Critique | La Force est avec les séries Star Wars (2020) et Dark Vador (2020)

News écrite par le 13/12/2021 à 16h12 (lue 8 478 fois)

Le 10 novembre 2021 sont parus en France chez Panini Comics les deuxièmes volumes des séries Star Wars (2020) et Dark Vador (2020), j'ai nommé :

Vous pouvez déjà accéder aux résumés détaillés de ces histoires, et un certain nombre de nouvelles fiches et de mises à jour sont disponibles. Comme d'habitude, on vous propose ci-dessous un avis sans spoiler.

Mais avant de plonger dans la critique, un petit rappel : les prochaines parutions de Panini Comics seront dans War of the Bounty Hunters, un cross-over en 5 volumes des quatre séries phares de 2020, à savoir Star Wars (2020), Dark Vador (2020), mais aussi Bounty Hunters (2020) et Docteur Aphra (2020).

 

La critique de Star Wars (2020) - 2. Opération Flambeau

Pour ce deuxième volume de la série Star Wars (2020), on retrouve l'exceptionnel Charles Soule au scénario et le duo Ramon Rosanas / Jan Bazaldua aux dessins. Nous avions laissé nos héros en mauvaise posture dans 1. La Voie du Destin, la flotte rebelle éparpillée et pourchassée par l'Empire en la personne de la commandante Ellian Zahra. Luke a trouvé un nouveau sabre laser Tempes, Lando se voit contraint de s'associer avec Jabba, quant à Leia, elle essaye de découvrir où se trouve Han.

Ce deuxième volume continue avec un bon rythme et un ancrage profond dans l'univers étendu. La force de Charles Soule, c'est d'arriver à ramener au même endroit des personnages issus de tout l'univers Star Wars, et c'est ce qu'il se passe ici avec l'Escadron Flambeau (vous noterez le clin d'oeil au Flambeau Stellaire de la Haute République) ; mais pas que ! Peut-être faut-il vous rafraîchir la mémoire en relisant Les Ruines de l'Empire, mais je pense que vous serez heureux de retrouver certains personnages ;).

Par ailleurs, l'intrigue se ramifie et la toile de récits tissée au premier volume continue de s'étendre : c'est une bonne chose, on s'éloigne des scénarios un peu faciles du type "problème/solution". Le passé de l'antagoniste Ellian Zahra, catapultée au premier volume, est développé ici plus en profondeur, également un bon point. Elle ne manquera d'ailleurs pas à certains de rappeler Natasi Daala...

Enfin, côté dessins et couleurs, on est toujours sur un graphisme de qualité, avec de belles grandes planches pour les batailles spatiales, des expressions faciales authentiques pour les personnages.

 

La critique de Dark Vador (2020) - 2. Dans le Creuset

On enchaîne avec le deuxième volume de la série Dark Vador (2020), avec cette fois-ci Greg Pak au scénario et Raffaele Ienco aux dessins. Après sa quête personnelle pour découvrir ce qu'il était advenu de Padmé Amidala et sa rencontre avec Sabé, Dark Vador se fait sévèrement corriger par l'Empereur qui sent une certaine forme de faiblesse et de nostalgie gagner son apprenti. Il le met donc une nouvelle fois à l'épreuve, et il ne plaisante pas.

Autant le premier volume 1. Le Coeur Sombre des Sith nous plongeait dans un récit nostalgique avec une multitude de références à la Prélogie, autant 2. Dans le Creuset se positionne par rapport à la Postlogie, et plus précisément à l'ultime épisode, L'Ascension de Skywalker. Certaines mauvaises langues diraient qu'il s'agit de l'interminable service après-vente d'une trilogie ratée (après tout, chacun son avis) ; d'autres pourraient y voir un véritable effort pour créer des connexions entre les différentes époques de la saga des Skywalker. Je me place plutôt dans cette deuxième catégorie ;)

En effet, Greg Pak, par l'intermédiaire de l'Empereur, renvoie Dark Vador sur Mustafar, et ordonne à un certain Ochi de Bestoon de le traquer. Les connexions avec la Postlogie ne s'arrêtent pas là, et je ne vous révélerai pas tout dans cette critique. Mais en un mot, ce récit ajoute encore une facette au prisme déjà complexe de la relation entre Vador et son maître. Pour ceux d'entre vous qui ont lu la novélisation de l'Episode IX, vous allez retrouver avec grand plaisir une drôle de créature qui n'est jamais arrivée à l'écran, mais qui a croisé la route de Kylo Ren.

Pour l'instant, le style de la série Dark Vador (2020) est très différent de Star Wars (2020) : moins de récits entremêlés, une intrigue un peu plus linéaire, mais toujours du rythme et des surprises. Cette série sollicite davantage nos souvenirs de la Trilogie et de la Prélogie pour explorer la psychologie de Dark Vador, et comment, plus de vingt après avoir trahi l'Ordre Jedi, il vit avec cette décision. Comme Charles Soule, Greg Pak sait ramener les bons éléments de l'univers étendu au bon moment.

Les dessins et couleurs sont toujours aussi percutant, avec également de belles planches et un certain dynamisme dans les combats.

En un mot, deux séries excellentes qui se poursuivent, que je recommande chaudement. On se retrouve bientôt avec le deuxième volume de Docteur Aphra (2020) et le début du cross-over War of the Bounty Hunters ;)

Bonne lecture et que la Force soit avec vous !

Retrouvez plus d'actus Star Wars :



Partager cet article






Actualités en relation

Marvel | Sortie de Star Wars (2020) #20

C'est la sortie de Star Wars (2020) #20 aujourd'hui, du côté des comics Marvel ! Luke a découvert un texto un message de la part de maître Yoda. Après avoir passé un certain temps (vingt num...


IDW Publishing | Sortie de Star Wars Adventures (2020) #13

Deux nouveaux récits Star Wars paraissent aujourd'hui aux États-Unis dans le dernier numéro de Star Wars Adventures, chez IDW Publishing ! Au menu de ce treizième comics : Rey et ses amis font un stop avec le Faucon...


Critique | Docteur Aphra (2020) : Une vie toujours aussi compliquée pour Aphra !

Il n'est pas toujours évident de suivre toutes les parutions Star Wars, entre les séries TV, les romans et les comics... Aussi, c'est avec un peu de retard que je reviens aujourd'hui sur les deux premiers volumes...