Disney rachète Lucasfilm, Star Wars Episode VII en 2015

News écrite par le 30/10/2012 à 23h22 (lue 12 219 fois)

Alors que l'après-midi venait tout juste de débuter sur la côte ouest des Etats-Unis et qu'il se faisait un peu plus de 22 heures chez nous, une annonce tout à fait inattendue est venue enflammer le web : The Walt Disney Company rachète LucasFilm Limited pour 4,05 milliards de dollars (3,125 milliards d'euro) et prépare Star Wars Episode VII au cinéma en 2015.

 

Les détails de la transaction

Par cet acte de vente, George Lucas cède l'ensemble de ses compagnies, des franchises et des technologies dépendant de LucasFilm. Cela englobe donc aussi LucasArts, Industrial Light and Magic, Skylwalker Sound, Lucas Licensing, Lucas Books, LucasFilm Animation, Lucas Marketing et Lucas Online.Les principales licences concernées sont Star Wars et Indiana Jones. À noter qu'au sein même des sociétés concernées, cela ne change pas grand-chose.

Ainsi LucasFilm devient l'une des sociétés-filles de Disney, qui devrait se contenter d'une influence indirecte. Lorsque l'accord prendra pleinement effet, Kathleen Kennedy deviendra présidente de LucasFilm et directrice de la marque Star Wars. Son rôle sera notamment de servir de liaison entre LucasFilm et ses sociétés annexes avec le Bureau de la Direction de Disney.

Bien que la transaction ait été signée, elle n'est pas encore valide. Il faut pour ça qu'elle soit déposée à la Bourse de New-York, actuellement fermée à cause de l'ouragan Sandy. De plus, pour être totalement effective elle devra être soumise à diverses commissions (dont l'Anti-Trust). Mais même si l'ensemble des procédures peut prendre encore quelques mois, ça n'empêchera pas LucasFilm et Disney de travailler main dans la main. En elle-même, la transaction s'effectuera par deux moyens : la moitié sera un versement comptant tandis que l'autre moitié se fera par le biais d'une émission de 40 millions d'actions Disney.

D'après les propos de Jay Rasulo, vice-président exécutif et directeur financier de The Walt Disney Company, estime que Star Wars devrait arriver à générer un niveau de revenu équivalent à celui de Marvel, soit 215 millions. Toutefois, il précise que cet action aura certainement un effet dilutif sur l'exercice 2013 et 2014, mais que l'effet sera relutif pour 2015. Si la finance vous échappe, il veut simplement dire que l'absorption de LucasFilm par Disney ne devrait s'avérer lucratif (amélioration du bénéfice) qu'à partir de 2015.

 

Les raisons de la vente de LucasFilm

Bien malin aurait été quiconque capable de prévoir l'annonce la plus importante pour Star Wars depuis celle de la Prélogie. Toutefois, les signes ne manquaient pas et on peut estimer que tout ceci se prépare en coulisse depuis le premier semestre 2012. Dès Janvier, nous apprenions dans un article du New-York Times que George Lucas souhaitait quitter l'industrie (et donc LucasFilm) pour se concentrer sur autre chose : films expérimentaux, actions humanitaires, etc. Six mois plus tard, Kathleen Kennedy était nommée co-PDG (co-chairman) de LucasFilm aux côtés de Lucas. Sans qu'on s'en rende vraiment compte à l'époque cette annonce marquait déjà le tournant pour LucasFilm : le terrain était préparé pour une nouvelle gestion de la société avec à sa tête une éminente productrice de film. Pablo Hidalgo nous l'avoue lui-même sur un article du blog officiel Star Wars publié hier soir : l'arrivé de Kathleen ne pouvait vouloir dire qu'une seule chose, LucasFilm allait refaire des films et on lui confirmera la chose quelques jours plus tard, le 29 Juin. Hidalgo précise d'ailleurs qu'à cette date les décisions majeures avaient déjà été prises. Deux autres annonces font aussi écho à celle d'hier soir : la démission de Micheline Chau, laissant le champ libre pour le poste de président et l'accélération du passage des films originaux en 3D (les épisodes II et III sont prévus pour 2013), faisant place nette pour un nouveau film en 2015.

Si George Lucas voulait se retirer de l'industrie, ce n'était pas non plus pour laisser LucasFilm sans « protecteur » et sans personne pour offrir un avenir à sa création, comme il le dit lui-même dans une des vidéos publiées pour l'occasion ainsi que dans le communiqué de presse : « Lors des 35 dernières années, l'un de mes plus grands plaisirs a été de voir Star Wars passer d'une génération à la suivante. Il est maintenant temps pour moi de laisser Star Wars à la nouvelle génération de réalisateurs. J'ai toujours cru que Star Wars me survivrait et je pense qu'il était important pour moi de préparer cette transition de mon vivant. Je suis confiant qu'avec LucasFilm sous la direction de Kathleen Kennedy, et avec sa nouvelle place au sein de Disney, Star Wars survivra et prospérera pour de nombreuses générations à venir. La force de Disney donne à LucasFilm l'opportunité de tracer une nouvelle route pour les films, la télévision, les médias interactifs, les parcs à thèmes, les évènements et les produits. »

 

Disney, géant du divertissement

L'annonce pourrait paraitre étonnante à plusieurs égards, mais le choix de George Lucas se base essentiellement sur deux choses. D'un côté LucasFilm entretient un partenariat de longue date avec Disney ayant mené à la construction de 4 attractions Star Wars dans les parcs d'Anaheim, Orlando, Paris et Tokyo. De l'autre il y a la position de Disney comme l'un des leaders du divertissement, disposant d'une bonne santé financière avec 156 000 employés et 40 milliards de revenus dont un bénéfice net de 4,8 milliards (sur l'exercice de l'année 2011, d'après le rapport financier officiel de Disney) qui permet d'imaginer sans mal un avenir radieux pour Star Wars.

Ce rachat n'est d'ailleurs pas sans précédent et The Walt Disney Company est actuellement la société-mère de nombreux groupes dont les activités n'ont rien à voir avec Mickey, Donald et bien d'autres figures emblématiques de Disney (point que semblent oublier beaucoup de détracteurs de cette annonce …) . En 1995, Disney rachetait le groupe ABC pour 19,7 milliards de dollars. En 2006, c'était 7,6 milliards de dollars qui étaient mis sur la table pour acquérir Pixar (crée à l'origine par … LucasFilm). Plus récemment, c'est Marvel Entertainment, la grande maison d'édition de comics, qui est racheté en 2009 pour 4,24 milliards. Ce dernier exemple est d'ailleurs particulièrement intéressant et devrait en rassurer quelques-uns parmi nous. Depuis son rachat, Marvel n'a pas été dénaturé, ses productions n'en sont pas devenues moins matures. Bien au contraire, ses moyens sont maintenant encore plus importants. Il n'est pas impossible que l'intérêt de George Lucas pour les comics ait influencé son choix.

De son côté, Robert A. Iger, le PDG et chef exécutif de The Walt Disney Company a bien conscience de l'importance de ce rachat pour les deux parties : « Cette transaction combine un portefeuille de contenu de classe mondiale incluant Star Wars, l'une des plus grandes franchises de divertissement familial de tous les temps, avec la capacité unique et incomparable de Disney pour mettre en avant la créativité au travers de multiples plateformes, entreprises et marchés […] ». À lui aussi d'ajouter : « Star Wars est une licence particulièrement forte, […], avec des centaines de millions de fans autour du globe. Son univers de plus de 17 000 personnages habitant plusieurs milliers de planètes sur plus de 20 000 ans d'histoire offre une inspiration et des opportunités infinies […]. »

 

Le retour de Star Wars au cinéma

Si le rachat est marqué par l'annonce d'un septième film Star Wars en 2015, Disney a déjà prévu le coup pour après avec un plan à long terme. Il est en effet déjà question des Episode VIII et IX, sans toutefois qu'il soit explicitement question d'une troisième trilogie. En fait cela va même beaucoup plus loin puisque le plan de Disney prévoit la sortie au cinéma d'un film tous les trois ans. Il est aussi question de films sortant de l'axe de la saga principale.

On sait déjà que plusieurs auteurs ont commencé à réfléchir aux sujets du film, mais aucun détail n'a filtré à ce sujet pour l'instant. Certains se demandent comment LucasFilm réussira à tenir un tel calendrier et l'un des principaux obstacles sera de trouver un réalisateur. Si on compare à une autre grosse production comme The Avengers, on se dit toutefois que le pari n'est pas si risqué que ça. Bien que le blockbuster de Marvel Studios a vu son développement préliminaire commencer en 2005 et a connu divers aléas, son réalisateur (Joss Whedon) fut désigné en Juillet 2010. À partir de là, la pré-production (notamment le casting des acteurs et l'écriture du scénario) a pu commencer et le tournage débuta en Avril 2011, un an avant la sortie du film en salle. Si Star Wars Episode VII suit un processus semblable, LucasFilm a environ un an pour définir les grandes lignes du projet et signer un contrat avec un réalisateur. On sait toutefois que c'est Kathleen Kennedy qui occupera le poste de productrice éxécutive et que George Lucas participera à l'élaboration du film en tant que consultant créatif.

Une autre problématique importante est au coeur de ce sujet : les acteurs originaux. Mark Hamill, Harrison Ford, etc. ont pris 30 ans depuis leur dernière apparition dans la trilogie originale. On peut difficilement réutiliser leurs personnages … à moins de procéder à un reboot, ce qui est plutôt inconcevable au regard du côté intouchable de l'imagerie classique de Star Wars auprès des fans. Une autre possibilité serait d'utiliser une technologie semblable à celle utilisé pour le film Avatar, ce qui permettrait de faire revivre les personnages de la trilogie par l'utilisation d'imagerie généré par ordinateur (CGI). Mais ça semble là encore fantaisiste. Il y a de fortes chances que ces nouveaux films ne soient pas une suite des précédents et ne s'intéressent pas aux personnages de Luke Skywalker.

De nombreux fans aimeraient voir l'adaptation d'une série de roman ou de BD en films et les possibilités de manquent pas à ce sujet. L'hypothèse la plus populaire est bien évidement La Croisade Noire du Jedi Fou, la célèbre trilogie de Timothy Zahn. Outre cette évidence du paysage Star Wars, d'autres possibilités sont envisageables : La Guerre des Chasseurs de Primes, l'Académie Jedi, l'Empire Sombre, La Crise de la Flotte Noire, le Nouvel Ordre Jedi, L'Héritage de la Force, Le Destin des Jedi, Legacy, etc … Drew Karpyshyn, avec humour, c'est même proposé comme auteur sur Twitter pour le film.

ci-dessus : illustration du Grand Amiral Thrawn au cours de sa Campagne contre la Nouvelle République

Il n'est pas non plus impossible que LucasFilm base son prochain film sur une histoire complétement inédite. C'est d'ailleurs ce qu'affirme E! Entertainment. D'après ce qu'on peut lire dans un des articles de ce site, des sources internes à LucasFilm affirmeraient que le nouveau film ne serait basé sur rien de connu dans l'univers Star Wars. Nous passerons sur cette exagération et sur l'utilisation d'une source anonyme, mais ça n'en est pas moins plausible.

Une des questions que l'on peut se poser concerne l'implication de Disney dans la production, la réalisation et d'autres aspects du film. LucasFilm et Kathleen Kennedy auront-ils une grande liberté à ce sujet ? En tout cas on peut espérer que Disney a appris de ses erreurs passées, notamment le marketing complétement à côté de la plaque du film John Carter. Toutefois, une chose est sure, si tout se passe bien, les productions Disney vont dominer le box-office en 2015 avec Star Wars Episode VII et The Avengers II.

 

Interrogations diverses

De nombreuses questions se posent suite à cette annonce. Celle qui revient le plus souvent concerne l'Univers Etendu. De nombreux fans se demandent si l'entrée de la franchise dans cette nouvelle ère ne risque pas de faire voler en éclats leur univers chéri. Crainte qui n'est pas sans précédent puisque la série The Clone Wars n'a pas hésité à plusieurs reprises à fissurer l'intégrité déjà fluctuante de l'univers Star Wars. La plus grande crainte sera même que des pans entiers de l'UE soient jetés aux oubliettes sous couvert de « créativité ». Espérons que les bonnes décisions seront prises à ce sujet, sous peine de fortement décevoir la communauté des fans.
John Jackson Miller, auteur de plusieurs oeuvres Star Wars, c'est exprimé à ce sujet sur Twitter : « Star Wars est comme un parc national, un trésor culturel. Tous ceux qui travaillent dessus le font avec respect et attention. Disney sera un bon régisseur. »

Avec le nouveau soutien de Disney, on peut aussi se demander si la série Star Wars Underworld (nom de projet) ne va pas subir une accélération de son développement. Pour rappel, Rick McCallum prévoyait que chaque épisode nécessiterait un budget de 5 à 6 millions. Disney serait-il prêt à un tel investissement ? Le plus probable est qu'il faudra encore attendre avant de voir cette série live à l'écran, le temps que les technologies soient plus rentables … à moins que le projet voie ses ambitions revus à la baisse.

On peut penser que les projets en cours (ou en développement) tel que Star Wars Detours, Star Wars 1313, etc. sont maintenu. Toutefois, on s'interrogera sur l'évolution des relations avec les éditeurs tels que Del Rey, DK, Dark Horse, FFG, concernant l'exploitation de l'univers Star Wars. Disney et LucasFilm poursuivront-ils ses partenariats ? Les contrats liants les divers parties seront-ils reconduis à la fin de leur mandat (on se rappelle notamment le passage de la licence d'exploitation des jeux de tables qui en est à son troisième dépositaire) ? Bien des questions qui risquent de ne pas trouver de réponse avant un bon moment. Cependant je ne m'inquiéterais pas en ce qui concerne LEGO et Hasbro.

Toutes les interrogations ne concernent pas Star Wars. Tim Schafer, qui a travaillé pendant 9 ans (1989-1998) chez LucasArts où il y a créé plusieurs excellents jeux, se demande sur Twitter si les jeux d'aventures de la société auront un avenir. Un retour aux sources peut-être ?

De même on peut s'interroger concernant Indiana Jones. Allons-nous voir débarquer un cinquième film ? Espérons que non …

 

LucasFilm et Disney s'expliquent en vidéo

Dans cette première vidéo, George Lucas et Kathleen Kennedy s'expriment sur le futur de Star Wars et LucasFilm. George Lucas, comme souvent mal à l'aise quand il s'agit de s'exprimer devant une caméra, insiste sur le fait qu'il voulait trouver un moyen de se lancer dans d'autres projets tout en s'assurant que Star Wars ne soit pas délaisser. Avec Kathleen, ils conviennent que Disney est le meilleur choix possible.

 

Cette vidéo, réalisée par Disney, offre à Robert Iger et George Lucas l'occasion de s'exprimer un peu plus sur le rachat de LucasFilm. On y voit aussi la signature des documents.

Le temps nous dira si cette annonce était une bonne ou une mauvaise chose pour Star Wars, mais soyez sûr que l'Holonet continuera de suivre attentivement l'actualité Star Wars pour les années à venir. On va avoir du pain sur la planche ;) !

Sources :

[Merci à Lyokoï pour sa réactivité dans la rédaction de l'actualité originale publiée hier soir.]



Partager cet article




A propos de l'auteur : Luuke

Né en 1990, il n'aura pas fallu longtemps pour que l'univers Star Wars me passionne avec la sortie de l'Edition Spéciale au cinéma en 1997. Quelques romans plus tard, ma curiosité me poussera vers Star Wars HoloNet dès 2003. Ma première participation au site date de 2004, mais je ne suis alors resté que quelques mois.

J'y reviendrais quelques années plus tard et participerait en 2007 à la création du service d'actualité du site au côté d'Exar Kun, mais quitterait encore une fois l'équipe en 2008. 2011 marqua mon retour définitif (ad vitam aeternam !). Depuis, je distille ma passion pour les jeux vidéo et les jeux de table, entre autres choses.




Actualités en relation

Michael Waldron au scénario du film Star Wars de Kevin Feige ?

On commençait à se demander ce qu'il en était advenu ! Le film Star Wars produit par Kevin Feige et annoncé en septembre 2019 vient aujourd'hui de se rappeler à notre bon service avec l'annonce par la presse hollywoodienne - Deadline...








Poster un commentaire

Vous n'êtes pas connecté à votre Compte HoloNet. Vous pouvez néanmoins écrire un commentaire en mode déconnecté, mais votre commentaire ne sera pas immédiatement publié (validation par un Admin).