Notre avis sur les rééditions de Rebel Assault, Jedi Knight II et Jedi Academy

News écrite par le 10/01/2021 à 13h33 (lue 6 943 fois)

Cet article fait suite aux publications de mars et de mai dernier abordant des rééditions de jeux Star Wars par Limited Run Games.


Nous l'avions vaguement mentionné en mars, voilà que nous y revenons. Aujourd'hui nous allons vous parler de l'édition Premium de Rebel Assaut qui a été vendu chez Limited Run Games. Pourquoi vous en parler seulement maintenant ? Vendu le 28 février, il a fallu des mois de production, qui ont traversé la crise sanitaire, malheureusement toujours d'actualité, pour être expédié courant août. Si 6 mois d'attente n'est pas un délai habituel pour l'entreprise, ce sont ces dernières difficultés qui ont dû rallonger les délais. Et nous avons préféré attendre d'en avoir plus pour vous en parler dans une sorte de bilan de fin d'année.

Après beaucoup d'attente (et un peu d'impatience, 6 mois c'est long quand on attend son colis), voici en texte et en image cette édition. Pour une somme similaire aux autres (dont 1/5 du prix représente les frais de port, puisque le produit vient des États-Unis), il était possible d'acquérir cette boite type livre, comme d'autres de leurs rééditons. Et comme il n'y avait cette fois qu'un seul jeu vendu, les frais de livraison se sont fait plus sentir que les fois précédentes.

La boîte de l'édition Premium de Rebel Assault

Le contenu quant à lui, est toujours le même. L'intérieur du boîtier rigide contient une pièce commémorative, un pin's à l'image du boîtier Sega, le certificat d'authenticité numéroté, la carte souvenir et trois illustrations. Sans oublier le moins important : le jeu. Il s'agit d'un très joli disque de jeu dans une boîte à CD traditionnelle, contenant un petit manuel indiquant notamment les commandes, et un résumé des personnages importants et des objectifs en jeu.

Le poster réversible affiche d'un côté la jaquette du jeu (qui reste belle et attrayante) et de l'autre un patchwork d'image, représentant dans l'ordre les missions du jeu, agrémenté du titre et du synopsis en anglais, comme une promesse de ce que va nous offrir le jeu.

Le contenu de l'édition Premium de Rebel Assault

Sortis respectivement en septembre 2019 et mars 2020 sur Switch et PlayStation 4, Limited Run s'est empressé de vendre des versions physiques (Switch, PS4, PC) de Jedi Knight II : Jedi Outcast et Jedi Knight : Jedi Academy en avril 2020 (un mois après Dark Force et Dark Force 2, toujours pas livrés à ce jour). Nous ne nous étalerons pas une seconde fois sur la durée de production anormale et les difficultés de livraison provoquée par la crise sanitaire. Les boîtes de jeux ont pu être produites et livré jusqu'à chez nous fin décembre.

À quoi a-t-on droit une fois le paquet ouvert ?

Chacune des versions Premium Edition sont livré dans de très belles boîtes noires avec le logo du jeu, dans un format similaire à celle des rééditions de Racer : Revenge et Bounty Hunter chez eux. Seul petit point négatif. Le carré rouge en haut de la tranche pour le logo Nintendo Switch sur la protection carton de la boîte. Comme les éditions précédentes, nous avons le droit à un pin's, des cartes illustrées, une pièce commémorative et un poster (non réversible), reprenant l'affiche du jeu à chaque fois. Rien de nouveau sous le soleil dira-t-on ? Non, car il y a quelques nouveautés, marquant depuis le premier collector Star Wars une évolution en termes de contenu.

Les boîtes des éditions Premium de Jedi Knight II et Jedi Academy

Tout d'abord le steelbook puisqu'il s'agit d'une version cartouche (ou CD pour la PlayStation), qui ne pouvait être présent chaque fois. Aux couleurs des jeux, le premier est bleu et noir tandis que le second est vert, affichant le nom du jeu sur l'avant et les studios et partenaires à qui l'on doit ce portage sur l'arrière (Aspyr, LRG, Lucasfilm). Certaines cartes d'illustration reprennent des concepts-art des jeux et la reproduction des manuels d'origines (la version console étant plus allégé que celle du PC) est parfaitement adaptée.

Deux autres points forts sont à noter. Les deux éditions collector sont vendues avec un "essai rétrospectif". Et une clef USB dont les contenus semblaient encore mystérieux avant leur réception. De plus, si la commande contenait les deux jeux, une pochette pour ranger les deux boîtes en un seul coffret était offerte, comme l'édition simple des jeux vendus ensemble.

Dans la boite Jedi Knight II

La clef USB d'abord. Elle contient le manuel et l'installateur du jeu pour joueur sur PC en toute facilité. Rancher la clef, installer, jouer ! C'est une bonne surprise, car cela signifie qu'avec la version Premium sur Switch on obtient également la version PC sans code d'activation de la version.

Les essais de quelques pages sont écrits par Edwin Evans-Thirwell, journaliste et écrivain sur le jeu vidéo, pour Jedi Outcast, et rejoint rejoints par Ed Smith pour Jedi Academy. Celui de Jedi Outcast s'attarde surtout sur le mode multijoueur en ligne et la communauté qui s'était créée autour de ce jeu fait de duel et l'apprentissage auprès d'autres joueurs à la façon d'une hiérarchie très centrée sur les Jedi. Le modding - non content d'avoir rajouté d'autres cartes pour les affrontements - a aussi servi les interactions sociales en jeu, faisant ainsi de ce shooter en ligne un centre d'interactions sociales plus poussé que sur les autres jeux de ce type à l'époque.

Celui de Jedi Academy ne manque pas de parler de la popularité et de la vie du jeu après que son histoire soit passée Legends et la fermeture de LucasArts, grâce à son développeur, Raven Software, qui a laissé le code source du jeu ouvert à tous les moddeurs (nous vous invitions à revoir notre vidéo sur le sujet justement). Il revient brièvement sur les ambitions du jeu qui cherche à se situer entre de l'action de type cinéma, très chorégraphiée, et l'aspect vidéoludique et ses combats plus aléatoires.

En résumé, il s'agit de deux essais intéressants et rapides à lire.

Dans la boite Jedi Academy

Après une brève séance de jeu sur Switch, nous pouvons dire que les portages Aspyr semblent de bonne facture et qu'il est toujours plaisant de retrouver Kyle Katarn et Jaden Korr dans leurs aventures, malgré le fait d'avoir terminé le jeu sur PC à plusieurs occasions. Nous pouvons signaler quelques petits défauts. La version multijoueur de Jedi Outcast n'est pas présente (alors qu'elle existe sur la version PC et la version console d'Academy) et la gestion des sauvegardes est assez pauvre et laborieuse : 5 emplacements qu'il faut sans cesse effacer, sans oublier l'absence de sauvegardes rapides.

La gestion de la visée au joy-con ne vaut pas la précision de la souris, même si elle est compensée par une visée gyroscopique (à savoir bouger la manette pour viser), compensant en partie cela. La gyroscopie est améliorable ; faut-il en changer les paramètres dans le menu, ou juste s'y habituer ? Il est trop tôt pour le dire, mais la première expérience se résume à tirer sur des Stormtroopers avec une précision digne de ceux de l'Étoile de la Mort ! À titre personnel, les commandes PC de ces jeux restent supérieures aux commandes à la manette et offrent plus de performance et d'adaptabilité.

Le contenu des deux boîtes

Une fois de plus, Rebel Assaut, Jedi Outcast et Jedi Academy Premium Edition font de jolies pièces de collection et font leur effet avec le reste de la ludothèque.

Nous reviendrons vers vous à la prochaine réception pour vous parler de la série Jedi Knight. Et comme l'épidémie n'empêche pas le progrès, Star Wars Racer que nous avons regretté n'avoir été disponible que sur Nintendo 64 (et non PC), s'est vu offrir après sa ressortie, une édition sur Swtich chez LRG (le 10 juillet), ainsi que X-wing et Tie Fighter, Special Edition (le 21 août). Nous vous tiendrons au courant après fabrication et réception.

La passion c'est la ruine, la patience un supplice. Quand le portefeuille se vide, l'étagère se remplit.



Partager cet article












Poster un commentaire

Vous n'êtes pas connecté à votre Compte HoloNet. Vous pouvez néanmoins écrire un commentaire en mode déconnecté, mais votre commentaire ne sera pas immédiatement publié (validation par un Admin).