en peau de reptile.
-Un simple holo aurait suffi, vous savez, lui fit-il remarquer. Vous avez pris beaucoup de risques en vous introduisant dans un bâtiment sous le contrôle du Sith Unique.
-Votre danseuse twi leck de cabaret n'aurait jamais accepté de me laisser passer. Et vous, auriez-vous accepté de recevoir mon appel?
Il sentait que Massana reprenait ses esprits. Sa colère flamboyait, pareille à une tempête sur le point de se déchaîner. Nul doute qu'elle n'aurait jamais accepté de se faire traiter de Danseuse de Cabaret. La Soeur de la Nuit devait se douter qu'elle aurait de nouveau affaire à la guerrière twi leck mais cela semblait ne pas l'inquièter outre mesure.
-Non, probablement pas, reconnut-il en croisant ses deux mains devant lui.
Elle brandit dans sa paume un disque holographique et l'activa. Le Sith twi leck se pencha, subitement intrigué par l'étrange arme blanche, une sorte de poignard à lame triangulaire matérialisée en trois dimensions. Qui tournait lentement sur elle-même, lui permettant de l'étudier sous les angles. Une pierre roula dans son estomac lorsqu'il réalisa de quoi il s'agissait.
-La Dague de Mortis, lâcha-t-il dans un murmure à peine audible.
La Soeur de la Nuit paraissait être ravi de son petit effet de surprise.
-Je me souviens que Dark Krayt avait lancé des expéditions après le Massacre d'Ossus. Vous l'avez donc retrouvée?
-Deux Soeurs doivent aller la récupérer sur Nal Hutta, affirma-t-elle en rangeant son instrument. Et elles viendront nous rejoindre sur Corellia quand ce sera fait.
Le Sith twi leck l'écoutait cette fois d'un air distrait. Car il envisageait tout le potentiel qu'il allait tirer de cet artefact redoutable, si ce dernier tombait entre ses mains. Il jubila intérieurement lorsqu'il comprit que les Soeurs de la Nuit comptaient justement le lui remettre. Au juste prix, cela allait de soi.
La transaction serait négociée et pour illustrer cet état d'esprit, la dathomirienne consentit à ranger son blaster.
-Que voulez-vous en échange de la Dague? Demanda-t-il.
À ces mots, les battants de duracier trempé qui protégeaient son bureau s'écartèrent soudainement à l'intention d'une jeune twi leck en furie, qui brandissait son sabre laser avec l'intention de l'abattre sur le premier venu.
-D'abord que votre danseuse de cabaret évite de me tuer.
-Ce n'est pas de ma faute, lui rappela-t-il avec placidité, c'est vous qui l'avez mise en colère.
Les lekkus de Massana serpentaient vivement autour de son crâne, témoignage de la volonté de vengeance qui l'animait. Le halo rouge sang de sa lame énergétique grésillante éclaboussait d'une lueur sinistre ses yeux jaunes emplis de bestialité. Dark Omus déplorait qu'en cet instant elle n'ait plus l'air aussi magnifique que d'habitude.
Mais il ne pouvait pas lui en vouloir de laisser éclater sa vraie nature.
-Je ne suis pas une danseuse de cabaret! Beugla-t-elle.
Elle s'élança en levant son arme au-dessus de sa tête et le président des Cinq Mondes vit avec anxiété la Soeur de la Nuit glisser avec un professionalisme nonchalant une main sous sa cape. Certainement pour saisir un scarabée Vong.
Il leva la main dans la direction de la jeune adepte du Sith Unique et celle-ci se trouva coupée dans son élan, bloquée par un mur invisible. Tandis que la Soeur de la Nuit demeurait impassible, sereine sur les évènements à venir.
-Non, cette dame est mon invitée, Massana.
Sa voix avait adopté un ton affable bien que la Force ait renforcé son intensité. De l'hésitation se lut dans les pupilles braise de sa congénère qui s'immobilisa confuse. Elle éteignit son sabre et la rangea sous sa robe non sans avoir décoché un regard venimeux en direction de la Soeur de la Nuit qui la toisait d'un air insolent.
-Maintenant que votre danseuse exotique s'est calmée, je peux continuer la liste de mes revendications. Que vous trouverez abordables, je n'en doute pas, monseigneur.
Le twi leck l'encouragea d'une inclinaison du menton tout en surveillant attentivement les moindres faits et gestes de la guerrière du Sith Unique. Qui brûlait d'infliger un châtiment long et douloureux à cette sauvage qui l'avait humiliée.
Cela se voyait à ses poings serrés prêts à broyer ce qui lui passerait à portée de main.
-Mes Soeurs et moi voulons nous assurer qu'une place de choix nous sera réservées au sein du nouvel Empire que le Sith Unique va restaurer.
-C'est-à-dire?
-Nous réclamons le contrôle total du Secteur de Quelii et une partie de l'Espace Impérial dont Bastion.
-Vous êtes très ambitieuse, observa-t-il. Vous avez réfléchi à cette question avec beaucoup de sérieux, puis-je savoir si les vôtres partagent ce même idéal? Les Soeurs de la Nuit ont la réputation de se désintéresser du reste de la galaxie en dehors de Dathomir.
-La plupart sont récalcitrantes à l'ouverture mais je ne doute pas qu'elles entendront raison avec votre aide.
Dark Omus avait jusqu'ici estimé que les Soeurs de la Nuit n'étaient que des stupides mégères emprisonnées dans leurs préjugés. Mais son point de vue commençait à évoluer à cause de cette rencontre inattendue.
-Je pense que ce ne sera pas insurmontable.
À vrai dire, l'idée de voir Bastion, l'une des planètes les mieux fortifiées aux mains de ces magiciennes sombres lui déplaisait quelque peu. Il contint ses réserves sous un masque de courtoisie.
-Une dernière chose encore, monseigneur. Connaissez-vous Liars Tissan et Sethnah Khai?
-Ah, ces traîtres.
Il ne cacha pas son mépris hautain aux noms des deux anciens adeptes du Sith Unique. Tant des siens avaient péri à cause d'eux sur Corellia, Dathomir et bien d'autres mondes où les Sith infiltrés effectuaient un travail de sape de longue haleine.
-S'ils arrivent sur Corellia, nous souhaitons que vous nous les livriez vivants.
-Ils ont détruit Dark Nehor, mon ancien maître. Si vous le permettez, Soeur de la Nuit, il serait plus judicieux que ce soit moi qui m'occupe d'eux. Mais je ne crois pas qu'ils soient assez stupides pour arriver jusqu'ici.
-Qui sait? Fit son interlocutrice. Enfin nous en rediscuterons peut-être plus tard. Sommes-nous d'accord sur le reste, Seigneur Omus?
Celui-ci hocha la tête pour signifier son approbation. Satisfaite, la Soeur de la Nuit se leva et lui rendit son sabre laser. Massana s'était déplacée pour lui bloquer la sortie mais il lui ordonna d'un signe impérieux de la main de s'écarter.
La twi leck était compétente pour éxécuter sa volonté mais pas au point de savoir comment saisir une excellente opportunité au nom du Sith Unique. Voilà pourquoi elle ne serait jamais une Dame Noire. Enfin, il connaissait ses limites depuis qu'il l'avait fait entrer à son service.
-Quel est votre nom?
-Yimin, monseigneur.
-Bien, restez devant l'entrée car je pourrais avoir besoin de vos services ce soir.
Il sentit la surprise et l'incompréhension de la jeune twi leck. Les deux femmes échangèrent un regard peu amical avant que la porte ne se verrouilla derrière la dathomirienne. Dark Omus repoussa son siège en arrière avant de se diriger vers sa secrétaire.
-Vous auriez du la tuer au lieu de passer cet accord, monseigneur, lui lança celle-ci.
-Vous n'êtes pas la personne la mieux placée pour me dire ce que je dois accomplir, Massana. Auriez-vous oublié votre rang?
Les yeux de la subalterne reprirent leur nuance paisible tandis que ses lekkus s'agitèrent cette fois sous le coup de la peur. Elle se précipita à genoux, face contre terre, pour renouveler son allégeance au Seigneur Noir du Sith Unique.
-Tout ce que je suis vous appartient, maître, lui déclara-t-elle d'une voix humble. Je n'ai pas été à la hauteur de ma tâche, ce soir. Je n'ai pas réussi à l'empêcher d'entrer.
Moi non plus, pensa-t-il pour lui-même.
-Eh bien, je vous offre l'occasion de vous racheter. Relevez-vous.
Elle obéit et croisa ses mains devant elle en signe d'attente. Le Président des Cinq Mondes de Corellia plongea ses yeux et ses pensées, à travers la baie de transparacier, au delà du panorama urbain de Coronet et de son ballet de lumière chancellante.
Il tourna le dos à sa congénère avant de glisser par dessus son épaule.
-Une source fiable m'a averti tout à l'heure qu'une Jedi corellienne et des agents de la Résistance pour la démocratie de Corellia vont tenter cette nuit de délivrer maître Terrax Horn qui est toujours emprisonné dans les locaux de la CorSec. Prenez tous les guerriers qui n'ont pas été trop endommagés par notre nouvelle associée et éliminez ces rebelles.
-Et pour la Jedi?
-Capturez-la vivante si possible. Faites-vous seconder par Yimin, cela nous permettra de constater jusqu'à quel point elle peut nous être utile.
La twi leck fronça les sourcils, mécontente que son maître lui impose la présence de cette intruse. Elle fut assez intelligente pour garder sa contenance d'auxiliaire servile.
-À vos ordres, monseigneur.
Elle inclina le buste comme salut respectueux avant de s'éclipser pour accomplir sa tâche. D'une certaine façon, elle n'était pas fâchée de pouvoir passer ses nerfs sur quelqu'un.
Dark Omus fixa obstinément les sommets des habitations de la capitale corellienne, protégée par le bouclier planétaire. Il faisait confiance à Massana pour qu'elle remplisse sa mission avec le zèle habituel. Ce qui lui tourmentait l'esprit, était les deux noms lâchés intentionnellement par la Soeur de la Nuit.
Liars Tissan et Sethnah Khai. Ces deux renégats que le Sith Unique avait appris à craindre et à haïr depuis l'échec du complot de Novatech Galactic Industry et bien plus depuis la débâcle de Dathomir. Ils avaient abattu son ancien maître Dark Nehor, qui avait infiltré l'entreprise de robotique sous le nom d'Attemprass Separ. Et bien d'autres avaient succombé sous les coups de leur sabre laser.
Son instinct le prévint alors que leur route allait croiser la sienne dans un avenir très proche. Une occasion peut-être d'en finir avec eux.


voilà j'espère que cela vous plaira: j'en suis à 62 pages et je suis pas prêt d'avoir fini :twisted: !

Amber-Star
Messages : 432
Enregistré le : 01 décembre 2014, 21:38
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Anaxes
Affiliation : Indépendant

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Amber-Star » 29 août 2015, 21:53

Une Sœur de la Nuit utilisant des armes Vong? Cette Yimin est-elle bien ce qu'elle prétend être?
Et le moyen de transport? On peut supposer que Liars et Sethnath n'ont pas suffisamment endommagé les fameuses navettes Fury, mais...
Que de questions en suspens!! :?: :?:
Bougez pas ! Les mains sur la table. Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur et des flingues de concours.

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 05 septembre 2015, 22:57

bonsoir! dans ce nouvel extrait, liars et sethnah ont quitté dathomir pour tenter de remettre la main sur la Dague de Mortis ;) ! mais en chemin, ils découvriront une mauvaise surprise qui leur permettra cependant de concrétiser enfin leur relation :lol: (mieux vaut tard que jamais).

Quelques minutes plus tard, le Jedi errant se retrouvait torse nu assis sur la table d'opération au milieu de l'infirmerie exigüe du Baroudeur. Sethnah Khai se tenait à ses cotés, lui agrippant la main, le visage camouflé sous son capuchon sith.
Ses yeux sombres d'amande plongèrent dans les iris verts et gris de Liars, qui devenait anxieux lorsqu'il fixa Anubis en train de soumettre la fiole contenant son sang à une batterie de tests complexes et successifs. Le droïde protocolaire se tourna ensuite vers les deux anciens apprentis du Sith Unique.
-Maîtresse Sethnah, maître Liars, les tests sont positifs. Le sang de maître Liars contient une version fort rare de synox, un poison mortel.
-Tu es en train de me dire que je suis en sursis, tas de ferraille? Jura le corellien.
-Rassurez-vous, cette version est relativement inoffensive. Votre structure cellulaire et le fonctionnement de vos organes vitaux ne sont pas menacés.
-Mais? Appuya la jeune femme soupçonneuse.
L'adverbe relativement l'avait sans aucun doute alarmée. La tension qui habitait Liars suintait dans les flots de la Force quand il crut remarquer de l'embarras dans les photorécepteurs de l'automate.
-Je crains que vos capacités de reproduction ne soient malheureusement et définitivement altérées.
Ce fut le visage fin et osseux du jeune humain qui se décolora sous le choc du diagnostic alors que Sethnah faisait preuve d'un détachement incroyable et admirable. Sa voix trahissait néanmoins une fureur contenue.
-Tu peux être plus précis, Anubis?
-Eh bien, en cet instant, les molécules du synox sont en train de détruire tous les spermatozoïdes de maître Liars. Ce qui va le rendre stérile.
-Il existe un moyen de l'empêcher?
-Le processus est irréversible, maîtresse. Malgré les pouvoirs de guérisson dont dispose maître Liars, il n'y a rien à faire. Le synox est une substance extrêmement puissante et rapide.
Le jeune corellien empoisonné n'écoutait plus depuis quelques secondes cette conversation. Il avait compris la perversité du geste de Kylai. Elle ne voulait pas le tuer ni même le blesser mais l'humilier. En lui infligeant ce coup plein de symbole.
Même s'il le voulait, il ne pourrait jamais fonder une famille avec Sethnah. Et peut-être même qu'elle ne voudrait plus rester avec lui. D'un certain point de vue, la jeune Soeur de la Nuit les avait tués tous les deux.
Puis la colère monta en lui, un volcan prêt à entrer en éruption. Il refusait de laisser Kylai gagner par n'importe quel moyen. Quoiqu'en dise Anubis, il allait se guérir lui-même comme il avait sauvé cette petite Namneyen d'une mort affreuse.
Alors il invoqua la Force et l'obscurité qui l'imprégnait, une fois de plus. Sethnah le sentit à travers le lien psychique qui l'unissait à lui. Les flammes de la haine noyaient la mer verte et grise qui emplissait les yeux de son protégé.
-Liars! S'écria-t-elle, horrifiée.
Il déversait la Force en lui-même pour tenter de détruire le synox qui circulait dans le sang et s'accumulait dans ses testicules. Il guida l'énergie des ténèbres vers la toxine et fut confiant dans sa capacité à l'annihiler.
Mais cela ne se produit pas: les molécules ne furent pas anéanties. Bien au contraire, elles absorbèrent ce flux sombre qui les nourrissait au lieu de les faire faner. Et s'il ne cessait pas immédiatement d'user de ses pouvoirs, il les ferait muter au risque de causer des dommages plus graves à son corps.
Il comprit que la nature vénéneuse de ce synox avait été modifiée par la Magie des Soeurs de la Nuit. Et pourquoi Kylai avait testé ses pouvoirs de guérisson. Ce n'était pas un simple caprice mais une manoeuvre calculée. Elle l'avait piégé.
La braise s'évanouit de ses yeux verts et gris avant qu'ils n'affichèrent un abattement complet. Comme quand il avait appris la mort de son père Davok Tissan. Sethnah se précipita pour l'attraper par les épaules.
-Liars, ce n'est pas la solution.
-Je sais, avoua-t-il dans un souffle.
La jeune femme aux cheveux blancs ordonna au droïde protocolaire.
-Retourne au cockpit, Anubis.
-À vos ordres, maîtresse.
Quand le serviteur disparut, le jeune homme aux épaules affaissées n'osait plus affronter le regard de sa camarade.
-À cause de Kylai, je ne suis plus rien, se lamenta-t-il.
-Pas pour moi, lui affirma-t-elle.
Elle s'assit à coté de lui sur la table d'opération qui gémit d'un grincement métallique. Ses yeux sombres d'amande luirent d'une tristesse nostalgique.
-Je vais te confier un secret que j'ai gardé pour moi depuis trop longtemps.
Elle inspira avant de continuer:
-Quand j'avais six ans, les Soeurs de la Nuit ont décidé de purifier certains des esclaves qu'elles jugeaient impropres à la reproduction. J'en fis partie.
-Elles vous ont fait avaler du synox?
Elle lui accorda un sourire mince.
-Cela ne s'est pas vraiment passé en douceur. Elles ont usé directement sur nous du Coté Obscur.
Le jeune humain grand et maigre frissonna d'effroi.
-Que t'ont-elles fait?
-Elles ont brûlé mes ovaires. J'ai cru que mes boyaux allaient se liquéfier.
Elle narrait son calvaire de son flegme ordinaire auquel Liars s'était habitué sans jamais comprendre comment elle parvenait à rester maîtresse de ses émotions. Puis il comprit aussi qu'elle lui disait à mots couverts que les victimes n'étaient pas les coupables.
-Je suis désolé, Sethnah.
Il avait conscience que sa déclaration était au mieux dérisoire, au pire ridicule.
-Je suis désolé de n'être qu'un fardeau pour toi et de ne pas pouvoir plus t'aider plus que cela, lui avoua-t-il les yeux embués par le chagrin.
-Liars, tu ne peux pas dire ça. Surtout après tout ce que nous avons traversé ensemble.
Elle l'étreignit subitement par la nuque et l'embrassa avec fougue sur les lèvres. Son énergie fut telle qu'elle le renversa sur la table d'opération qui gita sur le coté en équilibre précaire.
Elle se redressa ensuite pour retirer son manteau sith et dégrafer le haut de sa combinaison de combat rouge écarlate tout en aérant du revers de la main sa crinière blanche.
Liars Tissan secoua la tête d'un air de lassitude résignée.
-Cela ne sert à rien, nous ne pourrons pas avoir d'enfants.
-Alors faisons comme si nous pouvions en avoir, glissa-t-elle avant de l'enfourcher.


Namneyen, qui rongeait son frein dans le siège de pilote du Baroudeur, croqua la barrette de survie protéinée. La jeune fille eut l'impression de goûter un festin de rois, par rapport aux restes que lui offraient sa chère cousine tyrannique aux Plaines de l'Infini.
Elle jeta un coup d'oeil en direction du droïde protocolaire, qui s'affairait sur les signes vitaux du cargo spatial.
-Ils sont toujours à l'infirmerie?
-Oui, maîtresse Namneyen, j'ai cru comprendre que maîtresse Sethnah voulait poursuivre des examens complémentaires sur maître Liars.
Elle émit une toux sceptique avant de scruter fébrilement le tableau de bord.
-Il y a des holocaméras, ici?
-Vous avez besoin d'un code personnel pour cela.
Elle jura en paecien avant de manipuler avant précaution les instruments de commande. Se passanr ainsi de la permission d'Anubis.
-Mais vous n'avez pas le droit! Glapit ce dernier.
-Tais-toi, lui asséna-t-elle avec un regard furibond.
Elle parvint après plusieurs tentatives à accéder aux holocams de sécurité du cargo corellien et elle passa en revue sur un écran mural les images qui lui étaient transmises. Elle surprit les deux anciens apprentis du Sith Unique allongés nus sur la table d'opération de l'infirmerie dans une posture très intime. Leur corps s'entrelaçant l'un contre l'autre.
Namneyen s'empressa de désactiver l'écran mural pour revenir à des choses plus utiles que d'espionner la vie privée d'autrui.
-Hum, ils ont l'air d'aller bien.

non mais qu'es-ce que c'est que cette gamine qui ne respecte pas l'intimité de ses aînés? ah ces jeunes, rien ne va plus :evil:

Avatar du membre
Dark Asmodeus
Messages : 175
Enregistré le : 15 octobre 2014, 10:03
Sexe : Masculin
Espèce : Sith
Planète natale : Mrlsst
Affiliation : Sith
Localisation : Cuirasser Sith Tenebrae

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Dark Asmodeus » 09 septembre 2015, 14:26

j'ai lus les cinq extrais est j'ai adoré :o :)
hâte de lire la suite :)
Il faut savoir endurer la souffrance, la douleur est bénéfique sur le chemin du guerrier.
One Piece, Zoro Roronoa, combat final contre kaku

Avatar du membre
jaina solo
Messages : 575
Enregistré le : 09 juillet 2013, 20:21
Sexe : Féminin
Espèce : Humain
Planète natale : Coruscant
Affiliation : Jedi
Localisation : La ou la Force m'appelle...

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par jaina solo » 09 septembre 2015, 20:42

J'ai pas encore finit le premier :/
Le sabre jedi...

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 09 septembre 2015, 22:16

par curiosité, il te reste encore beaucoup de pages 8-) ?

Avatar du membre
jaina solo
Messages : 575
Enregistré le : 09 juillet 2013, 20:21
Sexe : Féminin
Espèce : Humain
Planète natale : Coruscant
Affiliation : Jedi
Localisation : La ou la Force m'appelle...

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par jaina solo » 09 septembre 2015, 22:18

Environ 30 :/
Le sabre jedi...

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 09 septembre 2015, 22:52

ok, quand tu auras fini, si tu souhaites poster tes impressions sur le tome 1 tu pourras le faire sur le topic que j'ai ouvert il y a un an ;) .

bonne fin de lecture

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 11 septembre 2015, 22:56

bonsoir un nouvel extrait ;) ! dans celui-ci, la résistance s'organise contre Dark Omus qui tient d'une main de fer Corellia, assiègée par l'Alliance Galactique. allez je vous laisse découvrir tout ça :twisted:

Calari Nevel releva tout à coup vers les yeux vers l'airspeeder qui la survolait dans un hurlement de moteurs ioniques. Dans la Force, elle l'avait senti arriver et ce fut le bruit qui la surprit. Semblable à celui de cieux déchirés par des tempêtes.
La jeune femme blonde encapuchonnée s'emmitoufla davantage dans son manteau vert et ample de Jedi corellienne. Depuis quelques minutes, cachée dans les ténèbres, elle s'était positionnée derrière le bâtiment imposant et austère des Forces de Sécurité corelliennes, la CorSec. Elle embrassa d'un regard nostalgique cette silhouette, lui rappelant le temps consacré à la sauvegarde des citoyens du système de Corellia pendant des années.
Il y a encore trois semaines standart, elle travaillait au quartier général de la CorSec avec ses confrères sous les ordres de maître Terrax Horn. Sans se soucier vraiment des tensions grandissantes entre l'Alliance Galactique et Corellia. Jusque ce que les évènements les rattrapent.
Maître Terrax Horn avait été arrêté sans ménagement devant des centaines de témoins par ces mêmes officiers de la CorSec avec il travaillait en bons termes. Devant l'ancienne Tour de Novatech Galactic Industry où il avait l'intention d'enquèter. Un endroit maudit qui faisait état de rumeurs persistantes sur des activités suspectes. Dangeureuses.
Calari elle-même avait tenté de s'en approcher, sans succès. Refoulée incessamment par les gardes de la CorSec réquisitionnés par le Président des Cinq Mondes. Il existait donc un mystère qu'il lui fallait percer. Aussitôt que maître Horn, le leader des Jedi corelliens, serait libéré, bien entendu.
Au milieu de la ruelle sombre qui sillonait l'arrière du complexe, elle disposait d'un point de vue privilégié sur ses deux accès.
Elle décrocha son comlink de la ceinture et le porta à ses lèvres. Cette nuit était propice à ce projet d'évasion.
-Équipe Bantha, vous me recevez?
-Nous vous recevons, Jedi Nevel, lui répondit un homme qui dirigeait un commando de secours. Nous venons d'entrer dans le bâtiment, rien à signaler.
-Bien, maître Horn est enfermé au sous-sol, deux étages en-dessous. Dans une cellule du quartier de haute sécurité. Vous n'avez pas oublié les boulons d'entrave pour les droïdes de surveillance?
-Non, soyez rassuré. Dans dix minutes standart, je vous recontacterai pour vous confirmer que nous accèderons aux égouts avec maître Horn.
La voix du commandant qui menait l'escouade témoignait d'un professionalisme apaisé. Celui qui savait exactement ce qu'il devait faire. Le mouvement Résistance pour la démocratie de Corellia était né peu après l'emprisonnement de maître Horn et la dissolution des Jedi corelliens. Ceux parmi ces derniers qui avaient pu quitter la planète avaient trouvé refuge au Temple de Coruscant. Offrant une excellente raison à Omus de les ostraciser.
Les autres s'étaient résignés à la clandestinité dans le Secteur Bleu. Comme Calari Nevel.
-Quand maître Horn sera libre, nous convergerons vers la tour de Novatech Galactic Industry où l'équipe Mynock nous attend. Que la Force soit avec vous, Bantha leader.
-Que la Force soit avec vous, Jedi Nevel. Bantha leader, terminé.
Elle rangea son comlink, certaine que les dix minutes seront longues à s'écouler. Mais elle se fiait à l'équipe Bantha, qui était composée pour l'essentiel d'anciens membres de la CorSec. Des professionnels de la filature et des opérations délicates. Pour celle-ci, ils n'auraient droit qu'à un seul essai.
Elle repensa néanmoins aux dernières pertes qu'ils avaient encaissé. À ces cadavres jonchant les rues infectes du Secteur Bleu qui portaient des marques de brûlure, cautérisées. Probablement causées par des armes énergétiques tels que des sabres lasers.
Des mois après l'échec du complot sith perpétré par Dark Nehor, l'ombre du Sith Unique planait de nouveau sur Corellia. Hormis elle et les siens, personne d'autre ne semblait en être vraiment conscient.
Les corelliens se retrouvaient pris entre deux feux: les adeptes du Coté Obscur qui rodaient comme des fantômes et le blocus de l'Alliance Galactique. Sans compter le fanatisme de plus en plus radical et aveugle de Omus, certainement manipulé par un Seigneur Noir ou une Dame Noire du Sith Unique.
La Jedi corellienne vérifia son chronomètre et réalisa que l'équipe Bantha avait deux minutes de retard. Toujours pas d'appel. Elle projeta sa conscience autour d'elle et perçut des échos sombres qui résonnaient derrière ces murs inexpugnables.
Puis des sentiments de peur et de détresse embuèrent ses sens. Elle comprit que l'équipe Bantha venait d'être piégée. Elle ranima son comlink.
-Ici, Calari Nevel. Equipe Bantha, vous me recevez?
La voix de Bantha Leader hurlait cette fois d'effroi.
-Nous sommes attaqués, il y a des Sith partout! On évacue, on évaAArgh..
Des parasites angoissants relayèrent le silence funeste de son interlocuteur. Son instinct lui criait de sauver sa peau, Horn ne pourrait pas être sauvé ce soir. Tout comme Bantha Leader et le reste du commando qui devaient être morts.
Ils étaient attendus et seule une chose pouvait l'expliquer. Une taupe dans le mouvement rebelle corellien.
Si elle ne voulait pas subir le même sort, elle devait s'enfuir. Mais même pour cela, il était trop tard. Le picotement familier du danger courut le long de sa moelle épinière jusqu'à la nuque et elle dégaina son sabre laser, prêt à l'emploi.
Un néon vert rubis se déploya, démasquant les dizaines de silhouettes encapuchonnées qui l'encerclaient de part et d'autre. Sur sa droite une jeune twi leck à la peau verte découvrit son visage et ses lekkus soyeux puis sortit du rang. Sa voix cristalline s'éleva:
-Je crains que pour ce soir, maître Horn ne puisse se joindre à vous, Jedi Nevel.
-Qui êtes-vous? Lui demanda sèchement la Jedi corellienne.
Calari Nevel scruta les paires d'yeux jaunes qu'elle sentait peser sur ses épaules.
-Je suis Massana.
-La secrétaire d'Omus, s'étonna-t-elle presque choquée par l'aveu. J'imagine que c'est plutôt lui qui travaille pour vous.
-Il souhaite vous rencontrer en personne. Rangez votre arme et suivez-nous sans résistance.
La Jedi corellienne pointa sa lame de lumière dans sa direction.
-Je ne vous fais pas confiance, vous avez exterminé tout le commando.
-Et aussi celui que vous deviez rejoindre du coté de la tour de Novatech Galactic Industry. Rassurez-vous, ils n'ont pas souffert inutilement.
La non humaine en robe sith lui adressa un sourire d'une cruelle ironie. Et la jeune femme blonde ne s'attendait pas à bénéficier d'un meilleur traitement.
-L'hospitalité Sith, très peu pour moi.
Massana soupira.
-Je m'y attendais. Décevant, mais pas très surprenant.
Elle leva la main comme un signal convenu et des dizaines de lames rouges sang prirent vie dans un crépitement intimidant. Calari se raidit, parée pour l'affrontement.
-Le Seigneur Omus la veut vivante, rappela la twi leck à ses sbires.

oui je suis sûr que vous vous demandez: comment tout cela va-t-il finir? :twisted:

Avatar du membre
Dark Asmodeus
Messages : 175
Enregistré le : 15 octobre 2014, 10:03
Sexe : Masculin
Espèce : Sith
Planète natale : Mrlsst
Affiliation : Sith
Localisation : Cuirasser Sith Tenebrae

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Dark Asmodeus » 12 septembre 2015, 10:26

et ben sa promet :shock: une jedi contre des dizaines de Siths ! sa vas faire mal. j'ai hâte de lire un autre extrais.

A se propos, je suis en train de lire tes fan-fic, j'ai commencé par le ''cycles de liars skywalker'', j'en suis a peut près a la moiter.

P.S.: comment fait tu pour trouvé les nom de tes personnages ? moi j'ai du mal :( .
Il faut savoir endurer la souffrance, la douleur est bénéfique sur le chemin du guerrier.
One Piece, Zoro Roronoa, combat final contre kaku

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 12 septembre 2015, 11:11

pour les nom des perso, je dispose de pas mal de sources d'inspiration: les bouquins les film, les mythologies grecque ou égyptiens avec le panthéon des dieux et des déesse qui vont avec...etc etc.

bon je vais prendre quelques exemples: Sethnah est dérivé du dieu du mal égyptien Seth le frère d'Osiris (qui en passant a donné un sith du nom de Dark Osirias; j'ai trouvé ça classe).

Dark Séid est le nom d'un méchant dans un comic Batman, je suis tombé dessus par hasard (Darkséid était un nom complètement attaché, je l'ai juste détaché et ça donne un nom de sith classe à moindre frais). Dark Messiah est le nom d'un titre d'un jeu vidéo auquel je n'ai pas joué. (quand tu enlèves le h à la fin, ca fait sombre messie en anglais ;) )

après il y a des noms que je sors de nulle part: c'est du pur flair! en fait c'est un peu le loto ou comme les chiffres et les lettres, il faut que tu prennes des morceaux de mots et ensuite tu essaies de les complèter par plusieurs autres combinaisons de morceaux de mots (tout en ne cessant de remplacer une lettre par une autre pourvoir ce que ça donne). n'hésite pas à prendre une feuille de brouillon et laisse fonctionner ton imagination, surtout ne la bride pas.
bref inspire toi de ce qui t'entoure: au début, c'est pas évident mais plus tu auras l'habitude d'écrire et plus cela deviendra un réflexe instinctif 8-) !

le secret est d'avoir une grande culture générale: n'hésite pas à feuilleter (j'ai bien dit feuilleter pas lire!) des dictionnaires encyclopédiques et à t'approprier certains noms qui te plaisent et à les tourner comme tu veux.

bon courage

Avatar du membre
Dark Asmodeus
Messages : 175
Enregistré le : 15 octobre 2014, 10:03
Sexe : Masculin
Espèce : Sith
Planète natale : Mrlsst
Affiliation : Sith
Localisation : Cuirasser Sith Tenebrae

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Dark Asmodeus » 12 septembre 2015, 13:13

Merci de ta réponse, je n'avais jamais pensé à chercher dans des encyclopédies, la mythologie, les comics, et toute autre source d'inspiration.

En fait un seul de mes noms vient d'une source autre que star wars, c'est Xyphos, le nom de mon chiss, il est tiré du jeu " Dragon quest sword, la reine masquée et la tour des miroirs ", c'est le boss de fin, son nom s'écrit avec un "i" au lieu d'un "y" mais j'ai trouvé que son nom sonné mieux avec un "y". Ce qui donne en nom complet chiss: Maax'ypho'swanao.
Il faut savoir endurer la souffrance, la douleur est bénéfique sur le chemin du guerrier.
One Piece, Zoro Roronoa, combat final contre kaku

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 16 septembre 2015, 22:29

bonsoir! j'en suis à 90 pages!! :D . pour fêter ça, je vous publie un autre extrait où vous découvrirez ce qui est arrivé à la Jedi Calari Nevel et le moins qu'on puisse dire est qu'elle est en mauvaise posture!

Corellia, Coronet, Tour de Novatech Galactic Industry

Calari Nevel ignorait combien de temps elle était restée inanimée. Elle savait cependant que le jour s'était levé depuis plusieurs minutes sur la capitale Coronet encors somnolente. La jeune Jedi corellienne battit vivement des paupières tandis qu'une douleur persistante élançait encore son front.
Des flash de souvenirs lui revinrent par brides furtives et confuses, tandis qu'elle fixait d'un air comateux les sommets de duracier des habitations urbaines qui s'éveillaient à peine.
Sa situation ne lui laissa plus le moindre doute lorsqu'elle tenta ensuite de remuer bras et jambes. En vain. Elle était assise devant la grande baie de transparacier dans une grande chaise, les poignets et les chevilles attachées aux bras et aux pieds de ce meuble.
Elle tourna la tête à droite puis à gauche et découvrit que la grande pièce dans laquelle elle se trouvait était vide et dépourvue de la moindre décoration. Ce qui lui conférait un étrange sentiment de néant oppressant. Mais peut-être était-ce l'effet voulu.
Brusquement une silhouette apparut en face d'elle. Elle releva la tête vers une femme grande et athlétique, à l'apparence malfaisante et farouche dont la présence électrisait ses propres perceptions, preuve d'une grande maîtrise de la Force.
Elle était vêtue d'une robe en peaux de reptile, recouverte par un large manteau à capuchon du même acabit. Son visage qui avait du être séduisant en d'autres temps, était grelé de stigmates de vaisseaux sanguins éclatés et ses yeux traduisaient une froide cruauté. Une ennemie dangeureuse qui jouissait des malheurs d'autrui, comme un Sith.
Elle remarqua alors l'étrange ceinture écailleuse qui enserrait la taille de sa visiteuse, ceinture qui était ornée d'une tête de serpent aux pupilles vitreuses. Elle se figea en reconnaissant cette arme bio organique qu'elle avait étudié lors de sa formation de padawan sur Coruscant.
Un bâton amphi, que cette femme avait appris à utiliser avec dextérité.
Cet examen achevé, Calari Nevel rompit alors le silence.
-Les Soeurs de la Nuit qui se baladent avec des armes Vong restent très rares de nos jours, commenta-t-elle sobrement.
La sombre dathomirienne Yimin retira alors son capuchon, libérant des cheveux obscurs comme le fonds des abysses.
-Je ne m'en plains pas, répondit-elle. Je n'aime ni la concurrence ni les imitateurs.
Elle s'écarta sur le coté avant que la jeune femme blonde ne lui demanda:
-Où suis-je?
-À la tour de Novatech Galactic Industry, lui répondit l'autre avec un sourire mauvais. Celle dans laquelle vous vouliez enquèter avec vos amis, qui sont tous morts. Profitez bien de la vue, cela ne durera pas longtemps.
Calari Nevel éprouva un pincement de coeur en pensant à la disparition de ces courageux agents, hommes et femmes qui avaient sacrifié leur vie pour la liberté de Corellia. Ils ne faisaient plus qu'un avec la Force.
-Pourquoi je suis encore en vie?
-Parce que Dark Omus a des projets pour vous.
Ces mots ne rassuraient pas la Jedi corellienne qui remua ses mains pour soulager ses membres emprisonnés de l'engourdissement.
-Il y a une chose que j'aimerais savoir, pourquoi vous et les vôtres êtes habillés en vert?
-C'est commun à tous les Jedi corelliens, déclara sans hésiter Nevel qui savait qu'elle n'avait rien à perdre à satisfaire sa curiosité. Une façon de nous différencier de nos frères et soeurs du Temple de Coruscant sans pour autant renier notre volonté de servir la Force et son Coté Lumineux.
-Le Coté Lumineux ne vous a pas été très utile la nuit dernière, lui fit remarquer son interlocutrice avec moquerie.
Elle tentait de la destabiliser, ce qui la fit sourire.
-Certes, si on oublie que vous étiez outrageusement en surnombre, répliqua-t-elle avec la placidité professionnelle qui caractérisait les chevaliers Jedi.
-Moi je vous aurais vaincue sans mal, appuya la Soeur de la Nuit.
Calari Nevel prit le temps de soigner sa riposte verbale. Pour elle, il était hors de question de laisser le moindre avantage à sa geolière même si cette dernière possédait sans doute des compétences qui l'avaient fait accepter parmi les Sith.
-Il n'existe qu'un seul moyen de le savoir vraiment. Détachez-moi, rendez-moi mon sabre laser et nous verrons.
Yimin éclata d'un rire strident.
-Oh, vous me prenez pour une débutante? Vous êtes très bien là où vous êtes.
Elle s'approcha de la prisonnière et effleura ses joues avec un sourire qui rayonnait d'un sadisme contenu. Nevel surmonta la répugnance que ce geste lui inspirait.
-Pour le moment, le Seigneur Omus est occupé à rendre visite à ce Terrax Horn pour lui annoncer l'échec et le bilan de votre sauvetage. Ce qui nous laisse amplement le temps de faire un peu plus connaissance vous et moi.
La Soeur de la Nuit semblait être plus que ravie de cette perspective tandis que la jeune corellienne ressentit tout à coup une vague appréhension. Craignant à l'avance ce qu'elle était capable de lui faire subir.
-J'aimerais découvrir jusqu'à quel point les Jedi supportent la souffrance.
Elle tendit les mains en avant et Calari se raidit par instinct de survie, se préparant à encaisser le choc du mieux qu'elle pouvait. Elle savait qu'elle ne pourrait rien esquiver.
La dathomirienne psalmodia des mots en paecien et des éclairs de Force se matérialisèrent en arcs électriques pour heurter la poitrine de la Jedi. Cette dernière s'agita sur sa chaise en beuglant de douleur, toutes les terminaisons nerveuses de son corps transmettant la signification de ce mot à son cerveau.
La Jedi corellienne eut l'impression que chacune de ses cellules allait se consumer, fondre et se dissoudre ce qui la transformerait en un tas de chair fumant. Le supplice dura quelques secondes, ce qui lui parut une éternité.
Lorsqu'il cessa, elle s'écroula la tête en avant, seules ses chaînes l'empêchant de basculer complètement sur le sol. Elle se redressa péniblement pour retrouver une posture digne et défier du regard sa tortionnaire.
-Alors..c'est tout..ce que vous savez faire? Lâcha-t-elle d'une voix hachée.
-Nous allons essayer quelque chose de plus primitif.
Le reflet d'une vibrolame brilla dans le poing de Yimin qui s'amusa à tracer des sillons imaginaires dans l'air. Certainement dans le but d'effrayer davantage sa victime.
-Quelque chose que j'ai pris l'habitude de faire sur les esclaves des Plaines de l'Infini.
Dans ses yeux, une folie perverse y dansait.
-Vous savez, fit-elle avec nonchalance, après m'être accouplée avec certains hommes, il m'arrivait de les priver de leurs attributs. Je trouvais très amusant de les voir se tordre de douleur en se tenant l'entrejambe. Vu la vitesse à laquelle ils se vidaient de leur sang, je prolongeais parfois leur agonie avec la Magie d'Allya.
Calari Nevel ignorait si cela était du aux éclairs de Force, mais un malaise la traversa de part en part.
-Vous êtes aliénée.
-Ne commençez pas à m'insulter. Bon voyons, qu'es-ce que je vous enlève en premier, les oreilles peut-être?
La Soeur de la Nuit se pencha pour lui agripper sans douceur le lobe de l'oreille gauche. Elle glissa la lame à la jointure avec la peau de la tempe et abattit sèchement son bras vers le bas. Lui tranchant sans aucune difficulté l'organe auditif sanguinolent qui pendait de ses doigts.
Elle recula et secoua le morceau cartilagineux alors que la Jedi corellienne ne put retenir un long mugissement tout en se contorsionnant comme une anguille sur sa chaise pour tirer sur ses entraves métalliques.
Un flot de sang inonda la plaie ouverte, dégoulina en filaments sur sa machoîre puis tacha sa tunique Jedi qui se colora d'une nuance sinistre un peu plus sombre. Son calvaire fut tel qu'elle ne put empêcher des larmes perler au coin de l'oeil.
Yimin, sans la quitter des yeux, rapprocha de ses lèvres avec un rire strident le morceau de chair et cria dessus comme elle le ferait à travers un vocodeur.
-Allo, quelqu'un me reçoit?
La Jedi corellienne retrouva une certaine contenance, ses traits marqués néanmoins par une sensation qui lui faisait l'effet d'un fer rouge appliqué sur l'épiderme.
La Soeur de la Nuit jeta négligemment ensuite le morceau d'oreille au sol avant de se rapprocher. Presque radieuse.
-Sincèrement, vous devriez me remercier de vous débarrasser de tout ce qui est superflu. Par exemple, avez-vous besoin d'autant de doigts pour manier un sabre laser ou seulement pour invoquer la Force?
Serrant les dents, la jeune femme blonde se mura dans le mutisme. Sans une seule fois baisser les yeux.
Yimin s'appuya sur la chaîne qui lui mordait le poignet gauche et posa le tranchant de sa vibrolame sur ses phalanges. Et de nouveau Calari Nevel hennit sans retenue lorsque tous ses doigts amputés s'écroulèrent d'un seul coup au sol. La Soeur de la Nuit les ramassa tous ensemble et roucoula discrètement, exprimant ainsi le fait qu'elle se trouvait dans son élément.
-Allons ne pleurez pas, vous conservez l'usage de l'autre main. J'ai remarqué que vous étiez droitière la nuit dernière. Oh, mais attendez cela vous fait encore un ou deux doigts en trop. Par exemple, l'auriculaire, vous en avez tellement besoin pour tenir une cuillère?
Elle se pencha de nouveau sur l'infortunée captive à sa merci, cette dernière étant sur le point de la supplier. Avant qu'une voix cristalline et posée ne s'éleva derrière Calari.
-Cela suffit, Yimin, vous en avez assez fait.
-Tiens voilà la danseuse de cabaret, réagit la dathomirienne. Dommage, je commençais à peine à m'amuser.

eh oui, question sadisme et cruauté, les Soeurs de la Nuit n'ont rien à envier aux Sith :twisted: ! cette Yimin est une vraie psychopathe: personne ne veut faire sa connaissance :roll: ? c'est étrange qu'il n'y ait pas de volontaires, c'est une fille très très gentille pourtant, non là je ne comprends pas :roll: :twisted:

Avatar du membre
Dark Asmodeus
Messages : 175
Enregistré le : 15 octobre 2014, 10:03
Sexe : Masculin
Espèce : Sith
Planète natale : Mrlsst
Affiliation : Sith
Localisation : Cuirasser Sith Tenebrae

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Dark Asmodeus » 17 septembre 2015, 11:33

Et ben Calari passe un mauvais quart d'heurs :o , j'aimerais pas être a sa place :?
Je ne savais que d'autre personne en dehors des Vong, pouvais utiliser les armes des extragalactique.
J'ai terminer le ''cycle de Liars Skywalker'' et j'ai beaucoup aimé :) , je vien de commencé ''aventure de liars Skywalker''
Il faut savoir endurer la souffrance, la douleur est bénéfique sur le chemin du guerrier.
One Piece, Zoro Roronoa, combat final contre kaku

Amber-Star
Messages : 432
Enregistré le : 01 décembre 2014, 21:38
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Anaxes
Affiliation : Indépendant

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Amber-Star » 17 septembre 2015, 19:42

Je ne sais pourquoi, j'ai douté un moment que Yimin soit une vraie Sœur de la Nuit, peut-être à cause de ses armes Vongs?-
Mais après avoir pu constater qu'elle avait ce petit côté taquin et enfantin ( :twisted: ) propre à ces charmantes sorcières, je suis pleinement rassuré!!
c'est vrai qu'il lui en faut peu pour se divertir: une oreille, quelques doigts...
Bougez pas ! Les mains sur la table. Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur et des flingues de concours.

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 17 septembre 2015, 22:07

tu fais bien de m'y faire penser: j'ai oublié de préciser que cet extrait est interdit aux moins de 16 ans. il ne faut pas que les ptits chérubins le lisent, ils risquent d'être traumatisés :twisted: :"si tu n'es pas sage petit garçon/petite fille, tu auras affaire soit Abeloth ou à une Soeur de la Nuit"

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 25 septembre 2015, 21:58

attention roulement de tambour! j'ai atteint les 100 pages!!!( toujours en cours d'écriture 8-) )! et pour fêter cet évènement, je vous offre en plus d'une bière corellienne un nouvel extrait..
je ne vous en dis pas plus :twisted:

Palais Impérial, Jardins de Pellaeon

Ganner Krieg sentit la présence de Dark Menati remuer les courants de la Force lorsqu'elle traversa l'allée principale pour le retrouver au milieu des jardins de Pellaeon. La jeune et jolie twi leck svelte, Dame Noire du Sith Unique passa entre les deux guerriers encapuchonnés aux intimidants tatouages faciaux rouges et noirs qui gardaient le chevalier impérial.
Ce dernier était agenouillé sur le sol, le corps alourdi par son armure rouge imposante, les poignets immobilisés dans le dos par les électroliens. Sa tête toujours recouverte de cette sombre cagoule imprégnée du Coté Obscur, le Masque des Tourments. Qui lui donnait la sensation oppressante de déambuler dans le vide de l'espace.
Ce n'était qu'une illusion destinée à le destabiliser, bien entendu. Il tentait d'éclaircir ses pensées malgré une respiration rauque et étouffée lorsque la non humaine à la peau bleue et en tenue de combat noire apparut dans son champ de vision et s'accroupit à sa hauteur.
La flamme de l'obscurité baignait l'eau turquoise de ses prunelles.
-Bonjour, maître Krieg, comment allez-vous? Susurra-t-elle.
Son timbre harmonieux avait de quoi charmer n'importe quel bantha sauf un chevalier impérial qui était de la vieille école.
-Désespérément bien, Dame Menati. Pardon de vous décevoir.
Malgré le croassement de sa voix, son ironie n'avait rien perdu de son mordant.
-Si vous venez m'interroger sur les chefs de la Résistance sur Bastion, je crains que vous ne gaspilliez votre temps. Mais je vous félicite tout de même pour votre persévérance exceptionnelle.
-Merci, fit-elle d'une voix un peu plus cassante.
L'adepte du Sith Unique avait pris en effet l'habitude d'interroger systématiquement le captif sur ses liens supposés avec les rebelles locaux depuis le début de son emprisonnement plusieurs mois auparavant. Sans succès, puisque le Masque des Tourments censé affaiblir psychologiquement son porteur en gênant sa connexion à la Force ne l'avait pas brisé. Même si chaque inhalation qui absorbait le tissu empoisonné par le Coté Obscur lui coutait beaucoup.
-Mais je ne suis pas venue pour cela. Seulement pour vous annoncer que ce marmot de Fel à peine entré dans l'âge adulte lancera bientôt l'assaut final pour reprendre Bastion.
-Et donc vous êtes ici pour quémander ma pitié? Avec un peu de chance, Son Altesse le Prince Héritier vous accordera un procès équitable.
Elle lui décocha simplement un rictus cruel.
-Vous serez beaucoup moins arrogant plus tard, je peux vous l'assurer, maître Krieg. Nous sommes prêts à recevoir vos amis.
Le chevalier impérial se redressa sur ses genoux, bombant le torse.
-Quoique vous prépariez, vous n'aurez jamais assez de troupes pour tenir la planète.
-C'est exact, reconnut-elle.
La perspective d'une défaite militaire cuisante et inévitable ne semblait pas la déranger plus que cela. La preuve était que son sourire s'élargissait de plus en plus et un froid désagréable parcourut les tripes de l'humain, qui pensait que cela était un mauvais signe.
-Vous savez qu'en temps de guerre, maître Krieg, les civils se retrouvent dans la majorité des cas en première ligne.
Là, il fut convaincu que ces paroles devenaient un mauvais présage. Il ferma les yeux un bref instant et s'efforça de faire appel à sa sérénité. Il était hors de question de laisser cette Sith s'engouffrer dans la moindre brèche.
-Ce sont les aléas de la guerre, lâcha-t-il d'un ton faussement détaché.
-Allons, vous ne me ferez jamais croire que leur sort vous est indifférent. À cause de cette stupide compassion qui vous affaiblit autant que les Jedi.
Elle approcha son visage du sien et il put constater à quel point son visage, ses lèvres pulpeuses et même ses lekkus ne contenaient aucun relief. La perfection à la Sith, pas étonnant qu'Ossus Nekun soit tombé sous sa coupe.
-Dites-moi, maître Krieg, supporterez-vous la mort de centaine de milliers d'innocents?
-Vous ne vivrez pas assez longtemps, Dame Menati, pour savourer le crime que vous allez perpétrer, répliqua-t-il froidement.
-Peu importe que Bastion vous revienne. Les cadavres que nous abandonnerons derrière nous illustreront votre incapacité à maintenir une stabilité durable dans cette galaxie. La perte de confiance que cela engendrera poussera les désespérés et les égarés dans les bras du Sith Unique. En fin de compte, tous les combats que vous livrerez ne feront que retarder l'inévitable.
La lueur jaune sinistre s'intensifia au fur et à mesure de ces mots s'écoulaient.
-Quand le moment sera venu, l'Empire et l'Alliance Galactique seront rejetés par leurs propres administrés.
-Dans ce cas, il faudra plus qu'un massacre sur Bastion pour parvenir à vos fins, Dame Menati.
-Cela prendra peut-être plusieurs années mais les systèmes tomberont un à un sous notre influence totale.
Elle exhiba sous son nez son sabre laser impérial.
-En attendant ce jour lointain, vous aurez l'occasion de gouter la souffrance de votre propre peuple, maître Krieg. Nous libèrerons le nanovirus aussitôt que les troupes de Sinas Fel entreront dans la capitale.
Elle finit par se relever avec souplesse tout en ne cessant de le toiser.
-Lorsque vous en aurez assez d'endurer le martyre de la population, les acolytes vous achèveront, conclut-elle avec un gloussement moqueur.
Elle le contourna pour repasser entre les deux guerriers du Sith Unique murés dans le mutisme. Elle offrit à l'un d'eux l'arme du chevalier impérial. Ce dernier contorsionna la tête par dessus son épaule et observa la twi leck disparaître dans l'allée. Avec l'allure de quelqu'un ne souffrant d'aucun poids sur la conscience.
Les deux adeptes du Coté Obscur s'avançèrent d'un pas et tendirent la main vers son dos. L'énergie de la Force se concentra en eux. Ganner Krieg leva la tête vers le ciel, qu'il distinguait à travers les serres qui recouvraient les Jardins de Pellaeon.
La vision de cette multitude des destroyers et des frégates qui encerclaient la planète apaisa son angoisse. Et il tendit ses perceptions vers celle qui comptait pour lui.
Azlyn, j'ai foi en toi, en la Force et en l'Empire.
Il contracta ses muscles pour encaisser les éclairs de Force qui fourchèrent dans sa direction et l'enroulèrent dans une nasse de douleur indescriptible. Le Masque des Tourments étouffa ses gémissements.

j'espère que cet extrait vous plaira comme tous les autres! bonne lecture ;)

Avatar du membre
Dark Asmodeus
Messages : 175
Enregistré le : 15 octobre 2014, 10:03
Sexe : Masculin
Espèce : Sith
Planète natale : Mrlsst
Affiliation : Sith
Localisation : Cuirasser Sith Tenebrae

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Dark Asmodeus » 27 septembre 2015, 16:26

Super chapitre j'ai adoré :)
Il faut savoir endurer la souffrance, la douleur est bénéfique sur le chemin du guerrier.
One Piece, Zoro Roronoa, combat final contre kaku

Amber-Star
Messages : 432
Enregistré le : 01 décembre 2014, 21:38
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Anaxes
Affiliation : Indépendant

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par Amber-Star » 28 septembre 2015, 19:36

Noir, c'est noir, il garde encore espoir!
Le léviathan serait-il minuscule ou nous réserve-tu une autre horreur sith?

Un bon chapitre, tout à fait d'accord avec Zyrok.

P.S.
L'idée du nano-virus viendrait-elle de Stargate Atlantis?
Bougez pas ! Les mains sur la table. Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur et des flingues de concours.

Avatar du membre
mat-vador
Messages : 774
Enregistré le : 17 mars 2012, 13:10
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Jedi Noir

Re: Jedi corellien 3: Projet Léviathan (extraits)

Message par mat-vador » 28 septembre 2015, 22:06

en fait je me suis plutôt inspiré de la Force Unifiée où il était question d'un virus anti Vong ;) . pour Stargate Atlantis, j'ai pas vu la série par contre :? .

non pitié, ne m'envoie pas Abeloth :lol:

Répondre