Critique | La Haute République en comics : de l'excellent et du moins bon

News écrite par le 02/01/2022 à 14h12 (lue 6 454 fois)

L'ère de la Haute République, ça vous parle ? Mais si, vous savez, l'âge d'or des Jedi, deux cents ans avant La Menace Fantôme ! On vous propose ici la fiche globale The High Republic avec toutes les parutions en France chez Pocket et Panini Comics, et ici, un tour d'horizons de cette période reculée.

En romans, on a déjà La Lumière des Jedi et En pleines ténèbres. En comics, c'est respectivement le 13 octobre et le 10 novembre 2021 que sont parus les premiers volumes des deux séries en cours, La Haute République, et La Haute République : les Aventures. On vous propose aujourd'hui notre avis sur ces deux comics-là, avec un résumé détaillé :

Commençons tout d'abord par l'excellent Il n'y a pas de peur, premier volume de la série régulière La Haute République, signé Cavan Scott au scénario et Ario Anindito pour les dessins. Le graphisme justement : les dessins et couleurs sont magnifiques. J'attache désormais beaucoup d'importance aux expressions des personnages (plutôt qu'aux scènes de combat) et Anindito sait les rendre vraiment parlantes. Par ailleurs, ce premier volume est généreux en belles grandes planches. C'est vraiment un régal pour les yeux.

Quant au scénario, il est très solide également. Si vous avez consulté notre fiche générale sur la Haute République, vous savez qu'il vaut mieux lire ce comics après les deux romans, puisque l'action se déroule après la Grande Catastrophe et la bataille ayant opposé la République aux Nihil. La protagoniste de cette série est une jeune Padawan, Keeve Trennis, sur le point de passer ses Épreuves. Très expressive, se posant beaucoup de questions dans sa tête, Keeve est attachante tout de suite : on s'identifie facilement à elle, car c'est quelqu'un qui doute, et qui même si elle veut bien agir dans la voie des Jedi, ne se prive pas d'agir à sa manière : c'est un personnage rafraîchissant.

De plus, Keeve est entourée d'autres personnages hauts en couleurs : beaucoup de Jedi évidemment, comme son Maître Sskeer, Avar Kriss et tant d'autres que je vous laisse (re)découvrir, mais pas que. Vous l'aurez compris, l'histoire est riche en personnages, mais aussi truffée d'intrigues ! C'est cela la beauté de ce récit écrit par Cavan Scott : avant même de commencer, on sait que les Nihil sont les méchants de cette période de la Haute République. Mais en plus, pas moins de deux autres antagonistes font leur apparition, avec d'autres intrigues mineures qui viennent agrémenter le tout. En plus d'un bon rythme et de rebondissements bien amenés, l'ambiance oppressante dépeinte dès le deuxième numéro transparaît parfaitement. Croyez-moi, vous n'allez pas lâcher ce premier volume une fois commencé ;)

C'est donc un excellent démarrage pour Il n'y a pas de peur. Passons maintenant au moins bon, Collision Imminente, le premier volume de la série jeunesse La Haute République : les Aventures.

On doit le scénario de cette série jeunesse à Daniel José Older, un habitué de la saga Star Wars, et les dessins à Harvey Tolibao. Les graphismes, parlons-en. J'aime l'originalité, mais là j'ai parfois du mal. Les contours épais et noirs de chaque personnage et de chaque détail du fond alourdissent considérablement l'ensemble, rendant certaines scènes de combat très chaotiques et peu lisibles. C'est peut-être l'effet recherché, pour traduire d'un certain chaos, mais pour moi, c'est juste pénible. N'exagérons rien, il y a tout de même de belles planches, toujours très colorées, mais le rendu est inégal. Certains fonds sont bien détaillés et immersifs, et (beaucoup) d'autres sont monochromatiques, donnant une impression de vide et de simplicité désagréable.

Pour le scénario, c'est mitigé également. Déjà je vous rassure, l'intrigue n'est pas anecdotique : il se passe des choses dans cette série jeunesse qui ont un impact considérable sur l'ensemble du récit de la Haute République. Un très bon point. En dépit de plusieurs facilités scénaristiques, nous avons un bon rythme, avec des personnages qui évoluent sensiblement, même si la direction prise par certains d'entre eux est téléphonée.

Les protagonistes sont de jeunes Padawans, visiblement tous très doués qui n'ont pas peur d'affronter une horde de maraudeurs Nihil, et c'est ça qui est dommage : d'un côté, dans les romans et dans Il n'y a pas de peur, on a une véritable crainte des Nihil. Après tout, ils sont à l'origine de la Grande Catastrophe : ils ont déstabilisé la République. Et là, dans Collision imminente, c'est presque une plaisanterie. La gravité de l'enjeu ne transparaît pas dans le scénario, ni dans les dessins, certainement puisqu'un public jeune est visé. C'est très dommage : l'accent est trop mis sur l'amitié entre les Padawans, qui paraît forcée et excessive par moments.

Néanmoins, certains personnages sont prometteurs. Lula Talisola tout d'abord, extrêmement douée, ainsi que Farzala et Qort ; le background de ces deux Padawans est développé dans les volumes suivant, ne vous inquiétez pas ;). Par contre, il y a des ratés : le Maître Torban Buck n'est pas crédible pour un sous. Et... petite colère de ma part - à l'encontre de Daniel José Older qui n'en est pas à sa première incohérence ! - Zeen Mrala a des oreilles... alors que les Mikkians n'ont pas d'oreilles ! >.<

Voilà, c'est tout pour les critiques. En résumé, Il n'y a pas de peur, à lire absolument : c'est beau, plein d'actions, et on en redemande ! Collision Imminente : il faut se faire au style graphique, et on sent la touche "jeunesse" dans l'histoire et le développement des personnages. Mais idem, pas de panique, ça s'améliore un peu dans les volumes suivants ;)

Que la Force soit avec vous !

Retrouvez plus d'actus Star Wars :



Partager cet article






Actualités en relation

Panini Comics | Sortie de War of the Bounty Hunters Tome 2

C'est la suite attendue du gros crossover Star Wars de 2021 : le second tome de la VF de War of the Bounty Hunters paraît ce mercredi chez Panini Comics ! Les dés sont en place : Boba Fett a perdu...


Critique | Docteur Aphra (2020) : Une vie toujours aussi compliquée pour Aphra !

Il n'est pas toujours évident de suivre toutes les parutions Star Wars, entre les séries TV, les romans et les comics... Aussi, c'est avec un peu de retard que je reviens aujourd'hui sur les deux premiers volumes...


Critique | War of the Bounty Hunters : un démarrage palpitant

a y est, il est là ! Je parle bien sûr de War of the Bounty Hunters, l'énorme crossover entre les quatre séries de comics Star Wars phares de Marvel, j'ai nommé ! Donc, avant de vous lancer dans...