Dark Vador


Dark Vador est un Seigneur Sith qui fut le bras droit de Dark Sidious, alias Palpatine, après avoir été un Jedi sous le nom d'Anakin Skywalker.

  Dark Vador. Seigneur Noir des Sith. Bras droit de l'Empereur Palpatine. Exterminateur sans merci des derniers membres de l'Ordre Jedi. Créature mi-homme, mi-machine engoncée dans une armure noire devenue symbole de peur et de mort. Peu de gens le savent, mais Dark Vador ne fut pas toujours un servant du mal. Avant de jurer allégeance à Dark Sidious, il se nommait Anakin Skywalker, valeureux Chevalier Jedi de l'Ancienne République et amoureux de Padmé Amidala. Alors que la Guerre des Clones battait encore son plein et que le jeune Anakin menait une lutte acharnée pour défendre la République aux côtés de son maître et ami, Obi-Wan Kenobi, le jeune Chevalier fut la proie de visions terribles de plus en plus fréquentes dans lesquelles il assistait, impuissant, à la mort de sa bien-aimée, Padmé Amidala, avec laquelle il s'était secrètement marié.
  
  A cette époque, Anakin croyait avoir un réel ami et confident en la personne du Chancelier Palpatine, qui le traitait comme son fils. Selon certaines théories, ce pourrait même être la réalité : d'après sa mère, Shmi, Anakin n'aurait pas de père, et serait né sans qu'elle ait fréquenté d'homme. Certains affirment que ce pourrait être Dark Sidious, en manipulant la Force à travers les midichloriens, qui aurait donné naissance à Anakin. Toujours est-il que le jeune homme, dans cette époque troublée, crut pouvoir se confier librement et en toute confiance à Palpatine. Mais il ignorait que le Chancelier n'était autre que le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious, qui convoitait le pouvoir suprême et avait fomenté un plan machiavélique pour détruire l'Ordre Jedi. Palpatine exploita alors les visions d'Anakin pour lui révéler son identité réelle, et pour lui faire croire que seul le Côté Obscur pouvait sauver Padmé d'une mort certaine, que même le plus puissant Jedi ne pourrait éviter.
  
  Ébranlé par cette nouvelle, Anakin informa Mace Windu que le Chancelier était ce Seigneur Sith qu'ils recherchaient tant depuis le début du conflit. Accompagné de trois de ses compagnons, Mace Windu tenta d'arrêter Palpatine, et parvint à le neutraliser au terme d'un combat sans merci. C'est alors que Sidious décida d'abattre son atout maître : il parvint à convaincre Anakin que seuls ses enseignements pouvaient sauver Padmé Amidala, et qu'il devait le tirer des griffes de Maître Windu. Alors que ce dernier s'apprêtait à abattre son sabre laser sur le Seigneur Noir des Sith, Anakin prit la plus grave décision de sa vie. Il commit un acte irréversible par lequel, sans le savoir, il allait plonger la galaxie dans plusieurs décennies de troubles. Il trancha de son arme la main de Mace Windu, qui fut tué dans la seconde suivante par un Dark Sidious "miraculeusement" remis sur pieds. Puis, Anakin décida de jurer allégeance à l'Ordre Sith. Son nouveau maître le nomma dès lors... Dark Vador.


I. La fin de la Guerre des Clones & la création de l'Empire :
  
  Immédiatement après avoir été adoubé comme Seigneur Sith, Dark Vador reçut de son maître une première mission, indispensable à la réalisation de son but final : détruire le Temple Jedi, et tuer tous ses occupants. Enfoncé dans une sombre capuche, le nouveau serviteur de Palpatine se rendit au Temple, accompagné de plusieurs escouades de troupes d'élite de la 501ème Légion, récemment réaffectées au service exclusif du futur Empereur depuis le lancement de l'Ordre 66, qui a vu la mort de nombreux Jedi à travers la galaxie, dont Ki-Adi-Mundi et Aayla Secura. Sans la moindre trace de pitié, Vador extermina l'un après l'autre les derniers défenseurs Jedi du Temple, et massacra tous les êtres vivants s'y trouvant, y compris les enfants Jedi. Jocasta Nu et Cin Drallig furent au nombre des morts ce jour-là.
  
  Ceux qui ne tombèrent pas sous les coups du sabre laser de Dark Vador furent submergés par le nombre des soldats clones et moururent sous les tirs de blasters. La bataille tourna vite à la boucherie, mais aucun Jedi ne fut en mesure de lutter contre le puissant Seigneur Sith qu'était devenu Anakin Skywalker. Les fumées d'incendies montèrent dans les cieux de Coruscant, et le Temple fut saccagé. Ainsi, l'Empereur mit fin en une nuit à une présence millénaire de l'Ordre Jedi sur la planète-capitale de la République Galactique.

Dark Vador


  Sitôt sa première mission terminée, Dark Vador reçut l'ordre de se rendre sur Mustafar, pour y accomplir le dernier volet du plan de Palpatine : éliminer les leaders séparatistes qui formaient la Confédération des Systèmes Indépendants, s'assurer que toutes les armées droïdes soient désactivées, et ainsi mettre fin à la Guerre des Clones. Sur Mustafar, Vador fut accueilli comme le nouveau disciple de Dark Sidious, le chef secret de la Confédération. Tous les leaders séparatistes l'accueillirent à bras ouverts et pensèrent tenir la récompense de plusieurs années de loyaux services. Ils apprirent trop tard que les Sith étaient bien peu dignes de confiance : comme de nombreux pions avant eux - dont le Comte Dooku et le Général Grievous n'étaient que les derniers en date - les chefs de la Confédération furent tout simplement sacrifiés sur l'autel de la réussite du plan de Palpatine. Aucun d'eux ne survécut à cette opération. Sur Coruscant, la République fut abolie au profit d'un Empire dirigé à vie par Palpatine.


II. Naissance d'un Seigneur Noir des Sith :
  
  Après avoir éliminé tous les leaders séparatistes, et ainsi assuré la victoire finale à son maître, Dark Vador reçut une visite inattendue sur Mustafar : celle de sa bien-aimée, Padmé, alors sur le point d'accoucher. Très affolée par la tournure que prenaient les évènements, elle ne reconnut pas le jeune homme qui se tenait alors en face d'elle. Vador justifia ses actes par l'amour qu'il lui portait, et lui dit même qu'il comptait se débarrasser de Palpatine dès qu'il le pourrait et régner sur la galaxie en maître incontesté. Il fut coupé en plein élan par l'apparition impromptue de son ancien mentor, Obi-Wan Kenobi. L'arrivée d'Obi-Wan, qui s'était caché dans l'esquif naboo de Padmé, mit Vador dans une colère terrible. Devenu complètement paranoïaque, le jeune homme tenta d'étrangler Padmé par la Force. Fort heureusement, il ne la tua pas, et celle-ci tomba lourdement sur le sol de Mustafar, inconsciente. Kenobi, après un bref échange de points de vue avec Anakin, prit alors conscience que son ancien élève et ami n'était plus, et qu'il faisait face à un Seigneur Noir des Sith déterminé à prendre le contrôle d'un nouvel Empire. Les deux anciens compagnons s'engagèrent alors dans un duel au sabre laser dont l'issue ne pouvait être que la mort d'un des deux combattants.
  
  Bien qu'il soit devenu encore plus fort par l'utilisation du Côté Obscur, Anakin n'était encore qu'un jeune combattant alors qu'Obi-Wan possédait l'avantage de l'expérience et de la concentration. Par ailleurs, Kenobi connaissait la façon de combattre de son ancien apprenti. Au terme d'un combat épique, qui se déporta jusque sur les fleuves de lave de Mustafar, il parvint à trancher les deux jambes et le bras gauche d'Anakin, qui tomba lourdement sur une plage de cendres volcaniques, au bord d'une rivière de magma. Obi-Wan Kenobi, en digne Jedi, ne peut se résigner à tuer de sang-froid son ancien élève, mais il lui reprocha sa trahison envers tous ceux qui avaient fondé de grands espoirs en lui en tant qu'Élu d'une ancienne prophétie. Kenobi prit son sabre laser et quitta Mustafar avec Padmé, juste au moment où une navette transportant l'Empereur et une équipe de secours sauva le Seigneur Sith d'une mort inévitable.

Dark Vador


  Anakin fut transporté sur Coruscant, au tout nouveau Centre de Réhabilitation Impérial. Grâce aux techniques Sith, l'Empereur parvint à le maintenir en vie, mais le corps trop endommagé du seigneur Vador dut recevoir de nombreux implants cybernétiques pour continuer à fonctionner. C'est là que le jeune Skywalker reçut l'armure noire qu'il ne quitta plus jusqu'à sa mort, plus de vingt années plus tard. Insidieusement, l'Empereur l'informa qu'il avait tué Padmé, imprégnant son apprenti avec une colère et un chagrin qui ne pouvaient que lui profiter. A ce moment où Anakin Skywalker disparaissait pour faire place à Dark Vador, naissait un nouvel espoir... Anakin ne le savait pas encore, mais Padmé avait survécu assez longtemps pour mettre au monde deux enfants : Leia et Luke. Les deux enfants furent séparés et emmenés respectivement sur Alderaan et sur Tatooine afin de ne pas tomber entre les griffes de l'Empereur. En temps utile, ils parviendraient à aider leur père à gagner sa rédemption.
  
  
III. La Grande Purge Jedi - Consolidation de l'Empire :
  
  Une fois remis de ses blessures, Dark Vador reçut pour mission de traquer les dernières menaces qui pouvaient gêner le nouvel Empereur. Plusieurs Chevaliers et Maîtres Jedi avaient en effet survécu à l'Ordre 66, et une contre-offensive n'était pas à exclure. Les armées clones n'eurent certes plus d'opposition armée massive en face d'eux, mais nombre de planètes n'avaient pas envie de se soumettre au nouvel Empire Galactique et opposèrent une vive résistance, qui fut cependant rapidement matée par les troupes impériales.

  Parmi les quelques Jedi qui avaient survécu à l'Ordre 66, bien peu parvinrent à passer à travers les mailles du filet de la Grande Purge Jedi. Certains furent tués par les armées clones ou découverts par des agents de l'Empire. D'autres furent trouvés et tués par Dark Vador en personne. Certains enfin, comme Yoda, Obi-Wan ou encore Vima-Da-Boda, furent assez sages et assez prudents pour se cacher et attendre la venue de jours meilleurs. Parmi les nombreuses victimes de Vador qui succombèrent après l'instauration de l'Empire, on peut noter notamment Ranik Solusar - le père de Kam Solusar - ou encore la Femme Sombre, qui mourut sur Cophrigin V après un combat sans merci. Au cours d'une bataille spatiale, Vador détruit le chasseur stellaire d'Empatojayos Brand, mais ce dernier, blessé, parvint à survivre et à se faire passer pour mort. Il fut le seul Chevalier Jedi qui puisse se vanter d'avoir survécu à une confrontation directe avec le Seigneur Noir des Sith.

  a. Purge sur Kessel

  Durant les deux décennies que dura la Grande Purge Jedi, Dark Vador acquit une notoriété sans cesse grandissante. Il était, plus que l'Empereur lui-même, le symbole d'un régime cruel et sans merci. Cet être mi-homme, mi-machine, totalement désincarné, illustrait bien les méthodes brutales d'un Empire qui ne tolérait aucune résistance et ne connaissait que la manière forte pour s'imposer. La plupart des Jedi qui vivaient toujours au début de l'ère impériale comprirent rapidement qu'ils ne pouvaient espérer détruire les deux Seigneurs Sith, même en s'unissant. La tentative la plus remarquable de venir à bout de Dark Vador fut menée sur Kessel par un petit groupe de huit Jedi, composé notamment de Tsui Choi et Bultar Swan, qui parvint à attirer Vador dans un piège en propageant la rumeur d'une réunion Jedi à laquelle participerait Obi-Wan Kenobi. Lors d'une bataille farouche, le Seigneur Sith parvint à éliminer plusieurs de ses adversaires, mais fut finalement mis en difficulté devant le nombre de ses opposants et leur hardiesse. Il ne dut finalement son salut qu'à l'intervention inopinée de ses troupes clones, qui parvinrent à distraire les derniers Jedi présents et à en tuer quelques-uns.

Dark Vador


  Après ce semi-échec, Vador retourna piteusement auprès de son Empereur, qui décida de retourner les évènements à son avantage. Alors que Vador avait failli être tué par une poignée de Chevaliers Jedi désespérés, l'Histoire retint qu'il a massacré à lui tout seul pas moins de cinquante représentants aguerris de l'Ordre, faisant ainsi naître la légende du Dark Vador "tueur de Jedi".

  b. Purge sur Otavon XII

  En l'an 19 avant la bataille de Yavin, Vador reçut pour mission de se rendre sur Otavon XII afin de protéger la Base Tremor du général Crik contre les attaques des natifs ovonis. Lors de cette mission qu'il jugeait indigne de ses talents, Vador apprit qu'un Jedi menait les insurgés en secret, ce qui l'aveugla totalement et lui fit abandonner sa mission. Finalement, Dark Vador parvint à étancher sa soif de mort en tuant successivement le padawan Dendro et le maître Jedi Hylon, mais en réalité le Seigneur des Sith était tombé dans un piège : en abandonnant son poste, il avait fait le jeu des Jedi et des Ovonis, qui avaient lancé sur la Base Tremor un ou plusieurs sugati, des créatures invincibles que seul Vador aurait pu vaincre grâce à la Force.

  Lorsqu'il revint sur les lieux où se trouvait la Base Tremor après avoir tué les deux Jedi, Vador ne put que constater que l'usine de construction avait été entièrement détruite et ses occupants massacrés. Il tomba nez-à-nez sur l'Empereur en personne, venu constater les dégâts sur place. Furieux que Vador ait pu une nouvelle fois se laisser aveugler par sa haine des Jedi, Palpatine décida d'abandonner son apprenti sur la planète Otavon XII afin qu'il médite sur son échec...

  c. Consolidation du pouvoir

  Sur Coruscant, l'Empereur fit bâtir d'impressionnantes constructions dédiées à sa toute-puissance. En tant que bras droit, Dark Vador disposait également de certains privilèges, et possédait notamment un immense palais sur le monde-capitale de l'Empereur. Il disposait également de plusieurs autres palais sur des mondes aussi distants que Vjun, où fut construit le Château Bast, sa plus importante résidence en dehors de Coruscant. Vador reçut également l'ordre de former un certain nombre de disciples sensibles à la Force pour servir l'Empereur et l'Ordre Sith. Bien que moins doués que les deux Seigneurs Sith, certains personnages comme le seigneur Hethrir ou Vost Tyne devinrent de bons serviteurs de l'Empire sous les auspices de Dark Vador.
  
  Contrairement à l'Empereur, Dark Vador n'était pas intéressé par la politique ou les manipulations diverses, préférant l'action et la voie militaire. Sa position privilégiée le plaçait au-dessus de toute structure de commandement classique et le dotait de prérogatives exceptionnelles. Une position qui le fit vite détester de la plupart des officiers de l'état-major impérial, toutes armes confondues. Le Seigneur Noir était bien connu pour son manque de compréhension face à des actes d'incompétence, quand bien même ces derniers seraient exceptionnels dans la carrière d'un homme. Très rapidement, le bruit courut que Vador n'hésitait pas à tuer de ses mains tout officier ayant commis une erreur d'appréciation. Servir aux côtés d'un être aussi impitoyable était incroyablement dangereux à plus d'un titre. Cela pouvait également être l'occasion d'une promotion rapide, comme l'apprit à son avantage l'officier Firmus Piett, qui passa en une seconde du grade de capitaine à celui d'amiral après la mort de son supérieur, l'amiral Kendal Ozzel.
  
  Au début de l'Empire, certains officiers voyaient d'un très mauvais œil ces deux étranges manipulateurs de la Force. Si les Jedi étaient parfois regardés comme des êtres mystérieux et dangereux de par leurs pouvoirs incompris du commun des mortels, les Seigneurs Noirs des Sith représentaient l'abomination ultime : les Jedi avaient au moins, eux, la décence de rester discrets et de ne pas trop se mêler des affaires militaires. Plusieurs officiers hauts placés décidèrent alors de fomenter un coup d'état et d'éliminer l'Empereur et son bras droit. Un plan savamment orchestré devait venir séparément à bout des deux Sith : alors que Palpatine serait attaqué par une horde de stormtroopers modifiés, Dark Vador devrait être atomisé lorsqu'un faux vaisseau rebelle capturé exploserait à proximité. Malheureusement, les comploteurs sous-estimèrent largement leurs cibles, qui parvinrent toutes deux à se sortir de ce faux pas sans trop de dégâts. La rébellion des officiers fut étouffée dans l'œuf et les responsables abattus sans autre forme de procès. Une piteuse tentative qui amusa plus l'Empereur qu'elle ne lui causa de réel souci.
  

IV. Le début de la Guerre Civile Galactique :

  Très rapidement après son accession au pouvoir, Palpatine dut faire face à une fronde de plus en plus hostile, menée à l'origine par plusieurs sénateurs dont Bail Organa et Mon Mothma. Ces mouvements sans cesse grandissants de contestation envers ses méthodes, et dont le but était de restaurer la République, atteignirent leur paroxysme à la création de l'Alliance Rebelle, le plus important mouvement armé. Tout d'abord doté de moyens limités et ne représentant qu'une faible menace pour la toute-puissante Flotte Impériale, l'Alliance Rebelle acquit au fil des années une certaine notoriété et plusieurs planètes la soutinrent - généralement de la manière la plus discrète possible. Cette montée en puissance d'un groupe armé de plus en plus puissant inquiéta Palpatine. Le Seigneur Noir des Sith ne se souciait guère de l'aspect militaire des choses : il savait que son armée était un milliard de fois plus puissante que cette Rébellion. Mais, en bon manipulateur, il savait aussi que ce mouvement de sympathie pouvait prendre de l'ampleur et lui causer des problèmes de plus en plus importants. Malgré la construction d'une nouvelle arme, l'Étoile de la Mort, il mandata Dark Vador pour découvrir la localisation de la base secrète de l'Alliance et de sa flotte, pour annihiler ces dernières.

Dark Vador


  Mais l'Alliance Rebelle, surtout à ses débuts, savait pertinemment qu'il serait vain d'affronter la Flotte Impériale en terrain découvert. Ses commandants préférèrent fort judicieusement mener des opérations de guérilla sur des convois faiblement protégés ou des bases isolées. Les batailles impliquant de vastes flottes furent donc totalement absentes dans ce contexte, et Vador perdit finalement beaucoup de temps dans des recherches longues et difficiles. Les quelques escarmouches auxquelles il participa se concrétisèrent néanmoins toujours par une victoire impériale, mais les impacts stratégiques à long terme furent pour ainsi dire inexistants.
  
  
V. Un nouvel espoir - La Bataille de Yavin :
  
  Après que ses troupes aient capturé la princesse Leia Organa en possession des plans secrets de l'Étoile de la Mort, le seigneur Vador tenta de faire parler la jeune espionne pour lui faire avouer la localisation de la base secrète de l'Alliance Rebelle. Pour des raisons qui lui apparaissaient comme inconnues à l'époque, le Seigneur Noir des Sith trouva en la princesse une résistance incroyable. Il était cependant loin de se douter qu'il faisait face à sa propre fille, adoptée par Bail Organa et élevée sur Alderaan. Face à l'entêtement de la princesse, le Grand Moff Tarkin, qui commandait la station spatiale impériale, menaça de faire sauter Alderaan. La princesse céda au chantage, mais donna de fausses informations aux Impériaux. Néanmoins, sans même attendre les résultats des investigations, Tarkin ordonna de détruire la pacifique planète.
  
  Lorsqu'un petit commando parvint juste après ces évènements à s'infiltrer à bord de l'Étoile de la Mort et à délivrer la princesse Leia, Vador ressentit une présence dans la Force. Une présence qu'il n'avait pas ressentie depuis fort longtemps. Au détour d'un des nombreux couloirs de la station de combat, il fit face à son ancien mentor, Obi-Wan Kenobi. Trop âgé pour mener un tel affrontement, Kenobi se sacrifia pour laisser le temps au jeune Luke Skywalker et à ses amis de s'enfuir ; Dark Vador vint facilement à bout de son pire ennemi... et Obi-Wan ne fit plus qu'un avec la Force. Utilisant les plans dérobés à l'Empire, les Rebelles parvinrent à déceler une faille dans l'Étoile de la Mort. Quand la gigantesque station spatiale entra dans le système de Yavin et repéra la base rebelle sur Yavin IV, les pilotes de l'Alliance n'eurent d'autre choix que d'affronter cet ennemi redoutable. Le rapport de force était ridicule : une trentaine de chasseurs stellaires légers contre la plus puissante station de combat jamais construite dans l'Histoire. Curieusement, c'est peut-être ce déséquilibre qui joua en faveur de l'Alliance : les officiers impériaux, Tarkin en tête, étaient bien trop sûrs de leur avantage et seule une poignée de chasseurs TIE fut envoyée pour neutraliser les chasseurs X-wings et Y-wings de l'Alliance.

Dark Vador


  Mais quand il s'avéra que plusieurs chasseurs rebelles quittaient la formation principale pour s'engager dans une tranchée de la station, avec pour objectif un puits d'aération vulnérable, Dark Vador ressentit une menace dans la Force : il décida alors de prendre les commandes de son chasseur TIE x1 personnel, accompagné de ses deux ailiers, les pilotes DS-61-2 et DS-61-3. Dans l'espace, alors que la bataille faisait rage, le Seigneur Sith élimina les Rebelles les uns après les autres, pour se retrouver finalement en lutte avec un pilote plus habile que les autres. A ce moment, Dark Vador ignorait qu'il poursuivait son propre fils, Luke Skywalker. Seule l'intervention inopinée de Han Solo, qui détruisit le chasseur d'un ailier de Vador, empêcha ce dernier de presser la gâchette et de tuer le jeune Luke. Son vaisseau endommagé par l'impact de son second ailier qui vint le percuter sous le coup de la surprise, le Seigneur Noir mit quelques précieuses secondes à reprendre le contrôle de son appareil parti en vrille. Un temps que mit à profit Luke Skywalker, qui tira ses torpilles protoniques droit dans l'objectif. L'Étoile de la Mort et son commandant, ainsi qu'un grand nombre de soldats, d'officiers et de vaisseaux disparurent dans une explosion retentissante. Cette bataille marqua le tournant de la Guerre Civile Galactique.
  
  Après ce piteux échec, Dark Vador se mit en quête du pilote rebelle responsable de la destruction de l'Etoile de la Mort. Il engagea alors plusieurs équipes de chasseurs de primes pour découvrir par tous les moyens l'identité de son nouvel ennemi. Finalement, cette mission fut accomplie sur la planète Centarès lorsque des chasseurs de primes mirent la main sur un pilote rebelle qui s'était vanté imprudemment de connaître le héros de l'Alliance. Sous la torture, le pilote céda et révéla à ses bourreaux le nom de ce dernier : un certain Luke Skywalker. Pour tous, ce nom ne signifiait rien de spécial. Mais le Seigneur Noir, lui, comprit immédiatement qu'il s'agissait de son fils. Afin de ne pas ébruiter cette nouvelle, il fit exterminer tous les chasseurs de primes présents sur place, dont une seule représentante, Mala Mala, survécut finalement à la trahison de Vador et parvint - moyennant rétribution - à communiquer cette information à l'Empereur, sur Coruscant. Dès cet instant, Vador se mit en quête de ce fils inconnu, et la poursuite tourna vite à l'obsession.
  
  
VI. Le blocus de Yavin - la quête de Vador :
  
  Alors que l'Empire venait de subir sa plus importante défaite à Yavin, l'Empereur insista lourdement pour que les Rebelles soient anéantis. Ces derniers étaient toujours sur Yavin IV, et commençaient en hâte à se préparer pour repousser un assaut inévitable. En effet, très rapidement, le destroyer stellaire Conqueror, commandé par l'amiral Quist, fit irruption dans le système de Yavin à la recherche de vaisseaux rebelles. Et ce fut bientôt un véritable blocus organisé qui enserra les Rebelles dans un étau inextricable. Vador, qui était finalement parvenu à rejoindre les lignes impériales malgré les avaries de son appareil, empêcha ses officiers de raser la base rebelle depuis l'orbite, pour des raisons qui apparaissaient floues à ces hommes habitués à faire parler les turbolasers avant de réfléchir. A la place, le Seigneur Sith ordonna un blocus total du système. La base rebelle fut alors presque totalement coupée du reste de la galaxie. Durant les mois que dura le blocus, les forces rebelles tentèrent plusieurs sorties de manière très discrète. Au cours de l'une de ces missions, le Faucon Millenium, pris en chasse par le Conqueror, échappa à ses poursuivants en s'enfuyant dans un champ d'astéroïdes. L'amiral Quist subit alors les foudres de Vador, qui l'exécuta en utilisant la Force. Une autre sortie permit à Luke Skywalker de découvrir, presque par hasard, une planète inhabitée et gelée, qui devint par la suite la nouvelle base de l'Alliance après Yavin IV : Hoth.

Dark Vador


  Les raisons pour lesquelles l'Empire n'attaqua pas la base rebelle pendant de longs mois restent à ce jour indéterminées. Une des hypothèses évoquée atteste que Dark Vador voulait à tout prix s'emparer de son fils dans le but de le rallier à sa cause, et qu'il voulait éviter au maximum un engagement massif de ses troupes terrestres. Cette hypothèse reste bien sûr incertaine, mais le fait est que, durant le siège du système de Yavin, Vador élabora un plan pour attirer Luke dans un piège et l'obliger à quitter Yavin IV. Pour ce faire, il laissa courir le bruit que l'amiral Griff , en charge de la construction du super destroyer stellaire Executor, alors en phase finale d'élaboration dans les chantiers navals de Fondor, cherchait à rallier l'Alliance et à divulguer les plans de construction du gigantesque vaisseau amiral aux Rebelles. Malgré les risques évidents, Luke décida néanmoins de rejoindre Fondor et de participer à une soi-disant réunion de conspirateurs. Mais si ces derniers étaient bien réels - certains officiers souhaitant réellement trahir l'Empire - il en était tout autrement de Griff, qui prévint Vador de la venue de Luke Skywalker sur Fondor. Le Seigneur Sith rata là sa première occasion de capturer son fils : alors qu'il surprit les conspirateurs avec ses troupes, Luke parvint à s'enfuir - qui plus est avec des plans techniques détaillés de l'Executor. Le jeune héros de l'Alliance parvint en plus à forcer une fois encore le blocus impérial et à retourner sur Yavin IV avec sa précieuse prise de guerre.
  
  Vador n'eut pas le temps de ruminer longtemps cet échec. L'Executor était enfin opérationnel, et le Seigneur Noir des Sith en fit son vaisseau amiral, bien décidé cette fois à prendre la base rebelle de force, grâce à l'appui de ce nouveau bâtiment de combat jugé indestructible à l'époque. Sur le trajet, l'Executor pulvérisa la petite base rebelle installée sur Laakteen, une planète de moindre importance située à proximité de Fondor, et que l'Alliance Rebelle avait investie justement pour espionner les chantiers navals. Largement surpassés par ce gigantesque bâtiment de près de 19 kilomètres de long, les Rebelles furent rapidement anéantis, et l'Executor reprit ensuite sa route vers le système de Yavin pour s'occuper de la base rebelle qui s'y trouvait.

  Sur Yavin IV, les Rebelles savaient que leurs jours étaient comptés, et que l'heure de la retraite avait sonné. Pour forcer le blocus impérial, désormais renforcé par la présence du super destroyer, ils durent faire davantage usage de ruse et de diversion plutôt que de force. Et de manière pour le moins ironique, c'est l'officier en charge des opérations, l'amiral Griff, qui leur donna leur meilleure chance de fuite : en tentant une manœuvre risquée qui s'avéra catastrophique, il fit sortir plusieurs destroyers de l'hyperespace trop près de l'Executor, qui fut percuté par les vaisseaux en approche. Les dégâts furent immenses : plusieurs destroyers stellaires furent instantanément vaporisés, et l'Executor subit d'importantes avaries et ses boucliers furent rendus inopérationnels. Fort heureusement pour lui, si l'on peut dire, l'amiral Griff échappa au courroux de Vador : il a eu la bonne idée de périr dans l'accident, en même temps que plusieurs milliers de ses hommes.
  Pour les Rebelles, l'occasion était inespérée : profitant de ces quelques moments de désorganisation totale des forces impériales, ils forcèrent le blocus et parvinrent pour la plupart à s'échapper. Malgré tout, les pertes de l'Alliance ne furent pas négligeables. On pensait alors que le général Jan Dodonna lui-même fut au nombre des tués, mais on apprit plus tard qu'il avait en fait été capturé par les troupes de l'Empire et transféré à bord de la prison Lusankya - en fait un autre super destroyer stellaire caché dans un vaste hangar souterrain, sur Coruscant. Une fois de plus, Vador avait laissé son fils lui échapper, et les Rebelles se regroupèrent pour établir leur nouvelle base sur Hoth. Il fallut à l'Empire de longs mois pour en découvrir la localisation.
  

VII. L'Empire contre-attaque :
  
  Trois années après la débâcle que les Impériaux ont subi à Yavin, l'Empereur était plus que jamais décidé à venir à bout de la Rébellion. Il ordonna une fois de plus à Vador de faire le maximum pour retrouver la trace de la nouvelle base rebelle et d'en exterminer tous les occupants. Toujours obnubilé par son fils, Vador n'en était pas moins conscient de ses devoirs envers Palpatine. Il ordonna que soient déployés des millions de droïdes sondes Viper à travers la galaxie pour en explorer chaque système. C'est ainsi qu'il découvrit une présence non répertoriée sur la lointaine et glaciale Hoth. Bien que les signes de vie repérés pouvaient aussi bien appartenir à des colons ou des contrebandiers, le Seigneur Sith vit dans la Force que c'étaient bien les Rebelles, dont faisait partie son fils, qui s'y cachaient.

Dark Vador


  Une fois arrivé dans le système de Hoth, Dark Vador et son Escadron de la Mort, composé de plusieurs destroyers stellaires et de son vaisseau amiral, le super destroyer Executor, entamèrent ce qui fut connu dans les livres d'histoire comme la Bataille de Hoth. Vador n'était pas prêt à renouveler l'échec du blocus de Yavin, et il espérait bien mener une attaque-éclair pour s'emparer de la base rebelle. Malheureusement, ses plans furent contrecarrés par l'incompétent amiral Ozzel, qui remplaçait l'amiral Griff depuis la mort de ce dernier. Ozzel, en ordonnant un retour en espace normal trop près de la planète, alerta les Rebelles de la présence de la flotte impériale, qui déployèrent instantanément leur bouclier planétaire, empêchant ainsi tout bombardement. Pour cet ultime acte d'incompétence, Ozzel fut exécuté par Vador. Le capitaine Piett, qui commandait l'Executor, devint de fait amiral en l'espace d'une seconde. Totalement surpassées par les forces impériales, les troupes de l'Alliance tentèrent néanmoins une résistance courageuse à terre. Mais les puissants Transports Blindés Tout-Terrain du général Veers maîtrisèrent le champ de bataille et enfoncèrent les lignes rebelles. Lorsque les snowtroopers de la Force Blizzard pénétrèrent dans la Base Echo, c'est le Seigneur Sith en personne qui dirigea ses hommes. Malheureusement pour lui, ses principales cibles,  et notamment les occupants du Faucon Millenium, lui filèrent entre les doigts à la dernière minute.

  Après que les derniers vaisseaux rebelles en fuite se soient échappés ou aient été détruits par le blocus impérial, Dark Vador reçut dans ses quartiers une communication personnelle de l'Empereur, qui lui annonça la venue d'un nouvel ennemi : le fils de Skywalker. Pour de multiples raisons, Dark Vador avait en effet caché la découverte de Luke à son maître. Mis cette fois au pied du mur, il ne put qu'acquiescer lorsque Palpatine lui donna l'ordre de le capturer et de le lui remettre afin qu'il devienne leur allié. A ce moment, Vador ne savait pas que son fils était parti sur la lointaine Dagobah pour suivre l'enseignement de Maître Yoda, qui vivait reclus depuis la Guerre des Clones. Il décida alors de retrouver les amis de son fils, notamment Leia Organa et Han Solo, pour qu'ils lui servent d'appât. Il mandata pour cela une fois de plus des chasseurs de primes pour retrouver leur trace. Il ne fallut pas longtemps à Boba Fett pour découvrir la localisation des fugitifs, sur Bespin. Leia et ses amis y avaient en effet trouvé refuge, dans la Cité des Nuages administrée par un vieil ami de Solo, un dénommé Lando Calrissian.

  Vador se rendit alors sur Bespin et captura facilement le petit groupe de Rebelles. Au même moment, Luke, en plein entraînement sur Dagobah, perçut que Leia était en danger. Contre l'avis de Yoda, il décida de se rendre sur Bespin pour lui venir en aide, mais tomba dans le piège que lui avait tendu son père. Les deux combattants s'engagèrent dans un affrontement au sabre laser. Bien que moins expérimenté que Vador, Luke parvint à accomplir quelques prouesses. Mais face à la puissance du Côté Obscur, le jeune homme perdit pied et se fit trancher la main droite par Vador. Ce dernier lui révéla alors sa réelle identité. En lui révélant qu'il était son père, il lui proposa également de le rejoindre pour terminer sa formation. Ensemble, dit-il, ils pourraient renverser l'Empereur et "régner sur la galaxie comme père et fils". Effrondré par cette accablante information, Luke décida de se jeter dans le vide, peut-être poussé par une soudaine intuition. Vador assista à la chute, impuissant. Pensait-il à ce moment que son fils avait décidé de se suicider ? Toujours est-il qu'il abandonna la poursuite et regagna son vaisseau. Fort heureusement, Luke n'était pas mort, et le Faucon Millenium arriva à son secours. Lorsque ce dernier sauta dans l'hyperespace, Vador ressentit dans la Force la présence de son fils, mais ne put l'arrêter.

Dark Vador



VIII. Les manipulations du Soleil Noir :
  
  Plutôt à l'aise dans les batailles rangées, Vador dut cette fois faire face à un nouvel ennemi beaucoup plus rusé et machiavélique qu'à l'ordinaire : le prince Xizor, chef occulte du Soleil Noir, la plus importante organisation criminelle de la galaxie, lui vouait une haine dont les motifs échappaient totalement au Seigneur Noir. Xizor, qui cherchait à s'attirer les faveurs de l'Empereur, voulait non seulement discréditer Vador aux yeux de son maître en le faisant passer pour un incompétent, mais aussi et surtout le tuer - évidemment de la manière la moins compromettante possible. La haine et la motivation de Xizor n'étaient pas à sous-estimer. Ce dernier avait perdu une bonne partie de sa famille lorsque Vador avait ordonné le bombardement planétaire de sa planète natale, Falleen, afin de masquer les effets d'un accident chimique survenu quelques temps avant dans un laboratoire secret de l'Empire. Pour le chef du Soleil Noir, la mort de son pire ennemi était devenue sa vraie raison de vivre, et les immenses ressources de son organisation, pensait-il, pouvaient l'aider à atteindre son but.
  Vador, de son côté, savait que le prince Xizor était un personnage dangereux mais, ignorant ses vraies motivations, il le sous-estima et prit presque leur rivalité comme un jeu, persuadé qu'il aura lui-même la peau du Falleen un jour ou l'autre. L'Empereur, en bon manipulateur, était lui plutôt amusé de voir ces deux êtres se tirer dans les pattes pour s'attirer ses faveurs et se faire plonger l'un l'autre.
  
  Afin d'éloigner Vador et de s'attirer les faveurs de l'Empereur, le Falleen informa ce dernier qu'il connaissait la localisation d'une importante base rebelle, dans la ceinture d'astéroïdes de Vergesso. Il passa sous silence que cette base était principalement occupée par la société des Transports Ororo, qui était à cette époque l'un de ses concurrents les plus gênants. Xizor fit ainsi exécuter la sale besogne par son ennemi Vador, et ce dernier ne put qu'obéir à l'Empereur, qui lui ordonna de commander l'attaque. La bataille qui s'ensuivit fut un véritable carnage : les forces rebelles, en sous-effectif et prises par surprise, furent laminées au cours d'une bataille spatiale dominée par l'Executor et par le Seigneur Noir des Sith en personne, qui avait pris les commandes de son chasseur personnel. Mais très rapidement, Vador se lassa de ces pitoyables adversaires et regagna l'Executor pour laisser ses troupes finir le sale boulot. La Bataille de Vergesso fut un coup terrible porté à l'Alliance, qui ne fut éclipsé que par la cuisante défaite subie quelques temps auparavant sur la planète Hoth. Après cette campagne aussi rapide que victorieuse, Vador regagna en hâte Coruscant pour reprendre le cours de ses investigations.

Dark Vador


  Ce fut finalement le Seigneur Sith qui eut le dernier mot : alors qu'il se trouvait en orbite de Coruscant à bord de son super destroyer stellaire, il capta une communication émanant de la station spatiale de Xizor, le Poing du Falleen, et ordonnant que Luke Skywalker soit tué. Cet ordre contrevenait directement aux directives de Vador, qui avait précisé à Xizor de ne pas se mêler de cette affaire - et surtout pas d'attenter à la vie de son fils. Trop heureux d'avoir enfin l'opportunité de neutraliser son ennemi, Vador ordonna à Xizor de cesser le feu et de se rendre. Après l'expiration du court ultimatum fixé par les forces impériales, et en l'absence de réponse, le Seigneur Sith ordonna à son vaisseau de faire feu sur la station spatiale, qui fut rapidement vaporisée par les puissants turbolasers du mastondonte qu'était l'Executor. Le prince Xizor, malgré l'absence de preuve formelle, fut alors considéré comme mort et, de fait, on n'entendit plus jamais parler de lui. Avec la mort de ce redoutable adversaire, et la débandade de son organisation qui s'ensuivit, Vador put s'estimer satisfait, même si Luke était une fois de plus parvenu à lui filer entre les mains.


IX. Le retour du Jedi - la rédemption du Seigneur Noir :
  
  Après l'échec de Vador dans sa tentative à amener son fils vers le Côté Obscur, l'Empereur réassigna son bras droit à la Flotte Impériale, et notamment à la vérification des derniers préparatifs de la construction de la toute nouvelle station de combat de l'Empire, la seconde Etoile de la Mort. Plus puissante que le premier modèle et exempte de tout défaut de conception grossier, cette station de combat devait annoncer la fin de la Rébellion : capable de pulvériser une planète en un seul tir de son superlaser Mk II, elle ferait plier les mondes séditieux. A cette époque, Vador l'ignorait encore, mais Palpatine lui faisait de moins en moins confiance. Ce dernier avait ressenti chez son disciple un changement depuis la rencontre avec son fils. Bien qu'il ne puisse exactement en définir les contours, ce changement quasi-imperceptible inquiéta l'Empereur. Son souhait secret était à ce moment de parvenir à faire basculer le jeune Skywalker vers le Côté Obscur en l'obligeant à tuer son père. Il ordonna à son bras droit de lui amener le jeune Luke vivant afin d'en disposer à sa guise.

  Contre toute attente, Vador n'eut pas à pourchasser son fils : c'est ce dernier qui vint à lui en se rendant aux forces impériales stationnées sur Endor. Conformément aux directives de l'Empereur, Dark Vador emmena son fils à bord de la seconde Etoile de la Mort. Palpatine tenta d'attirer le jeune homme vers le Côté Obscur, mais ce dernier résista à la pression - du moins jusqu'à ce qu'il s'aperçoive que l'Empereur avait tendu un piège à la Rébellion. En effet, la flotte rebelle venait d'émerger de l'hyperespace pour se retrouver nez à nez avec toute une flotte impériale sur le pied de guerre. Cédant à sa colère sur le moment, Luke dégaina son sabre laser et tenta de tuer Palpatine, mais Vador s'interposa et engaga un féroce duel avec son fils. Bien que le Seigneur Sith semblait dominer le combat, ce dernier connut un tournant lorsque les pensées de Luke trahirent l'existence de sa soeur jumelle, Leia. Vador tenta d'exacerber la colère de son fils en menaçant de convertir Leia au Côté Obscur, et son plan fonctionna. Trop bien, à vrai dire : totalement déchaîné, Luke laissa éclater son pouvoir et parvint à trancher la main mécanique droite de Vador, qui tomba épuisé au sol.

  A ce moment, Vador crut sa fin arriver, mais Luke réalisa qu'il venait de commettre une faute envers les enseignements de Yoda. Il refusa d'obéir à l'Empereur et de tuer Vador, clamant qu'il était un Jedi, comme l'avait été son père avant lui. Palpatine, réalisant qu'il ne pourrait pas faire de lui un allié, décida alors de tuer Luke Skywalker à l'aide de puissants éclairs de Force. Vador observa d'abord la scène sans bouger. Mais lorsque le spectacle de son fils torturé par les attaques de l'Empereur devint insoutenable, il se retourna contre Palpatine. Ce dernier, trop occupé à malmener Luke, ne vit pas le Seigneur Noir s'approcher de lui et ne put rien faire quand ce dernier le souleva et le jeta dans un puits d'aération abyssal. Malheureusement, durant les quelques secondes de cette manoeuvre, Vador avait subi de plein fouet la puissance des éclairs de Force de l'Empereur. Déjà affaibli par son duel avec son fils, le Seigneur Sith s'écroula, mortellement blessé, ses appareils respiratoires détruits par la puissance déployée par l'Empereur.

Dark Vador


  À cet instant, le seigneur Dark Vador n'était déjà plus. C'était Anakin Skywalker qui parvint à demander à son fils de lui retirer son masque, afin de le voir pour la première et la dernière fois avec ses vrais yeux. Blessé par les éclairs de l'Empereur, et privé du support vital que représentait son masque respiratoire, Anakin mourut dans les bras de son fils, calme et enfin apaisé. Son corps, tel celui des plus grands Maîtres Jedi, disparut pour ne faire plus qu'un avec la Force. À l'instar d'Ulic Qel-Droma des millénaires auparavant, Anakin Skywalker gagna ainsi sa rédemption et rejoignit définitivement le Côté Lumineux de la Force.


Actualités en relation


Star Wars Show #44 : Les coulisses de la création du château de Dark VadorStar Wars Show #44 : Les coulisses de la création du château de Dark Vador

Bienvenue à tous et à toutes dans ce 44e compte-rendu du Star Wars Show, la petite émission web de Lucasfilm, présentée chaque semaine par le duo Andi Gutierrez et Anthony Carboni. Et comme nous le rappellent une fois encore nos...



Star Wars Show #41 : Une nouvelle série de comics sur Dark Vador annoncée !Star Wars Show #41 : Une nouvelle série de comics sur Dark Vador annoncée !

Bienvenue à tous et à toutes dans ce 41e compte-rendu du Star Wars Show, la petite émission web de Lucasfilm, présentée chaque semaine par le duo Andi Gutierrez et Anthony Carboni. Nous voilà désormais à moins d'un mois de...



Delcourt : Sortie de Dark Vador Tome 4 : La CibleDelcourt : Sortie de Dark Vador Tome 4 : La Cible

Sortie aujourd'hui même de Dark Vador Tome 4 : La Cible, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 15/02/2017. Description officielle : Dark Vador, plus impitoyable que jamais, cherche à redorer son blason aupr...



Star Wars Rogue One : Rumeur sur une scène étonnante avec Vador !Star Wars Rogue One : Rumeur sur une scène étonnante avec Vador !

Alors que moins de dix jours nous séparent de la sortie de Rogue One, le premier spin-off de la saga Star Wars, de nouveaux clips du film sont désormais diffusés à un rythme quasi-quotidien. Aujourd’hui, par...



Delcourt : Sortie de Star Wars Episode IV : Un nouvel espoirDelcourt : Sortie de Star Wars Episode IV : Un nouvel espoir

Sortie aujourd'hui même de Star Wars Episode IV : Un nouvel espoir, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 10/05/2017. Description officielle : Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, tr...





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Dark Vador
Nom
Dark Vador
Nom original
Darth Vader
Espèce
Date de naissance
39 Av. BY
Date de décès
4 Ap. BY
Lieu de décès
Taille
2,02 m (en armure)
Fonctions
Bras droit de l'Empereur Palpatine
Armes
Vaisseau
Affiliation
Interprété par
David Prowse (Episodes IV, V, VI), Sebastian Shaw (Episode VI)

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
20/05/2017

Nombre de lectures
444 767


Note de la fiche
7 membres ont noté la fiche "Dark Vador" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.