Un vidéaste spécialiste des deepfakes embauché par Lucasfilm

News écrite par le 29/07/2021 à 12h58 (lue 3 674 fois)

C'est ce qui s'appelle monter en grade ! Le vidéaste britannique Shamook s'est fait ces derniers mois un petit nom sur les internets en publiant des deepfakes plus vrais que nature de différentes figures de la pop-culture, grâce à cette technologie issue de l'intelligence artificielle. Le voici donc arrivé, depuis, chez Lucasfilm !

Le Tarkin de Rogue One vous paraissait infect ? Et le Luke rajeuni de The Mandalorian vous provoque encore chez vous quelques nuits de cauchemars ? La prouesse technique derrière ces deux apparitions est pourtant considérable et a mobilisé nombre d'éminents et chevronnés spécialistes de chez ILM, en plus d'un budget qu'on imagine conséquent. Et pourtant.

Rivalisant à lui seul avec tout le talent cumulé d'une superproduction hollywoodienne, Shamook a pu produire de nouvelles versions de Tarkin ou de Luke nettement plus crédibles que celles aperçues au cinéma ou à la télévision. Ses deepfakes - des "calques" de visage modelés à partir d'une base de donnée puis appliquées grâce à l'intelligence artificielle sur des images préexistantes ont dû attirer l'attention de Lucasfilm qui a ainsi décidé de s'offrir les services du vidéaste, comme l'a appris Indiwire.

"Au cours des dernières années, ILM a investi à la fois dans l'apprentissage automatique et dans l'IA afin de produire des effets visuels convaincants, a déclaré Lucasfilm. Il est formidable de voir la progression de cette technologie avancer et se développer". L'intéressé en personne a également confirmé avoir été embauché par la compagnie il y a quelques mois, au service des effets spéciaux. Un job qu'il doit au buzz de ses vidéos, mais aussi à la belle qualité de ses deepfakes, la technologie nécessitant en effet un certain savoir-faire pour être réellement convaincante.

Parmi les autres réalisations de Shamook, une nouvelle version du Robert De Niro rajeuni de The Irishman a elle-aussi fait un joli buzz en décembre dernier, de même qu'une vidéo où il remplace numérique - toujours grâce à la technologie du deepfake - le Han Solo d'Alden Ehrenreich par un jeune Harrison Ford. Plus récemment, on lui doit aussi la cure de jouvence numérique de Paul McCartney, telle qu'on peut l'apercevoir dans le clip de "Find My Way", diffusé le 22 juillet dernier.

Souhaitons-lui donc un joli avenir au sein de Lucasfilm où, on n'en doute pas, ses talents seront abondamment mis à contribution ! :)

Retrouvez plus d'actus Star Wars :

Source(s) : www.indiewire.com



Partager cet article