Pevel Kronara


L’Amiral Pevel Kronara dirigeait la Coalition Défensive de la République à l’époque de la Grande Catastrophe et du mandat de la Chancelière Lina Soh.

Continuité : Canon


  Deux siècles avant sa chute, alors qu'elle connaissait son âge d'or, la République Galactique ne possédait pas encore de Grande Armée et ne pouvait compter sur sa Coalition Défensive, la participation volontaire de ses membres à la composition d'une flotte visant à résoudre les crises échappant aux autorités locales. Le gouvernement étant en paix, le solide Amiral Pevel Kronara n'eut durant sa carrière guère plus dangereux à gérer que des groupes restreints de pirates, jusqu'au jour de la Grande Catastrophe.

  Il dirigeait alors le croiseur de classe Emissaire Third Horizon et s'était rendu sur le chantier du Flambeau Stellaire, l'une des Grandes Œuvres de la Chancelière Lina Soh. Là, la responsable bith Shai Temmen avait imposé à ses visiteurs un tour complet de la station, ignorant l'agacement du militaire à accumuler du retard. Un retard qui fut pourtant bénéfique car, lorsqu'il reçut un appel à l'aide du Système Hetzal, il se trouvait donc très commodément à portée.

  Ayant de bonnes relations avec les Jedi et son ego n'entrant pas en compte par rapport à l'enjeu, Kronara céda volontiers le commandement des opérations à la Maitre Jedi Avar Kriss. Lui-même se chargea de tenir informée la chancelière et de coordonner ses soldats. Un premier rebondissement eut lieu quand la Jedi l'informa que les fragments destructeurs dont ils voulaient sauver Hetzal contenaient des êtres vivants, eux-mêmes à secourir.

  Finalement, l'amiral put se dire avec une certaine satisfaction avoir brillamment accompli son devoir en sauvant un maximum de personnes en seulement une heure trente, convaincu d'avoir surmonté la crise. Mais Kriss l'informa d'une anomalie, une immense citerne de tibanna qui s'apprêtait à frapper le soleil du système à la vitesse de la lumière. La perspective du désastre arracha un juron étonnamment grossier au militaire de carrière. Puis, à la demande de la Jedi, il la laissa au sol pour lui permettre de repousser l'anomalie et empêcher un cataclysme. Cependant, les Emergences commencèrent quelques minutes à peine après cet exploit, coûtant la vie à vingt millions d'habitants d'Ab Dalis.

  En réaction, la Chancelière Soh décréta un blocus hyperspatial sur cette région de la Bordure Extérieure, un blocus qui grandit à chaque Emergence que rien ne semblait pouvoir arrêter. Kronara eut donc la tâche délicate de faire respecter la zone d'exclusion avec ses maigres forces armées que rien n'avait préparé à une telle mission. En tant qu'officier supérieur le plus impliqué dans la crise, il garda la trace des Emergences et assista la Chancelière dans la gestion du blocus qui s'élargit sans cesse jusqu'à ce que Keven Tarr parvienne à prédire la fin de la Catastrophe.

  Le plus grand défi de sa carrière arriva lorsque Lina Soh décida de mettre un terme à la menace des Nihil, qui venaient de rançonner Eriadu en tentant d'exploiter leur connaissance des Emergences et dont le rôle dans la Grande Catastrophe venait d'être démontré. L'Amiral Kronara réunit donc autant de forces que possible auprès des mondes contributeurs de la CDR et, épaulé par l'Ataraxia des Jedi, il se rendit dans la Nébuleuse de Kur. Là, il découvrit avec étonnement que ses Longbeams, ses Skywings Z-28, des cinq croiseurs de classe Pacificateur et son Third Horizon rivalisaient avec les dizaines de cargos et d'appareils modifiés qui constituaient la Tempête de Kassav Milliko.

  Décidé à supprimer ces brutes, il lança la plus grande bataille depuis des décennies, à la fois fier de la mener et désireux de l'écourter pour éviter les pertes inutiles. Mais ce désir fut contrarié. Et les renforts d'Eriadu ne s'en mêlèrent pas, laissant la République se battre seule. Dans un premier temps, les Nihil subirent d'énormes dégâts mais ils se mirent soudain à employer des coups bas. Kronara fut horrifié de les voir utiliser des tactiques qui coûtaient la vie aux leurs, même s'il parvint vaguement à les contenir. Puis il fut véritablement horrifié quand ses adversaires utilisèrent leurs réacteurs à Sentiers, contrôlés par Marchion Ro, pour exécuter des microsauts aléatoires et imprévisibles qui les faisaient multiplier les collisions.

  La flotte de la CDR subit d'énormes dégâts, et le Third Horizon lui-même fut endommagé. La Dérive des Vectors Jedi fut aussi dévastée, coûtant la vie à de nombreux Maîtres tels que Jora Malli. Kronara n'en revenait pas, d'autant que les quelques survivants des Nihil se précipitèrent sur les bâtiments de la République. Son vœu de diminuer les pertes avait été balayé, et il n'hésita donc pas une seconde pour laisser les Eriaduans se charger du New Elite et de Kassav Milliko. Il ne resta alors plus qu'un cargo que le Third Horizon n'eut aucun mal à abattre et la bataille fut terminée.

  Malgré l'annihilation de ses adversaires, Kronara se garda de se réjouir. Il avait bien conscience du prix de cette victoire et, comme il le rappela dans son rapport, il ne croyait pas avoir réellement détruit les Nihil. Cependant, la Chancelière Lina Soh avait confiance dans le retour de la paix, et l'amiral accepta son optimisme.

Informations encyclopédiques

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
04/05/2021

Date de modification
30/08/2022

Nombre de lectures
681


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.