Critique | Docteur Aphra (2020) : Une vie toujours aussi compliquée pour Aphra !

News écrite par le 02/01/2022 à 13h57 (lue 6 716 fois)

Il n'est pas toujours évident de suivre toutes les parutions Star Wars, entre les séries TV, les romans et les comics... Aussi, c'est avec un peu de retard que je reviens aujourd'hui sur les deux premiers volumes de Docteur Aphra (2020), sortis respectivement le 18 août et 8 décembre 2021 chez Panini Comics.

Les aventures d'Aphra reprennent donc et se déroulent cette fois-ci entre les Épisodes V et VI de la Trilogie Originale. L'archéologue a laissé derrière elle son père Korin, la petite Vulaada Klam et son amante Magna Tolvan pour les protéger de ses mésaventures. Mais ce n'est pas pour autant qu'Aphra va se ranger et arrêter ses plans fous aux minces chances de succès. Voici donc les résumés détaillés ici des deux premiers volumes de cette série :

Ci-dessous, une critique presque sans spoiler (je vais considérer que vous avez lu le tome 1 comme ça fait quatre mois...). Un paquet de fiches et de mises à jour ont déjà été créées pour agrémenter votre lecture :).

Avant de me lancer dans la critique, je vous rappelle qu'avant le 3ème volume pour cette série, il faut passer par le crossover cosmique War of the Bounty Hunters des séries Star Wars (2020), Dark Vador (2020), Docteur Aphra (2020) et Bounty Hunters, et dont nous avons fait la critique ici. :)

Pour cette nouvelle série consacrée à l'archéologue la plus déjantée de la galaxie, on retrouve Alyssa Wong au scénario, ainsi que Marika Cresta, Minkyu Jung et Ray Anthony Height aux dessins. Commençons tout d'abord par les dessins, les couleurs et le graphisme : la série Aphra a toujours souffert, à mon avis, d'une grande variabilité sur la qualité des dessins, le visage d'Aphra changeant assez fortement d'un artiste à l'autre, ce qui a le don de m'agacer. On passe un peu trop facilement de l'archéologue sexy à la tête d'enfant boudinée. Marika Cresta et Minkyu Jung se débrouillent pas trop mal avec les visages, même si je déplore des expressions parfois caricaturales alors que la situation, souvent dramatique, exige un certain sérieux. Quant à Ray Anthony Height, il est à mon avis passé à côté pour Aphra et Sana Starros, avec des personnages trop lisses et simples. Rassurez-vous, ce sont Marika Cresta et Minkyu Jung qui ont dessiné 9 des 10 numéros de ces deux volumes ;)

Le scénario maintenant. Comme quasiment tous les volumes de la série Docteur Aphra (2016), on reste sur une histoire assez chargée, avec pas mal d'actions et de rebondissements. Le premier volume, Destin et Fortune, est l'occasion d'introduire de nouveaux personnages dans le milieu "académique" dirons-nous de l'archéologie, avec notamment Eustacia Okka, Detta Yao ; de nouveaux mercenaires, avec Chance (Lucky en V.O.) ; et de nouveaux méchants, avec la très puissante famille Tagge, Ronen et Domina, dont cette dernière fera figure de nouvelle antagoniste principale. C'est également l'occasion pour Alyssa Wong de ressortir du placard notre bon vieux Krrsantan !

On reste finalement sur un scénario assez classique, avec un artefact à retrouver, les Anneaux de Vaale, plusieurs factions intéressées, et toute une succession de trahisons pour finalement qu'Aphra ne s'en sorte pas si mal. Je dois dire qu'Aphra, qui était certainement l'un de mes personnages originaux préférés, commence à me lasser. On n'a plus Triple Zéro et BT-1 (pour l'instant en tout cas), et donc j'attendais des aventures un peu différentes. L'excès tue l'originalité, et finalement, on n'est presque même plus surpris des retournements de situation, parce qu'on se dit qu'Aphra a vu pire.

Qu'en est-il du scénario du deuxième volume, Le réacteur ? Pas de changement de style pour Alyssa Wong, on reste sur le schéma sûr décrit précédemment, avec un artefact à retrouver, un réacteur à Sentiers, et différents rebondissements, pas tous surprenants. Toutefois, très bon point, le retour de Sana Starros, qui a un peu plus de personnalité que Krrsantan il faut dire !

Autre bon point, l'ancrage beaucoup plus présent de cette histoire dans l'univers étendu, avec des liens avec le film Solo, avec l'ère de la Haute République et les Nihil, mais aussi avec la série Bounty Hunters. En effet, Aphra ne s'est pas mis à dos seulement Domina Tagge, mais aussi un syndicat du crime de Corellia qu'on a déjà croisé par le passé... Enfin, la fin de ce deuxième volume sert d'introduction au crossover War of the Bounty Hunters, ce qui est aussi un bon point.

En résumé, des aventures toujours aussi rythmées et variées pour Aphra, même si on commence à entrer dans la routine, avec une certaine lassitude. Le graphisme, inégal pour les personnages, ne vous empêchera toutefois pas de profiter. Enfin, le deuxième volume, plus intéressant que le premier, certainement car il couvre une partie plus grande de l'univers, nous laisse espérer de bonnes surprises pour la suite. :)

Si vous vous posez des questions sur les autres séries phares, retrouvez nos critiques ici (Star Wars et Dark Vador) et là (Bounty Hunters) :)

Que la Force soit avec vous !

Retrouvez plus d'actus Star Wars :



Partager cet article






Actualités en relation

Marvel | Sortie de Doctor Aphra (2020) #21

Et voici Doctor Aphra (2020) #21 qui débarque aux États-Unis, parmi la cascade de publications qui paraissent cette semaine chez Marvel Comics ! La contrebandière Sana Starros est, pour ainsi dire, dans un sacré pétrin : son amie rivale...


Marvel | Sortie de Doctor Aphra (2020) #20

Cela commence à faire beaucoup de numéros, surtout en prenant en compte la série de comics précédente : Doctor Aphra (2020) #20 parait ce mercredi, de l'autre côté de l'Atlantique ! L'archéologue Aphra et son...


Marvel | Sortie de Darth Vader (2020) #24

C'est l'un des comics qui se vend le mieux, aussi ne vous étonnez pas dans le voir débarquer à nouveau : Marvel publie ce mercredi Darth Vader (2020) #24 aux États-Unis ! Toujours embarqué dans une croisade sans pitié contre...